En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 888.18 PTS
+1.71 %
4 879.0
+1.69 %
SBF 120 PTS
3 881.62
+1.61 %
DAX PTS
10 887.92
+1.00 %
Dowjones PTS
24 370.24
-0.22 %
6 704.24
+0.00 %
1.133
+0.12 %

PMA: Pécresse se dit choquée par les propos de Wauquiez

| AFP | 300 | 5 par 1 internautes
La présidente de la Région Ile-de-France Valérie Pécresse à Paris, le 11 juillet 2018
La présidente de la Région Ile-de-France Valérie Pécresse à Paris, le 11 juillet 2018 ( ERIC PIERMONT / AFP/Archives )

Valérie Pécresse, la cheffe de file du mouvement Libres! au sein de LR, a dénoncé jeudi la "comparaison choquante" faite par Laurent Wauquiez entre la PMA et l'eugénisme nazi, mais estime qu'il y a "des problèmes éthiques qui ne sont pas levés par le projet de loi du gouvernement".

"J'ai trouvé que cette comparaison était inacceptable et particulièrement choquante pour les femmes de France qui sont en désir d'enfant", a jugé sur RTL la présidente de la région Ile-de-France, pour qui "sur ces sujets très intimes de bioéthique, il faut toujours faire preuve à la fois de sang-froid, d'humanité et de respect".

"Très sensible au désir d'enfant qui s'exprime", Mme Pécresse a néanmoins exprimé de fortes réserves sur le projet de loi controversé du gouvernement qui ouvre la PMA à toutes les femmes et dont l'examen par l'Assemblée nationale a été reporté au printemps.

"Je suis toujours face à ces graves problèmes éthiques que soulève la PMA", a-t-elle souligné, évoquant "l'accès aux origines des enfants".

"Je veux que la France inscrive la non-marchandisation du corps humain comme un principe fondateur des lois de la République parce qu'il y a un vrai risque de dérive, on ne peut pas les balayer, ni les nier", a ajouté Mme Pécresse en réitérant son opposition à la gestation pour autrui (GPA).

Dimanche, le président de LR Laurent Wauquiez avait considéré que l'ouverture de la PMA à toutes les femmes "mènera(it) nécessairement" à la GPA, "la marchandisation des gamètes" et "l'eugénisme". "Tout ceci a un nom, c'est l'eugénisme; tout ceci a été fait par un régime, c'est le nazisme", avait-il déclaré devant les militants de Sens commun, le courant conservateur de LR, en appelant à "défendre le mode naturel de reproduction, de filiation, de transmission".

Il avait ensuite nuancé lundi son propos, en affirmant avoir "voulu rappeler les leçons de l'Histoire". "Nos débats contemporains ne sont évidemment pas les mêmes mais quand on parle d'éthique, il faut être très vigilant sur les chemins que nous ouvrons", avait-il ajouté.

Interrogé jeudi sur Radio Classique, il a dénoncé "une présentation malhonnête intellectuellement de (ses) propos". "Ai-je dit à un seul moment (...) que la PMA sans père c'était du nazisme ? Jamais. Pas à un seul moment. Je ne confonds ni le sujet ni l'époque", a-t-il défendu, en rappelant qu'il "parlait de la marchandisation des gamètes".

La possibilité de choisir la couleur des cheveux, des yeux, la taille de son enfant comme sur certains sites internet, critères en fonction desquels "le prix varie", "ça a un nom: ça s'appelle l'eugénisme", a-t-il estimé.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 12/12/2018

Chargeurs annonce le lancement de sa nouvelle ligne de production Techno Smart pour Chargeurs Protective Films pour la fin du premier semestre 2019, soit six mois en avance sur le calendrier initial.…

Publié le 12/12/2018

Albioma flambe de plus de 13% à 17,8 euros après l'entrée à son capital du fonds d'investissement Impala, contrôlé par l'homme d'affaires Jacques Veyrat. Ce dernier a acquis les 5,5% détenus…

Publié le 12/12/2018

Inditex recule de 4,60% à 25,12 euros à Madrid, pénalisé par des résultats trimestriels inférieurs aux attentes. Ainsi, le géant du prêt-à-porter espagnol a fait état d’un bénéfice net…

Publié le 12/12/2018

Pernod Ricard progresse de plus de 4% à 146,3 euros, soutenu par l'annonce de l'intrusion du fonds activiste Elliott à son capital. Le fonds dirigé par Paul Singer a révélé ce matin avoir acquis…

Publié le 12/12/2018

Airbus nomme Alberto Gutiérrez (56 ans) directeur de l’entité « Military Aircraft » au sein d’Airbus Defence and Space à compter du 1er janvier prochain. Il sera directement rattaché à Dirk…