En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 412.15 PTS
-0.31 %
5 414.50
-0.27 %
SBF 120 PTS
4 337.84
-0.20 %
DAX PTS
12 543.84
+0.02 %
Dowjones PTS
25 019.41
+0.00 %
7 375.82
+0.00 %
Nikkei PTS
22 597.35
+1.85 %

Pérou: Alberto Fujimori, un président contesté

| AFP | 459 | Aucun vote sur cette news
L'ex-président péruvien Alberto Fujimori, lors de son procès, le 8 janvier 2015 à Lima
L'ex-président péruvien Alberto Fujimori, lors de son procès, le 8 janvier 2015 à Lima ( Ernesto BENAVIDES / AFP/Archives )

L'ex-président péruvien Alberto Fujimori (1990-2000) a vaincu les guérillas d'extrême gauche mais a été condamné à 25 ans de prison pour des violations des droits de l'Homme et à huit ans pour détournement de fonds.

Dimanche, l'actuel président du Pérou, Pedro Pablo Kuczynski, a annoncé qu'il lui accordait une mesure de grâce "humanitaire".

"Il a été établi que M. Fujimori souffre d'une maladie progressive, dégénérative et incurable, et que les conditions carcérales représentent un danger pour sa vie, sa santé et son intégrité" physique, a expliqué la présidence dans un communiqué publié dans la soirée.

Né à Lima le 28 juillet 1938, jour de la fête nationale péruvienne, de parents japonais immigrés, Alberto devient ingénieur agronome puis enseigne les mathématiques. En 1964, il passe une année universitaire à Strasbourg (France) où il apprend le français et, en 1970, obtient un master de mathématiques à l'université du Wisconsin (Etats-Unis).

A son retour à Lima, il enseigne les mathématiques à l'université d'agronomie dont il sera nommé recteur (1984-1989) et, en 1987, est élu président de la conférence des recteurs d'universités péruviennes.

Le nouveau président péruvien Alberto Fujimori devant les membres du Parlement, le 28 juillet 1990 à Lima
Le nouveau président péruvien Alberto Fujimori devant les membres du Parlement, le 28 juillet 1990 à Lima ( CRIS BOURONCLE / AFP )

En 1990, Alberto Fujimori, qui possède également la nationalité japonaise, remporte à la surprise générale l'élection présidentielle à la tête de son parti "Cambio 90", grâce notamment aux voix de la gauche. Il bat le célèbre écrivain Mario Vargas Llosa, chantre de l'ultra-libéralisme.

Faute de majorité, le 5 avril 1992, avec l'appui des forces armées, Fujimori dissout le parlement et suspend la Constitution. En novembre, il convoque des élections à une constituante. Une nouvelle Constitution est adoptée un an plus tard.

- Escadrons de la mort -

Des militaires positionnés dans le centre de Lima, près du palais présidentiel, le 6 avril 1992
Des militaires positionnés dans le centre de Lima, près du palais présidentiel, le 6 avril 1992 ( HECTOR MATA / AFP/Archives )

Après sa victoire, grâce notamment aux Escadrons de la mort, sur "Le Sentier lumineux", organisation subversive maoïste, et l'arrestation de son chef Abimael Guzman, le magazine américain Time l'avait nommé Homme sud-américain de l'année, en 1993.

En 1995, il est réélu à un 2e mandat de cinq ans dès le 1er tour avec 64% des suffrages, battant l'ancien secrétaire général des Nations unies Javier Perez de Cuellar.

En 1996, le congrès adopte une loi "d'interprétation authentique" de la Constitution qui l'autorise à postuler à un troisième mandat. En mai 2000, Fujimori est déclaré vainqueur à l'élection présidentielle mais, après des preuves de corruption, le Congrès vote sa destitution en novembre.

