En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 447.44 PTS
+0.46 %
5 443.00
+0.39 %
SBF 120 PTS
4 358.59
+0.42 %
DAX PTS
12 765.94
+0.82 %
Dowjones PTS
25 199.29
+0.32 %
7 390.13
-0.19 %
Nikkei PTS
22 794.19
-

Plage de La Baule: Nicolas Hulot opposé à une remise en cause de la concession à Veolia

| AFP | 483 | Aucun vote sur cette news
La plage de La Baule le 14 mai 2017
La plage de La Baule le 14 mai 2017 ( FRED TANNEAU / AFP/Archives )

Le ministre de la Transition écologique Nicolas Hulot s'est dit opposé à la remise en cause de la concession de la plage de La Baule (Loire-Atlantique) à Veolia, en raison notamment des pénalités financières que cela impliquerait, a-t-on appris mercredi.

L'attribution par l'Etat en décembre 2016 de la concession de la plage, l'une des plus grandes d'Europe, au géant de l'eau et des déchets et non à la mairie provoque depuis mai une fronde des exploitants (écoles de voile, restaurants, clubs de loisirs).

Ils dénoncent une augmentation de la surface des lots dans les appels d'offres lancés par Veolia et un doublement de la redevance annuelle, à quoi s'ajoutent les frais de démontage des structures en application du décret Plage de 2006.

Seul candidat après le refus en 2014 de la mairie de reprendre la gestion à son compte, Veolia avait remporté le contrat pour douze ans.

Dans un courrier daté du 10 août, Nicolas Hulot conforte la position de l'Etat, rendue publique fin juillet par la sous-préfète de Saint-Nazaire, et répond au maire de La Baule qui souhaitait reprendre la gestion de la plage compte tenu de la polémique. Le ministre juge que cette option "ne peut être envisagée au regard des conséquences financières à laquelle elle aboutirait", avec notamment "le versement d'indemnités importantes" à Veolia.

Il se prononce pour "la mise en oeuvre du décret Plage dans une perspective d'adaptation des territoires au changement climatique", faisant référence à la tempête hivernale qui avait endommagé les établissements côtiers de La Baule fin 2013, donnant lieu à la publication d'un arrêté de catastrophe naturelle.

"Il est de la responsabilité des autorités publiques de promouvoir le principe de démontabilité des installations pour la sécurité des usagers de la plage et le respect des seuils d'occupation maximale pour y garantir un accès libre et gratuit", souligne-t-il.

En vertu du décret Plage, un minimum de 80% de la longueur du rivage, par plage, et de 80% de la surface de la plage, dans les limites communales, doit rester libre de tout équipement. Le décret exige aussi que les installations soient démontables, sauf "autorisation annuelle spéciale".

Dans sa lettre, Nicolas Hulot insiste également sur la nécessité d'une égalité de traitement des exploitants de La Baule avec ceux de Pornichet, qui occupent l'autre partie de la baie, "afin d'atteindre une redevance moyenne de 5,5% du chiffre d'affaires". Une condition déjà acceptée par Veolia fin juillet après que l'Etat lui a demandé de revoir sa copie.

Dans un courriel, la mairie estime que "même si cette lettre ne répond pas à toutes les attentes de la municipalité, elle a le mérite de clarifier nettement la position du gouvernement sur les modalités d'application du décret plage à La Baule".

La date limite de réponse aux appels d'offres était le 21 août pour les restaurateurs. Une nouvelle réunion est prévue en septembre avec la mairie, les exploitants, Veolia et les services de l'Etat.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

SUR LE MÊME SUJET
Publié le 19/07/2018

La garde à vue du député des Hauts-de-Seine LREM Thierry Solère a été levée mercredi 18 juillet 2018 dans la soirée ( Thomas SAMSON / AFP/Archives )La garde à vue du député des…

Publié le 18/07/2018

Le président américain Donald Trump, à la Maison Blanche, le 18 juillet 2018, essuie de vives critiques depuis sa rencontre avec Vladimir Poutine ( TASOS KATOPODIS / AFP )Donald Trump a vanté…

Publié le 18/07/2018

Le défenseur de l'équipe de France Benjamin Pavard salue la foule venue le féliciter à Jeumont dans le Nord de la France, ville où il a grandi, le 18 juillet 2018 ( FRANCOIS LO PRESTI / AFP…

Publié le 18/07/2018

Deux résultats majeurs sont attendus par Cerenis d'ici la fin de l'exercice 2018...

Publié le 18/07/2018

Deux éboueurs ont été interpellés le 25 mai 2018 à Paris à bord d'un camion-poubelle de la mairie volé dans la matinée. ( Alain JOCARD / AFP )Deux conducteurs de la Ville de Paris,…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/07/2018

Le RevPar (Revenu par chambre) s'établit à 262,29 euros...

Publié le 18/07/2018

L'environnement de marché demeure très porteur pour Voltalia au Brésil...

Publié le 18/07/2018

Résultats trimestriels...

Publié le 18/07/2018

Le chiffre d'affaires de HighCo au 1er semestre 2018 s'élève à 89 ME...

Publié le 18/07/2018

Forbes France a décerné à Esker le prix de la Croissance...