En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 447.44 PTS
+0.46 %
5 446.00
+0.44 %
SBF 120 PTS
4 358.59
+0.42 %
DAX PTS
12 765.94
+0.82 %
Dowjones PTS
25 186.11
+0.26 %
7 394.37
-0.13 %
Nikkei PTS
22 794.19
+0.43 %

Polanski: cesser de "dérouler le tapis rouge" estime Schiappa

| AFP | 356 | Aucun vote sur cette news
Marlène Schiappa, secrétaire d'Etat en charge de l'Egalité entre les femmes et les hommes, à Paris, le 20 octobre 2017
Marlène Schiappa, secrétaire d'Etat en charge de l'Egalité entre les femmes et les hommes, à Paris, le 20 octobre 2017 ( ALAIN JOCARD / AFP/Archives )

Marlène Schiappa a estimé mardi qu'il fallait cesser de "dérouler le tapis rouge" aux auteurs d'agressions sexuelles et d'en faire "des héros", visant notamment le cinéaste Roman Polanski à qui la Cinémathèque rend un hommage controversé.

"C'est compliqué de faire des gens qui ont été auteurs de viols ou d'agressions sexuelles, ou qui sont accusés de cela, des héros. De la même manière que j'ai trouvé compliqué de faire des posters ou des Unes avec Bertrand Cantat" (condamné pour avoir tué sa compagne Marie Trintignant en 2003), a déclaré sur LCI la secrétaire d'Etat en charge de l'Egalité entre les femmes et les hommes, à propos de la rétrospective consacrée au réalisateur franco-polonais.

"Je n'appelle pas à la censure (...) mais c'est difficile de dire aux femmes +vous devez libérer votre parole+ et dans le même temps dérouler le tapis rouge pour des auteurs d'agressions sexuelles", a poursuivi Mme Schiappa.

Manifestation de féministes contre le lancement de la rétrospective Polanski à la Cinémathèque, à Paris, le 30 octobre 2017
Manifestation de féministes contre le lancement de la rétrospective Polanski à la Cinémathèque, à Paris, le 30 octobre 2017 ( GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP )

Roman Polanski, 84 ans, était lundi soir à Paris pour présenter son dernier film "D'après une histoire vraie" et ouvrir une rétrospective de son œuvre, prévue jusqu'à début décembre.

A l'appel d'associations féministes, quelques dizaines de personnes s'étaient rassemblées pour protester contre l'événement et deux Femen ont fait irruption à l'intérieur de la Cinémathèque.

"Minimiser ou relativiser les viols ou les agressions sexuelles selon le talent ou la notoriété de la personne mise en cause" contribue à "la culture du viol", a poursuivi la secrétaire d'Etat. Elle s'est dite "choquée" par un autre événement programmé à la Cinémathèque en janvier et mettant à l'honneur "un autre cinéaste (Jean-Claude Brisseau) qui a été condamné deux fois pour harcèlement et agression sexuelle".

Avec la ministre de la Culture, Françoise Nyssen, "nous pensons toutes les deux que la Cinémathèque française pourrait programmer des cinéastes femmes ou des cinéastes hommes qui n'ont pas été condamnés pour agressions sexuelles ou pour viols, il y en a pléthore en France. Ce serait de notre point de vue plus pertinent", a-t-elle ajouté.

Roman Polanski a été inculpé en 1977 aux Etats-Unis pour le viol d'une adolescente de 13 ans, Samantha Geimer. Dans le sillage de l'affaire Weinstein, plusieurs autres femmes ont accusé le cinéaste d'agression sexuelle.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/07/2018

Forbes France a décerné à Esker le prix de la Croissance...

Publié le 18/07/2018

Deux résultats majeurs sont attendus par Cerenis d'ici la fin de l'exercice 2018...

Publié le 18/07/2018

Le chiffre d'affaires est de 10,17 millions d'euros HT...

Publié le 18/07/2018

L'Assemblée générale annuelle de Wedia approuve la nomination Mme Armelle Carminati-Rabasse...

Publié le 18/07/2018

Il sagit dune correction du communiqué 18:05 18.07.2018 CEST. Explication de la modification: Ajout de l'impact effet jour sur le T3 en commentaires. Pas de modification…