En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 429.03 PTS
-0.00 %
5 432.00
+0.06 %
SBF 120 PTS
4 351.69
+0.12 %
DAX PTS
12 559.76
+0.15 %
Dowjones PTS
25 019.41
+0.38 %
7 375.82
+0.00 %
Nikkei PTS
22 597.35
+1.85 %

Plainte de Fillon contre Le Canard enchaîné: l'enquête classée sans suite

| AFP | 544 | 1 par 1 internautes
L'ex-candidat de la droite à l'élection présidentielle François Fillon à Paris, le 21 avril 2017
L'ex-candidat de la droite à l'élection présidentielle François Fillon à Paris, le 21 avril 2017 ( Patrick KOVARIK / AFP/Archives )

L'enquête préliminaire ouverte après une plainte de François Fillon contre Le Canard enchaîné, pour un article sur les emplois de son épouse, a été classée sans suite fin novembre, a-t-on appris mardi de source judiciaire, confirmant l'annonce de l'hebdomadaire satirique.

Le candidat de la droite à la présidentielle avait déposé en avril une plainte pour propagation de "fausses nouvelles" ayant eu pour effet de "détourner" des suffrages. Elle visait un article du Canard enchaîné du 12 avril qui publiait, à une dizaine de jours du premier tour, de nouvelles révélations sur le travail de Penelope Fillon.

L'enquête, ouverte en mai, a finalement été classée sans suite fin novembre par le parquet de Paris. La "diffusion de fausse nouvelle n'apparaît pas constituée" aux yeux des enquêteurs, a indiqué cette source.

Selon Le Canard enchaîné, les investigations auraient même confirmé les informations publiées par l'hebdomadaire le 12 avril.

Dans cet article, intitulé "l'enquête sur Penelope s'approche de son berceau...", le journal affirmait avoir "la preuve" que Penelope Fillon avait été rémunérée pendant quinze mois à partir d'avril 1980 comme "collaboratrice au sein d'un ministère parisien", ce qu'avait démenti le camp du candidat.

"A l'issue des investigations menées, il est apparu que Mme Fillon a exercé une activité rémunérée par la direction régionale des finances publiques de Paris entre le 1er janvier 1980 et le 31 juillet 1981", a conclu le parquet dans son courrier aux avocats, cité par Le Canard enchaîné.

Deux journalistes de l'hebdomadaire ont été auditionnés par les enquêteurs de la Brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP).

Le Canard enchaîné avait déclenché fin janvier l'affaire Fillon en révélant que l'épouse du candidat du parti Les Républicains avait été rémunérée pendant plusieurs années comme attachée parlementaire de son mari ou de son suppléant, Marc Joulaud. François Fillon a par la suite confirmé l'existence de cet emploi pour la période s'étalant de 1986 à 2013.

Mais la justice s'interroge sur la réalité de ce travail parlementaire, alors que Penelope Fillon était sans activité professionnelle connue. François Fillon a été mis en examen le 14 mars, notamment pour "détournement de fonds publics", et son épouse le 28 mars, notamment pour "complicité et recel de détournement de fonds publics".

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 1
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

LES SUMMER DAYS

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 16 juillet 2018

CODE OFFRE : SUMMER18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : SUMMER18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 16/07/2018

Belle commande de gros porteur...

Publié le 16/07/2018

Safran annonce aujourd’hui la nomination de Didier Nicoud (55 ans) au poste de Directeur Technique de Safran Helicopter Engines. Il remplace Eric Massé, appelé à une autre fonction au sein de…

Publié le 16/07/2018

L'Autorité française de la concurrence annonce à l'instant avoir ouvert des enquêtes sur les rapprochements récemment annoncés par les distributeurs Auchan/Casino/Metro/Shiever d'une part, et…

Publié le 16/07/2018

Des commandes fictives en cause

Publié le 16/07/2018

'Mario Tennis Aces' de Nintendo sur Switch prend la tête...