En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 101.85 PTS
+0.85 %
5 069.00
+0.21 %
SBF 120 PTS
4 078.82
+0.75 %
DAX PTS
11 472.22
+1.30 %
Dowjones PTS
25 286.49
-0.40 %
6 830.91
+0.03 %
1.130
+0.05 %

Plan d'action contre les violences à l'école: des détails sur les mesures purement scolaires

| AFP | 196 | Aucun vote sur cette news
Le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer à l'Elysée à Paris le 30 octobre 2018
Le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer à l'Elysée à Paris le 30 octobre 2018 ( LUDOVIC MARIN / AFP )

Registre dans chaque établissement pour répertorier tous les incidents, conseils de disciplines simplifiés, palette diversifiée des sanctions... Le ministre de l'Education a détaillé mercredi les mesures purement scolaires prises pour lutter contre les violences à l'école.

Le plan d'action contre ces violences sera présenté d'ici le 15 décembre, avait indiqué mardi le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux, car les mesures impliquant plusieurs ministères (Education, Justice, Intérieur) et les collectivités locales nécessitent quelques semaines de concertations.

Ce plan a été décidé après la diffusion en octobre d'une vidéo montrant un élève en train de menacer sa professeure avec une arme factice dans un lycée de Créteil, des images qui ont suscité un vif émoi.

Pour ce qui relève de la seule rue de Grenelle, Jean-Michel Blanquer indique que plusieurs dispositifs pourront être renforcés ou créés dès la rentrée de Toussaint.

Chaque collège et lycée doit avoir un registre papier ou numérique où seront consignés tous les incidents signalés par les professeurs et la réponse apportée par l'établissement.

En cas d'agression, le professeur doit être systématiquement accompagné par sa hiérarchie, y compris physiquement en cas de dépôt de plainte au commissariat, a déclaré le ministre mercredi, à l'issue d'une réunion avec les recteurs des académies.

M. Blanquer a également annoncé la mise en place cette année scolaire d'une enquête auprès des professeurs, pour répertorier toutes les agressions, y compris verbales.

Les conseils de discipline seront simplifiés, le ministre assurant que les directions hésitaient à les convoquer en raison de leur lourdeur administrative. Le délai de convocation (8 jours francs) et le nombre de participants (14) devraient être réduits.

Le ministre souhaite développer les "sanctions de responsabilisation", qui ne représentent actuellement qu'1% des sanctions prises par les établissements: repeindre un mur tagué par l'élève, rédiger un devoir sur l'homophobie en cas de remarque homophobe, ou même "faire des lignes" lorsqu'un élève réitère les mêmes incivilités (port de casquette dans l'établissement par exemple).

Toute exclusion, provisoire ou définitive (avec accueil dans une autre école), sera suivie d'une "période probatoire" d'un mois maximum, marquée par un rendez-vous quotidien avec un membre de la hiérarchie pour faire le point.

Le ministre annoncera par ailleurs de nouveaux dispositifs pour l'accueil des "multi-exclus", ces élèves qui sont renvoyés par plusieurs établissements.

Il a réitéré la possibilité de la présence physique d'un policier ou gendarme (non armé) au sein d'un établissement, "au cas par cas" et à la demande du chef d'établissement, un dispositif qui existe déjà, a-t-il dit.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Différents Types d'Ordres de Bourse
Mardi 20 novembre de 12h30 à 13h30

Tradez les indices mondiaux au travers des CFD
Mercredi 7 décembre de 12h30 à 13h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 13/11/2018

Cette récompense intervient 2 ans après la distinction en tant qu'"Honoree" du miroir connecté Ekko...

Publié le 13/11/2018

Le résultat net part du Groupe s'élève à 52,4 ME (37,1 ME au 30 septembre 2017)...

Publié le 13/11/2018

Eurazeo PME signe un accord d'exclusivité en vue de la cession de sa participation majoritaire au capital de Vignal Lighting Group Eurazeo PME,...

Publié le 13/11/2018

Les batteries lithium-ion à dominante silicium développées par la société Enevate offrent des capacités de charge ultrarapide, une haute densité énergétique et une sécurité renforcée...

Publié le 13/11/2018

Cette décision fait suite à l'avis du Haut Comité de Gouvernement d'Entreprise...