Le président péruvien Alberto Fujimori, lors d'une conférence de presse, le 8 avril 1992 à Lima, trois jours après la dissolution du Parlement et la suspension de la Constitution
Le président péruvien Alberto Fujimori, lors d'une conférence de presse, le 8 avril 1992 à Lima, trois jours après la dissolution du Parlement et la suspension de la Constitution ( HECTOR MATA / AFP/Archives )

Il s'enfuit au Japon, pays natal de ses parents, d'où il démissionne par un fax envoyé d'un hôtel de Tokyo. Lima a passé des années à tenter de convaincre Tokyo de l'extrader, en vain. Après une longue bataille juridique, c'est finalement le Chili, où il s'était rendu en 2005, qui avait extradé M. Fujimori en septembre 2007.

- Fratrie Fujimori -

En avril 2009, Fujimori est condamné à 25 ans de prison pour avoir commandité deux massacres perpétrés par un escadron de la mort en 1991-1992 au cours desquels 25 personnes avaient été assassinées, dont un enfant, dans le cadre de la lutte contre la guérilla.

En janvier 2015, il est également condamné à huit ans de prison pour détournement de fonds publics, peine toutefois symbolique au Pérou où seule la plus lourde s'applique. Il devait également verser un million de dollars à l'Etat.

Il a eu deux garçons et deux filles, dont Keiko qui s'est présentée à l'élection présidentielle en 2011 et de 2016, sans succès. Depuis sa défaite dans un mouchoir de poche lors du dernier scrutin face à Pedro Pablo Kuczynski, elle est devenue la chef de file de l'opposition péruvienne.

Le président péruvien Alberto Fujimori et sa fille Keiko, le 9 décembre 1994 à Coral Gables, en Floride
Le président péruvien Alberto Fujimori et sa fille Keiko, le 9 décembre 1994 à Coral Gables, en Floride ( ROBERTO SCHMIDT / AFP/Archives )

Alberto Fujimori l'avait choisie comme "première dame du pays" après son divorce en 1994 d'avec leur mère Susana Higuchi.

Le petit frère Kenji, 37 ans, est également devenu une personnalité politique de premier plan après avoir récolté, pour la deuxième fois consécutive, le plus grand nombre de voix aux élections législatives.

L'ex homme fort du Pérou, qui a longtemps lutté contre un cancer, a été opéré à plusieurs reprises d'une lésion à la langue. Détenu dans une base de la police près de Lima, il a multiplié ces dernières années les allers et retours entre l'hôpital et la prison. Ses enfants avaient déposé plusieurs demandes de libération.

Pedro Pablo Kuczynski avait lancé il y a plusieurs mois un débat sur la possibilité d'une amnistie humanitaire en faveur d'Alberto Fujimori, en déclarant au magazine britannique The Economist que le temps du pardon était venu.

Selon les sondages, 60% des Péruviens étaient favorables à une amnistie de l'ancien chef de l'Etat.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

LES SUMMER DAYS

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 16 juillet 2018

CODE OFFRE : SUMMER18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : SUMMER18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 16/07/2018

Caisse Régionale de Crédit Agricole Mutuel Brie Picardie Société coopérative à…

Publié le 16/07/2018

A l’occasion du salon aéronautique de Farnborough, qui s’est ouvert aujourd’hui au Royaume-Uni, Airbus a fait part d’un nouvel accord. Ainsi, Golden Falcon Aviation a confirmé une commande…

Publié le 16/07/2018

A l’occasion du salon aéronautique de Farnborough, qui s’est ouvert aujourd’hui au Royaume-Uni, Boeing a réalisé plusieurs annonces. Ainsi, le groupe aéronautique américain a signé avec la…

Publié le 16/07/2018

A l’occasion du salon aéronautique de Farnborough, qui s’est ouvert aujourd’hui au Royaume-Uni, Airbus a fait part d’un nouvel accord. Ainsi, Goshawk Aviation Limited, une coentreprise entre…

Publié le 16/07/2018

Le prochain patron d'Air France KLM n'est pas encore connu...