En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 398.32 PTS
-
5 382.50
-0.25 %
SBF 120 PTS
4 320.54
+0.00 %
DAX PTS
12 561.42
-
Dowjones PTS
25 058.12
-0.03 %
7 350.23
+0.00 %
1.173
+0.06 %

Philippe: "Pas de baisse nette des ressources" des régions en 2018

| AFP | 251 | 2 par 1 internautes
Le Premier ministre français Edouard Philippe à Orléans, le 28 septembre 2017
Le Premier ministre français Edouard Philippe à Orléans, le 28 septembre 2017 ( GUILLAUME SOUVANT / AFP )

Les régions ne connaîtront "pas de baisse nette de leurs ressources en 2018", a assuré le Premier ministre, Edouard Philippe, tout en confirmant les mesures d'économie annoncées dans le projet de budget, en ouverture du congrès des régions jeudi à Orléans.

Le présidents de régions dénoncent la suppression de 450 millions d'euros de crédit pour 2018, qu'ils considèrent comme un non respect de la parole de l’État.

"Nous avons décidé de ne pas intégrer le fond exceptionnel de 450 millions d'euros dans le montant de la TVA qui vous sera alloué", a répondu le Premier ministre, insistant au contraire sur le respect par le gouvernement des engagement de l'Etat. Il s'agissait d'"un fond exceptionnel qui par nature n'avait pas vocation à devenir pérenne", a-t-il notamment fait valoir.

Le chef du gouvernement a en revanche confirmé qu'"en 2018 la dotation globale de fonctionnement (DGF) des régions sera bien transformée en une fraction de TVA", offrant ainsi aux régions une ressource fiscale liée à l'activité économique et non aux décisions budgétaires de l'exécutif.

"Nous ne pouvons pas accepter la suppression de 450 millions d'euros. Ca veut dire que demain nous ne pourrions plus accompagner les entreprises", avait fait valoir le président de Régions de France, Philippe Richert (LR) en ouvrant les débats.

dch/sac/gf/ggy

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 2
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/07/2018

Atos a dévoilé un chiffre d'affaires du deuxième trimestre de 3,06 milliards d'euros, en croissance organique de 1,5%. Sur l'ensemble du semestre, la SSII a enregistré une croissance organique de…

Publié le 23/07/2018

Grosse actualité autour d'Atos...

Publié le 23/07/2018

Atos a dévoilé hier soir son projet d'acquisition de Syntel pour 3,4 milliards de dollars, soit 41 dollars par action, entièrement payables en numéraire. Ce prix représente une prime d'environ…

Publié le 23/07/2018

Le salon de Farnborough a fermé ses portés mais Airbus continue à engranger des contrats...