En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 215.85 PTS
+0.38 %
5 210.00
+0.31 %
SBF 120 PTS
4 136.68
+0.39 %
DAX PTS
11 457.70
+0.30 %
Dowjones PTS
26 031.81
+0.70 %
7 090.63
+0.79 %
1.133
-0.04 %

Edouard Philippe encourage les jeunes à participer au grand débat

| AFP | 489 | 3.50 par 2 internautes
Le Premier ministre Edouard Philippe, à Paris, le 9 janvier 2019
Le Premier ministre Edouard Philippe, à Paris, le 9 janvier 2019 ( Christophe Ena / POOL/AFP/Archives )

Le Premier ministre Edouard Philippe a encouragé jeudi à Juvisy-sur-Orge (Essonne) les jeunes à participer au grand débat lancé par l'exécutif, estimant que "ça va poser un problème s'il y a pas (cette) tranche d'âge qui s'exprime".

"Il y a beaucoup de gens qui ont envie de participer, de dire des choses, mais jusqu'à présent, il y a eu assez peu de participation de votre tranche d'âge", a relevé le Premier ministre, à l'occasion d'une rencontre d'environ une heure et demie sur une péniche, avec une vingtaine de jeunes en service civique âgés de 18 à 25 ans.

"C'est pas grave si c'est juste le début, mais ce serait grave (...) dans un grand débat qui doit servir à formuler ce que les Français veulent pour la suite, ce qu'ils ne veulent pas", a estimé Edouard Philippe, lors de ce déplacement non annoncé à la presse.

La venue du Premier ministre a été une surprise pour les jeunes, qui avaient commencé à débattre avec Emmanuelle Wargon, une des deux ministres en charge du débat, et Gabriel Attal, secrétaire d'État auprès du ministre de l'Éducation et de la Jeunesse.

La rencontre, organisée par l'association Unis-Cité qui encourage le service civique, a essentiellement porté sur la transition écologique et la citoyenneté.

Un jeune prénommé Hubert explique avoir repris le programme d'Emmanuel Macron pour voir "ce qui allait et ce qui n'allait pas" sur l'environnement, suggérant un tri plus conséquent des déchets avec "huit poubelles", et une journée sans viande. Maureen se dit elle "choquée" par les "étages entiers qui restent allumés" la nuit à la Défense où elle habite.

"Quand vous allez faire les courses, est-ce que vous prenez en compte le suremballage?" leur demande Edouard Philipppe. "Oui parce que je suis sensibilisée à ces questions", lui répond une jeune fille. "Ca dépend aussi du prix", modère Pierrick.

Un autre jeune explique que dans son lycée agricole, "tous les déchets de la cantine sont donnés aux vaches". Mais "les vaches aussi c'est polluant", lui rétorque un autre, plaidant pour une alimentation végétale.

Le Premier ministre, qui prend des notes dans un petit carnet rouge, suggère de "responsabiliser" les usagers des transports en commun quand une jeune demande leur gratuité, et défend "une forme de sobriété" en matière énergétique.

Sur la reconnaissance du vote blanc, il admet qu'il y a "une vraie demande" et qu'il "faut la prendre en compte" mais il met en garde sur la "légitimité" d'une élection gagnée "avec 45%" des voix.

Trois mains se lèvent quand il demande aux jeunes s'ils sont favorables au vote obligatoire. "Ma religion n'est pas faite" sur ce sujet, mais voter est un "devoir civique", leur dit-il.

Après la rencontre, Nina, 24 ans, juge "positif" que le chef du gouvernement soit venu à leur rencontre. "Les jeunes c’est ce qu’ils attendent. On nous dit tout le temps que les jeunes sont dépolitisés. Faut juste aller les chercher !"

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
2 avis
Note moyenne : 3.50
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 mars 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/02/2019

Mise à disposition du Document de Référence 2018 (Rapport financier 2018 inclus)       Bezons, 22 février 2019 - Atos, un leader international de la transformation numérique, a…

Publié le 22/02/2019

Balyo annonce que son Conseil d’Administration, réuni ce jour, a décidé de procéder à l’émission d’environ 11,75 millions de Bons de Souscription d’Actions (« BSA ») attribués…

Publié le 22/02/2019

Vallourec annonce la création d'un nouveau Comité spécialisé, chargé d'assister le Conseil de Surveillance dans le suivi des questions de responsabilité sociale, environnementale et sociétale…

Publié le 22/02/2019

Touax a enregistré en 2018 un chiffre d'affaires de 154,5 millions d'euros, en repli de près de 9%. A périmètre et devises constants, il recule de 6,6%. Le chiffre d’affaires locatif annuel…

Publié le 22/02/2019

Au cours de 2018, les produits des activités de Touax s'établissent à 154,5 ME et 158,4 ME à périmètre et devises constants contre 169,7 ME en 2017,...