En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ browserName + ' ' + browserVersion }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 387.38 PTS
-
5 365.50
+0.98 %
SBF 120 PTS
4 318.04
-
DAX PTS
12 579.72
+0.54 %
Dowjones PTS
24 580.89
+0.49 %
7 197.51
-0.28 %
Nikkei PTS
22 497.49
-0.09 %

Police, gendarmerie: l'Assemblée vote un budget en hausse, bémols dans l'opposition

| AFP | 327 | Aucun vote sur cette news
L'Assemblée nationale lors des questions au gouvernement le 31 octobre 2017.
L'Assemblée nationale lors des questions au gouvernement le 31 octobre 2017. ( Lionel BONAVENTURE / AFP )

L'Assemblée a voté vendredi le budget en hausse pour 2018 de la "mission Sécurité", qui comprend notamment la police et la gendarmerie, le gouvernement vantant "un effort conséquent" alors que des élus de l'opposition ont exprimé des bémols.

"Les crédits de la mission Sécurité augmentent de 1,5% en 2018 par rapport à 2017", a souligné le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb, lors de l'examen en première lecture du projet de loi de finances, vantant un "effort conséquent".

Pour la police et la gendarmerie, le budget atteindra conjointement 19,22 milliards d'euros en crédits de paiement, en hausse de 253 millions d’euros (+ 1,34 %).

M. Collomb a rappelé que 10.000 créations d'emplois sont prévues sur le quinquennat, avec "dès 2018, le recrutement d'environ 1.000 policiers, 500 gendarmes et 400 personnels de la DGSI et du renseignement territorial", évoquant aussi la future police de sécurité du quotidien (PSQ) qui permettra "d'aller vers une France apaisée".

Il a également mis en avant un "effort important" pour l'équipement (tablettes, smartphones, etc.) et "un effort exceptionnel" pour l'immobilier (+5,4% pour la police, +9% pour la gendarmerie) en vue de rénovations de commissariats et casernes. Sur ce point, un amendement du gouvernement est venu prolonger le régime juridique qui permet aux collectivités de cofinancer de tels travaux.

Comme le budget "sécurité et éducation routières", en hausse de 2,88%, les crédits de la sécurité civile inclus dans cette mission sont en progression, notamment pour assurer le renouvellement de la flotte d'avions anti-incendies. Ils ont été assortis d'un amendement du gouvernement pour verser des indemnités aux personnels impliqués dans la gestion des ouragans Irma et Maria.

Un autre amendement porté par Eric Ciotti (LR) a été adopté pour que les véhicules de secours en opération n'aient pas à payer les péages autoroutiers, le député ayant jugé "inadmissible" que la gratuité n'ait pas été jusque-là garantie.

Comme les députés LREM, les Constructifs et le MoDem ont apporté leur soutien à ce budget, tandis que les communistes ont choisi de s'abstenir, faisant état d'"inquiétudes" sur la ventilation des crédits alors que les citoyens "veulent du bleu dans la rue".

Au nom des élus LR, Aurélien Pradié a, lui, dénoncé un budget "pas à la hauteur" avec une "hausse limitée et en trompe l'oeil" qui s'accompagne de l'ajout de nouvelles missions.

Les députés Nouvelle Gauche se sont aussi opposés, Marietta Karamanli estimant notamment qu'"une augmentation supplémentaire des moyens aurait pu être gagée par une non diminution des ressources de l'Etat au profit des très riches".

Pour LFI, Ugo Bernalicis a notamment jugé que "ça avance sur les effectifs", même si "on passe un peu à côté de l'objectif".

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/06/2018

Alors qu'Air France KLM cherche son nouveau PDG, la compagnie néerlandaise KLM s'est plainte de ne pas être suffisamment considérée. Son conseil réclame un changement de gouvernance, selon le…

Publié le 22/06/2018

Montrouge, France, le 22 juin (22H00 CEST), 2018 DBV Technologies annonce les résultats de son Assemblée générale ordinaire et extraordinaire 2018 et la nomination…

Publié le 22/06/2018

Un résumé de l'Assemblée générale sera bientôt disponible sur le site Noxxon...

Publié le 22/06/2018

Le prix d'émission des actions nouvelles sera au moins égal à la moyenne pondérée par les volumes des 5 dernières séances de bourse...

Publié le 22/06/2018

Le Groupe a souhaité clarifier sa politique de marques et décidé ainsi de se concentrer sur Somfy et les marques associées...