En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 053.31 PTS
-
5 061.50
-
SBF 120 PTS
4 049.60
-
DAX PTS
11 524.34
-0.26 %
Dowjones PTS
25 317.41
-0.50 %
7 141.21
+0.48 %
1.146
-0.01 %

Plateformes de location: Le Drian souhaite un "cadre réglementaire complet"

| AFP | 359 | Aucun vote sur cette news
Le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian, le 12 novembre 2017 à Rabat
Le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian, le 12 novembre 2017 à Rabat ( RYAD KRAMDI / AFP/Archives )

Le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian a souhaité mardi lors du 65e congrès de l'Umih "un cadre réglementaire complet" concernant les plateformes de location telles que Airbnb, avant la tenue en France de la Coupe du monde de rugby ou encore des Jeux Olympiques.

Le gouvernement "est mu par un principe simple : faire en sorte que l'irruption des nouvelles technologies et de nouveaux usages ne se fasse pas au détriment des acteurs du tourisme", a lancé M. Le Drian devant plusieurs centaines de restaurateurs et hôteliers réunis au congrès de l'Umih à Reims.

"Ce que je souhaite, c'est de faire en sorte que nous soyons assurés, dans l'intérêt de nos visiteurs et dans l'intérêt de l'industrie du tourisme, qu'il y ait un cadre réglementaire complet, efficace et opératoire avant même l'arrivée des grands événements que la France va connaître, que ce soit la Coupe du monde de rugby, que ce soit les Jeux Olympiques, que ce soit, je l'espère, l'Exposition universelle en 2025", a-t-il déclaré.

A compter du 1er janvier, les plateformes de location telles que Airbnb ou encore Abritel-HomeAway auront pour obligation d'indiquer la qualité de l'annonceur, qu'il soit professionnel ou non professionnel.

Depuis plusieurs mois, les hôteliers français mais aussi la Mairie de Paris, très concernée par la location de meublés touristiques, demandent au gouvernement la publication rapide d'un décret concernant des "sanctions significatives et dissuasives" à l'encontre des plateformes qui ne respectent pas la loi.

"Le décret explicitant les modalités des sanctions aux manquements des plateformes sera publié parce qu'il ne suffit pas de publier le décret, il faut aussi les pénalisations qui seront articulées avec ces décrets. Enfin, un décret interviendra afin de mettre en oeuvre la transmission automatique des revenus des hôtes à l'administration fiscale", s'est engagé le ministre.

Selon lui, "l'activité économique numérique pose aujourd'hui un défi aux critères classiques d'imposition des entreprises. Le tourisme, en particulier dans le domaine de l'hôtellerie, n'échappe pas à cette réalité, il faut donc la combattre", a-t-il martelé, assurant que le gouvernement "travaille à des projets de taxation qui visent à faire en sorte que le caractère immatériel de l'activité numérique n'échappe pas à une imposition adaptée".

Au sujet de la fréquentation touristique, Jean-Yves Le Drian a affirmé que "les prévisions pour 2017 nous permettent déjà d'espérer autour de 89 millions de touristes internationaux, un très beau résultat, qui prouve que nous faisons mieux que rebondir après la difficile année 2016 – 82 millions de touristes internationaux (...)", a-t-il rappelé.

L'objectif du gouvernement est d'atteindre la barre des 100 millions de touristes internationaux à l'horizon 2020.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Lundi 5 novembre de 18h00 à 18h30

Trader sur le CAC40 avec du levier
Mardi 6 novembre de 12h15 à 13h15

Les Différents Types d'Ordre de Bourse
Mardi 20 novembre de 12h30 à 13h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/10/2018

Un total de 721 patients a été recruté. L'analyse finale interviendra en 2019...

Publié le 22/10/2018

"Le chemin d'ici 2020 ne sera pas linéaire. Nous continuons à renforcer notre modèle économique pour accélérer au cours de 2019 et en 2020, vers nos objectifs"...

Publié le 22/10/2018

    WORLDLINE SA Société Anonyme au capital de 90.746.112,88 euros Siège social : River Ouest - 80 Quai Voltaire - 95870 BEZONS 323 623 603 RCS…

Publié le 22/10/2018

  Communiqué de Presse     Renforcement de GEMMES VENTURE au capital de CROSSJECT par conversion d'obligations convertibles     Dijon, le 22…

Publié le 22/10/2018

ADLPartner Société anonyme à directoire et conseil de surveillance au capital de 6 478 836 euros 3, avenue de Chartres 60500 - CHANTILLY 393 376 801 R.C.S.…