5 375.74 PTS
+0.06 %
5 371.00
+0.03 %
SBF 120 PTS
4 288.61
+0.01 %
DAX PTS
12 988.87
-0.02 %
Dowjones PTS
23 328.63
+0.71 %
6 108.82
+0.00 %
Nikkei PTS
21 696.65
+1.11 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Perturbateurs endocriniens: la France réclame un nouveau texte européen

| AFP | 102 | Aucun vote sur cette news
Un agriculteur épand des pesticides le 10 décembre 2016 à Trébons-sur-la-Grasse
Un agriculteur épand des pesticides le 10 décembre 2016 à Trébons-sur-la-Grasse ( REMY GABALDA / AFP/Archives )

La France a écrit mardi à la Commission européenne pour réclamer une nouvelle proposition "ambitieuse" sur la définition des perturbateurs endocriniens, après le rejet d'un texte en la matière par le Parlement européen, a indiqué la secrétaire d'Etat Brune Poirson.

La semaine dernière, le Parlement européen a sommé la Commission de revoir sa copie en matière de définition et de réglementation de ces substances susceptibles d'agir sur le système hormonal et d'être peut-être à l'origine de dysfonctionnements comme l'infertilité, des malformations congénitales ou des retards de développement.

"Face aux enjeux sanitaires et environnementaux, il y a plus que jamais urgence à agir: nous invitons donc la Commission européenne à soumettre une nouvelle proposition rigoureuse et ambitieuse", a déclaré Mme Poirson, secrétaire d'Etat auprès du ministre de la Transition écologique Nicolas Hulot.

"Le ministre d'Etat Nicolas Hulot et moi, nous avons écrit ce jour au Commissaire européen compétent pour lui demander de remettre sur la table, sans délai, une nouvelle proposition prenant acte de la nécessité de retirer l'exemption", a-t-elle ajouté.

En juillet, les Etats membres de l'UE, au niveau d'un comité d'experts, s'étaient finalement mis d'accord sur les critères de définition des perturbateurs endocriniens, dont l'absence entrave leur règlementation.

Mais le texte, fruit de plusieurs mois de discussions, avait été critiqué par les défenseurs de l'environnement estimant qu'il ne respectait pas le principe de précaution et dénonçant certaines exemptions.

La France, longtemps critique, avait finalement voté pour, arguant de certaines améliorations, mais Nicolas Hulot avait regretté en particulier de ne pas avoir pu faire supprimer l'exemption pour les pesticides conçus comme des perturbateurs endocriniens.

La France "est prête à travailler avec la Commission et ses partenaires européens pour accélérer la mise en oeuvre d'une stratégie globale sur les perturbateurs endocriniens en proposant de nouvelles règlementations dans les secteurs prioritaires des jouets, des cosmétiques ou des emballages alimentaires", a ajouté Mme Poirson mardi.

Elle a également indiqué que Nicolas Hulot allait formuler "des propositions pour améliorer le fonctionnement de l'Europe sur ces questions de santé-environnement, qu'il s'agisse des perturbateurs endocriniens, des nanomatériaux, des produits phytosanitaires ou des nouvelles biotechnologies".

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 15 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/10/2017

La séance s'annonce pour le moins compliquée pour DBV Technologies dont le titre n'arrive pas à coter en raison du fort afflux vendeur suite à...

Publié le 23/10/2017

Orange Belgium a réalisé une bonne performance financière au cours des neuf premiers mois de 2017, en dépit de l'influence négative de l'itinérance...

Publié le 23/10/2017

Philips a présenté des résultats en nette progression au troisième trimestre. Il a généré sur cette période un bénéfice net de 423 millions d’euros contre 383 millions d’euros un an plus…

Publié le 23/10/2017

Gilbert Dupont optimiste

Publié le 23/10/2017

DBV Technologies n'a toujours pas repris sa cotation après avoir annoncé, vendredi soir, que le critère principal de son étude de Phase 3 PEPITES sur Viaskin Peanut n’a pas atteint la limite…

CONTENUS SPONSORISÉS