En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 426.22 PTS
-0.39 %
5 430.00
-0.32 %
SBF 120 PTS
4 344.35
-0.33 %
DAX PTS
12 727.68
-0.30 %
Dowjones PTS
25 199.29
+0.32 %
7 390.13
+0.00 %
Nikkei PTS
22 764.68
-0.13 %

Philippe s'engage à "travailler avec toutes les oppositions"

| AFP | 212 | Aucun vote sur cette news
Le Premier ministre, Edouard Philippe, lors de sa première séance des questions aux gouvernements à l'Assemblée nationale, le 5 juillet 2017
Le Premier ministre, Edouard Philippe, lors de sa première séance des questions aux gouvernements à l'Assemblée nationale, le 5 juillet 2017 ( Martin BUREAU / AFP )

Le Premier ministre Edouard Philippe s'est engagé mercredi, pour sa première séance des questions au gouvernement, à "travailler" avec "toutes les oppositions".

Il a par ailleurs confirmé qu'une loi budgétaire détaillerait les grands jalons pour l'ensemble du quinquennat.

Répondant pour la première question au gouvernement du quinquennat au député LR Damien Abad (Ain), le chef du gouvernement a estimé qu'il n'y avait pas une opposition mais "des oppositions", de l'extrême gauche à l'extrême droite, à qui il a adressé un signe d'ouverture.

"A vous écouter, vous seriez la seule opposition, en tout cas la seule opposition responsable (...) Mais il y a d'autres oppositions, elles vous plaisent peut-être moins, mais enfin elles existent", a fait valoir M. Philippe.

"Personnellement je les prends comme elles sont: avec leur style, avec leurs idées, avec leur façon de s'exprimer, elles sont différentes, leur enthousiasme, leur verve. Je les respecte toutes et je répondrai et je travaillerai avec toutes les oppositions", a-t-il poursuivi.

Pour ses débuts dans l'exercice devant les députés, le chef du gouvernement a également signé son premier lapsus.

"Vous craignez que je sois le présid...", a-t-il commencé à dire, avant de s'interrompre, sous les rires de l'Assemblée. "Le Premier ministre!", s'est-il repris.

M. Philippe a également confirmé au passage une promesse du candidat Macron, à savoir qu'une loi fixerait à la fin de l'année, pour cinq ans, les grands jalons budgétaires du quinquennat.

"A partir de septembre, nous discuterons de deux projets de loi, un projet de loi de finances pour 2018 et un projet de loi de programmation finances publiques pour la totalité du quinquennat", a-t-il dit.

"Et notre objectif c'est évidemment de faire voter dès cette année toute une série de mesures en précisant le moment où elles entreront en vigueur de façon à donner (...) de la visibilité, de la prévisibilité", a-t-il justifié.

Parmi ces mesures doivent notamment figurer l'allègement de l'ISF, qui entrera en vigueur en 2019, et la transformation du Crédit d'Impôt Compétitivité Emploi (CICE) en baisse de cotisations sociales, reportée elle aussi à 2019.

"C'est la capacité que nous aurons tous à savoir quand, exactement, telle mesure entrera en vigueur. C'est indispensable parce que ça permet de fonder ses anticipations, de prendre ses décisions, de planifier et (...) c'est une des demandes les plus récurrentes du monde économique", a souligné le Premier ministre.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/07/2018

L’équipe de TradingSat.com, séduite par les qualités graphiques de court terme de EURAZEO, entrevoit un potentiel intéressant sur cette action qui constituera le sous-jacent d’un turbo Call…

Publié le 19/07/2018

Un service de mobilité électrique free-floating à Paris et dans sa périphérie

Publié le 19/07/2018

A l’occasion du salon aéronautique de Farnborough (jour 4), l’américain Boeing annonce qu’un client anonyme s’est engagé à commander 100 avions 737 MAX supplémentaires. Au prix catalogue,…

Publié le 19/07/2018

La durée d'hydrolise du PET encore diminuée...

Publié le 19/07/2018

Le carton d'Iliad en Italie est salué par le marché à l'ouverture...