En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 805.01 PTS
+0.39 %
4 795.50
+0.20 %
SBF 120 PTS
3 820.88
+0.30 %
DAX PTS
10 907.35
+0.14 %
Dowjones PTS
24 065.59
+0.00 %
6 669.64
+0.00 %
1.139
-0.09 %

Pierre Moscovici appelle à un "réveil" face aux "démocrates illibéraux"

| AFP | 534 | 2.33 par 6 internautes
Pierre Moscovici le 23 octobre 2018 à Strasbourg, le 23 octobre 2018
Pierre Moscovici le 23 octobre 2018 à Strasbourg, le 23 octobre 2018 ( FREDERICK FLORIN / AFP/Archives )

Interrogé sur l'élection du candidat d'extrême droite brésilien Jair Bolsonaro, le commissaire européen Pierre Moscovici a appelé lundi sur Public Sénat à un "réveil" des démocrates face à la montée des "démocrates illibéraux".

Le commissaire aux affaires économiques et financières a qualifié le nouveau président brésilien de "démocrate illibéral". Démocrate "parce qu'il arrive au pouvoir par les urnes", illibéral "parce qu'une fois qu'ils sont au pouvoir, (ces dirigeants, ndlr) ont du mal à le rendre", a-t-il dit sur la chaîne parlementaire.

Premières victimes de ces dirigeants ouvertement "populistes", selon les termes employés par Pierre Moscovici: "les minorités, les médias, l'indépendance de la justice", a-t-il affirmé, citant quelques minutes plus tard l'exemple de la Pologne et de la Hongrie qui font l'objet d'une procédure au sein de l'Union européenne pour "non respect de l'État de droit".

"C'est une tendance mondiale qui voit les démocraties libérales, au sens des libertés, reculer", a-t-il ajouté, évoquant une "fatigue démocratique" des citoyens.

"Il faut se retrousser les manches et s'attaquer aux inégalités qui font mal, qui font mal au peuple et le conduisent dans des choix qui sont dangereux à terme", a-t-il poursuivi, en évoquant une "tendance" populiste "partout dans le monde: en Chine, en Russie, aux États-Unis d'une certaine façon, maintenant au Brésil et en Hongrie et en Pologne en Europe".

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
6 avis
Note moyenne : 2.33
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 16/01/2019

Pierre et Vacances annonce l’acquisition de la start-up française RendezvousCheznous.com, une marketplace lancée en 2014, qui met en relation les vacanciers avec les hôtes locaux pour des…

Publié le 16/01/2019

Reconnu pour la qualité de son offre et la richesse de son écosystème de partenaires Paris, le 16 janvier 2019 - Atos, leader international de la transformation digitale, a été…

Publié le 16/01/2019

Bank of America Merrill Lynch a réalisé au quatrième trimestre un bénéfice net de 7,3 milliards de dollars, en hausse de 204%. L'an dernier, la banque de Charlotte avait été pénalisée par la…

Publié le 16/01/2019

Société Générale Corporate & Investment Banking (SG CIB) a annoncé la nomination de Peter McGahan au poste de Responsable Relations Clients et Banque d’Investissement pour le Royaume-Uni à…

Publié le 16/01/2019

Auditionné au Sénat, Ben Smith, le patron d'Air France KLM a indiqué que l'amélioration de la marge de la compagnie française était la priorité de...