En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ browserName + ' ' + browserVersion }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 318.52 PTS
-1.00 %
5 321.00
-0.83 %
SBF 120 PTS
4 272.89
-0.86 %
DAX PTS
12 539.16
-1.23 %
Dowjones PTS
24 502.84
-0.63 %
7 255.25
-0.35 %
Nikkei PTS
22 693.04
+0.61 %

Philippot (FN) "à l'inverse" de la "vision assez rabougrie" et "rétrograde" de Ménard

| AFP | 401 | 3 par 1 internautes
Le vice-président du Front national Florian Philippot, le 18 juin 2017 à Forbach
Le vice-président du Front national Florian Philippot, le 18 juin 2017 à Forbach ( JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP/Archives )

Le vice-président du Front national (FN) Florian Philippot s'est dit mercredi "à l'inverse" de la "vision assez rabougrie" et "rétrograde" de Robert Ménard, après la lettre ouverte du maire de Béziers à ses "amis du FN".

Dans cette lettre, M. Ménard, élu en 2014 avec le soutien du FN, plaide pour des alliances à droite et remet en question le leadership de Marine Le Pen.

"Sur le fond, je suis à l'inverse de lui. Lui a toujours une vision assez rabougrie, fermée, rétrograde des choses. Il nous parle d'union des droites... Ça, c'était le front il y a 25 ans. On ne va pas faire l'union des droites avec des gens qui nous ont trahis méthodiquement quand ils sont arrivés au pouvoir (...) et qui par ailleurs sur les positions économiques et européennes sont aux antipodes des nôtres", a réagi M. Philippot sur France 2.

La droite, a-t-il poursuivi, "défend la loi travail. Nous on n'est pas pour la loi travail, on n'est pas pour la précarisation des Français".

"Il n'y a pas de doute qui s'exprime" sur le leadership de Marine Le Pen, a assuré M. Philippot. "On a entamé une refondation pour aller vers un Front national qui va probablement devenir une nouvelle force politique, comme Marine l'a dit, et qui veut être plus rassembleur. Je pense, au contraire de ce que dit M. Ménard, qu'il faut être plus ouvert, plus rassembleur, plus moderne, plus connecté avec la société française et faire l'union des patriotes".

Interrogé sur LCI, Nicolas Bay, secrétaire général du FN, a lui aussi défendu, sans "tabou", Marine Le Pen, "la plus à même de nous représenter et de nous diriger" après avoir "porté le Front national à un niveau historiquement jamais atteint dans son histoire".

"Quand on mène une réflexion de fond sur notre stratégie --ce qui est parfaitement légitime, c'est même une preuve de maturité politique--, il ne faut pas tomber dans une espèce de dérive qui consisterait à tout remettre en question", a poursuivi M. Bay.

"Je serais curieux de savoir comment Ménard aurait gagné à Béziers sans le soutien de l'inefficace FN et de l'incompétente MLP (Marine Le Pen - ndlr)... Chiche ?" a aussi interrogé sur Twitter David Rachline, sénateur-maire FN de Fréjus.

Celui qui a dirigé la campagne présidentielle de Marine Le Pen a ensuite estimé que M. Ménard, "l'inspecteur des travaux finis de la ringarde +union des droites+, devrait être plus respectueux et humble : il doit beaucoup à MLP !"

C'est une "attaque indigne de Marine" a aussi critiqué sur Twitter Damien Philippot, frère de Florian et assistant parlementaire de la présidente du FN.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 3
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/06/2018

Scor Investment Partners, société de gestion du groupe Scor, a participé à la mise en place d'un financement Unitranche de 18 millions d'euros pour le groupe FH Ortho, société spécialisée dans…

Publié le 21/06/2018

Ces contrats sont conclus avec Fisher-Price, Alliance Carton Nature, Total Spring, Groupe SEB...

Publié le 21/06/2018

Résultats trimestriels...

Publié le 21/06/2018

PSA annonce la mise en place d’une quatrième équipe de production sur le site de Rennes, à compter de décembre 2018. Ainsi, le constructeur automobile recrutera 350 personnes, dont 50 en CDI…

Publié le 21/06/2018

Michelin a déjà investi plus de 50 millions d'euros dans 9 fonds de capital-risque en Europe, en Amérique du Nord et en Chine...