En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 840.38 PTS
-0.15 %
4 830.50
-0.30 %
SBF 120 PTS
3 859.34
-0.23 %
DAX PTS
11 071.54
-0.17 %
Dowjones PTS
24 486.85
+0.34 %
6 625.53
-0.32 %
1.138
+0.20 %

Peltier (LR) ne voit pas en quoi Darmanin devrait démissionner

| AFP | 414 | Aucun vote sur cette news
Guillaume Peltier, un des vice-présidents du parti Les Républicains, le 11 juillet 2017 à Paris
Guillaume Peltier, un des vice-présidents du parti Les Républicains, le 11 juillet 2017 à Paris ( bertrand GUAY / AFP/Archives )

Guillaume Peltier, un des vice-présidents du parti Les Républicains, a estimé mardi qu'il "ne voyait pas en quoi" le ministre Gérald Darmanin, visé par une plainte pour viol, devrait démissionner, invoquant la présomption d'innocence.

"Je crois à la présomption d'innocence et je me suis engagé en politique pour porter un débat d'idées, pour refonder mon pays, certainement pas pour pratiquer la chasse à l'homme, et donc je ne la pratiquerai pas", a expliqué le dirigeant de LR sur Radio Classique.

"Quand la tyrannie du bruit médiatique et de la rumeur l'emporte sur la présomption d'innocence, c'est la démocratie qui est abîmée. Quand la vindicte, fût-elle celle des bien-pensants, l'emporte et s'aggrave avant même que le verdict soit prononcé, c'est la démocratie qui est abîmée", a-t-il affirmé.

"Qu'est-ce qui fait l'honneur et l'originalité de la justice française et de notre démocratie? C'est deux piliers fondamentaux: la présomption d'innocence et le secret de l'instruction", a souligné Guillaume Peltier.

"Je ne vois pas en quoi Gérald Darmanin devrait aujourd'hui démissionner", a-t-il ajouté.

Sur BFMTV et RMC, le député LR de l'Oise Eric Woerth a lui aussi défendu "le droit à cette fameuse présomption d'innocence", y compris pour les ministres. "Gérald Darmanin subit une enquête, on verra ce que donnera cette enquête, mais il n'est pas empêché d'exercer ses fonctions".

"On voit bien que tout le monde peut être accusé de tout (...) l'accusation ne vaut pas jugement, je ne dis pas que ça ne pèse pas, (...) mais on ne peut pas juger avant les juges", a ajouté l'ancien ministre du Budget, lui-même blanchi par la justice dans plusieurs affaires.

"Ca fait des années que j'entends en politique à tout bout de champ manier l'argument de +démission, démission, démission+. L'opposition appelle toujours à démissionner", a-t-il regretté, pointant "beaucoup de conséquences", "humaines" mais "aussi politiques".

"Je suis dans l'opposition, mais je ne veux pas qu'on déstabilise un gouvernement de mon pays sur de simples allégations. (...) C'est à l'enquête judiciaire de dire s'il y a une responsabilité ou s'il n'y a pas de responsabilité. A ce moment-là, évidemment, chacun doit en tirer les conséquences. Mais à ce moment-là", a-t-il poursuivi.

L'une des porte-parole des Républicains (LR), Laurence Saillet, avait pourtant affirmé lundi, lors du point-presse hebdomadaire de LR, que Gérald Darmanin "n'a pas d'autre choix que de démissionner".

La justice a récemment rouvert à Paris l'enquête sur une accusation de viol visant le ministre de l'Action et des comptes publics pour des faits présumés remontant à 2009, mais qu'il a vigoureusement contestés.

Prudente, la première vice-présidente de LR, Virginie Calmels, n'avait en revanche pas voulu "prendre parti".

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 mars 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/01/2019

SNCF Transilien et MND Group, spécialiste du transport par câble à travers sa filiale LST, s’associent pour concevoir et promouvoir des solutions de transport par câble sur certains pôles…

Publié le 23/01/2019

Voltalia a réalisé au quatrième trimestre 2018 un chiffre d'affaires de 51,4 millions d'euros, en baisse de 4 %. A taux constant, les ventes ont ont grimpé de 7 %. Sur l'année, le chiffre…

Publié le 23/01/2019

FONCIÈRE EURIS Société Anonyme au capital de 149 158 950 euros 83, rue du Faubourg Saint-Honoré - 75008 Paris 702 023 508 RCS PARIS     Paris, le 23 janvier…

Publié le 23/01/2019

Pour l'année 2018, le chiffre d'affaires de Seb s'établit à 6...

Publié le 23/01/2019

JCDecaux annonce qu’Hannelore Majoor a été nommée directrice générale de sa filiale néerlandaise, JCDecaux Pays-Bas. Hannelore Majoor a débuté sa carrière chez JCDecaux en octobre 2016 en…