En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 924.89 PTS
-1.21 %
4 905.5
-1.30 %
SBF 120 PTS
3 923.96
-1.36 %
DAX PTS
11 066.41
-1.58 %
Dowjones PTS
24 465.64
-2.21 %
6 526.96
-1.75 %
1.137
+0.04 %

PMA: Agnès Buzyn "plutôt favorable à titre personnel"

| AFP | 320 | Aucun vote sur cette news
La ministre de la Santé Agnès Buzyn, le 17 octobre 2017 à Paris
La ministre de la Santé Agnès Buzyn, le 17 octobre 2017 à Paris ( LUDOVIC MARIN / AFP/Archives )

La ministre de la Santé Agnès Buzyn s'est dite dimanche "plutôt favorable à titre personnel" à la procréation médicalement assistée (PMA) ouverte à toutes les femmes, affirmant en revanche son opposition à la gestation pour autrui (GPA).

La ministre était interrogée au "Grand Jury" RTL/Le Figaro/LCI sur sa conviction personnelle quant à l'ouverture de la PMA aux femmes célibataires et aux couples de lesbiennes qui sera débattue dans le cadre de la révision de la loi bioéthique en 2018.

"J'y suis plutôt favorable à titre personnel, mais il m'a fallu du temps pour savoir ce que vraiment je pensais sur ce sujet", a répondu Agnès Buzyn.

"J'écoute les arguments des uns, des autres. Je vois que ce droit ne retire rien à personne, je vois qu'il y a une immense différence entre la PMA et la GPA, qui elle, traite de la marchandisation du corps de la femme", a-t-elle poursuivi.

La ministre a rappelé que des discussions auraient lieu en 2018 dans le cadre d'états généraux de la bioéthique. "L'exécutif écoutera l'avis du Comité d'éthique qui s'est dit favorable, écoutera l'avis qui émergera des états généraux de la bioéthique et si cet avis est favorable, évidemment l'exécutif proposera un projet de loi", a-t-elle détaillé, appelant comme le président Emmanuel Macron à un "débat apaisé".

"Prenons le temps de discuter, prenons le temps de nous écouter", a-t-elle exhorté.

En revanche, la ministre de la Santé a affirmé son opposition à la GPA. "Pour moi, jamais. Je comprends totalement le désir d'enfant (...) Mais je sais ce que c'est que de porter un enfant pendant neuf mois dans son ventre".

"Indépendamment du fait que l'on paye, à titre individuel c'est quelque chose que je n'imaginerais pas pouvoir faire", a-t-elle dit.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Tradez les indices mondiaux au travers des CFD
Mercredi 7 décembre de 12h30 à 13h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/11/2018

A l'issue de cette cession, la participation d'Axa au capital d'EQH diminue, passant de 72,2% des actions ordinaires d'EQH en circulation à 59,3%...

Publié le 20/11/2018

Son appareil est un dispositif d'épuration d'air dédié aux grands volumes intérieurs...

Publié le 20/11/2018

Statum, co-dirigée notamment par Brice Aquilina (ex I-prospect) vient renforcer l'offre Média du Groupe...

Publié le 20/11/2018

Lagardère acquiert un leader de la Restauration sur le marché du Travel Retail en Amérique du Nord...