En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 378.25 PTS
-0.37 %
5 383.00
-0.24 %
SBF 120 PTS
4 303.60
-0.39 %
DAX PTS
12 548.57
-0.10 %
Dowjones PTS
25 062.65
+0.02 %
7 359.59
+0.13 %
1.168
-0.29 %

Popularité : Macron et Philippe toujours en baisse, selon un sondage

| AFP | 1405 | Aucun vote sur cette news
Le président français Emmanuel Macron à Toulouse le 11 septembre 2017
Le président français Emmanuel Macron à Toulouse le 11 septembre 2017 ( Guillaume HORCAJUELO / POOL/AFP/Archives )

La popularité d'Emmanuel Macron continue de dégringoler, avec une perte de 14 points depuis le mois de juin, et le chef de l'Etat entraîne le Premier ministre dans sa chute (-11), selon un sondage Odoxa publié lundi.

A la question, "diriez-vous qu'Emmanuel Macron est un bon Président de la République ?", seules 44% des personnes interrogées répondent positivement, quatre mois après son entrée en fonction. Elles étaient 58% lors d'une précédente enquête publiée fin juin.

Inversement, 56% (+15) des Français estiment désormais qu'il n'est pas un bon président, selon ce sondage pour L'Express, la presse régionale et France Inter.

La popularité d'Edouard Philippe est également en forte baisse avec 46% (-11) d'avis favorables, 53% (+12) des personnes interrogées ayant une opinion négative du chef du gouvernement.

Si Nicolas Hulot reste en tête des personnalités politiques pour lesquelles les Français ont de la sympathie (43%, -10), la tendance est à la baisse générale. Avec 32% (stable) de réponses favorables, seul Jean-Luc Mélenchon semble tirer profit de la situation et devient la personnalité préférée des sympathisants de gauche (68%).

A quelques jours des élections sénatoriales du 24 septembre, près des deux-tiers des Français (64%) ne souhaitent pas qu'Emmanuel Macron dispose d'une majorité au Sénat, contre 35% d'un avis contraire. Mais 46% des personnes interrogées n'ont "pas du tout" entendu parler de ce scrutin et 35% seulement "vaguement".

Enquête réalisée les 13 et 14 septembre auprès de 992 personnes de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas. Marge d'erreur de 1,4 à 3,1 points.

dch/sac/jcc

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/07/2018

La construction de la centrale a été annoncée au mois de février 2018...

Publié le 23/07/2018

La centrale nucléaire espagnole d'Ascó est opérée par ANAV, Asociación Nuclear Asco-Vandellos. Elle est composée de deux réacteurs à eau pressurisée...

Publié le 23/07/2018

Paris, 23 juillet 2018, 19h       AB Science annonce que l'IDMC a recommandé la poursuite de l'étude de phase 2/3 du masitinib dans le cancer colorectal métastatique…

Publié le 23/07/2018

Malgré un premier semestre contrasté...

Publié le 23/07/2018

Le mnémonique devient ALHRG