5 267.30 PTS
+0.00 %
5 262.50
-0.02 %
SBF 120 PTS
4 210.23
-0.03 %
DAX PTS
12 604.29
+0.08 %
Dowjones PTS
22 334.24
+0.17 %
5 888.46
+0.36 %
Nikkei PTS
20 330.19
-0.33 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Philippot: Macron demande aux "un peu moins pauvres de financer les plus pauvres"

| AFP | 203 | Aucun vote sur cette news
Florian Philippot, vice-président du Front national, le 9 mai 2017 à Paris
Florian Philippot, vice-président du Front national, le 9 mai 2017 à Paris ( bertrand GUAY / AFP/Archives )

Florian Philippot, vice-président du Front national, a accusé jeudi Emmanuel Macron de demander aux "un peu moins pauvres de financer les plus pauvres" tandis que "les plus riches s'en sortiront extrêmement bien".

Interrogé sur franceinfo à propos de l'entretien-fleuve du président dans Le Point, il assure l'avoir "lu de la première ligne à la dernière ligne".

"Sur le style, j'ai trouvé que c'était un peu pompeux. Il veut se donner un petit style donc ça ressemble parfois à une dissertation de terminale, avec quelques citations", a ironisé l'eurodéputé.

Quand au "fond", Florian Philippot dit avoir "vu quelques points inquiétants". "Sur le plan social, Emmanuel Macron, avec une espèce d'arrogance d'ailleurs, demande aux un peu moins pauvres de financer les plus pauvres pendant que les plus riches, avec la baisse de l'ISF de trois milliards d'euros par an, eux s'en sortiront extrêmement bien", juge-t-il.

"Et son projet européen est franchement inquiétant. Quand il dit qu'il veut sur la zone euro un budget, un exécutif, un Parlement, il faut quand même que les Français comprennent que ça veut dire une fédéralisation totale, achevée, aboutie, de l'Europe", a-t-il dit en dénonçant une volonté de "fédéraliser une zone qui déjà ne fonctionne pas".

"Au milieu de tout ça, il dit qu'il veut que la France redevienne une grande puissance. C'est très joli, ça me fait plaisir. Mais quand deux lignes plus tard, il explique que tout cela se fera dans le cadre d'une zone euro fédérale, je ne vois pas très bien ce qu'il reste de la France et encore moins d'une France grande puissance", ajoute Florian Philippot.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 15 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 26/09/2017

La Scor indique que les ouragans Harvey et Irma vont affecter les résultats de son troisième trimestre, sans toutefois dégrader ses fonds propres...

Publié le 26/09/2017

Google (Alphabet) aurait tranché ! Le géant de l'internet aurait choisi de scinder son activité 'Google Shopping' afin de répondre aux exigences de...

Publié le 26/09/2017

Altarea Cogedim présente ses projets phares au salon H'Expo, évènement adossé au Congrès de l'Union Sociale pour l'Habitat...

Publié le 26/09/2017

Les ouragans Harvey et Irma vont affecter les résultats du troisième trimestre 2017 sans dégrader ses fonds propres, a annoncé Scor. Le réassureur rappelle que la fréquence des grandes…

CONTENUS SPONSORISÉS