Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 568.82 PTS
+1.35 %
6 559.50
+1.25 %
SBF 120 PTS
5 139.37
+1.26 %
DAX PTS
15 669.29
+1. %
Dow Jones PTS
35 061.55
+0.68 %
15 111.79
+1.15 %
1.178
+0.09 %

Pegasus et "antisémitisme": accrochage à l'Assemblée entre LFI et un député UDI

| AFP | 556 | 4.90 par 10 internautes
Le député UDI d'une circonscription des Français de l'étranger Meyer Habib, à l'Assemblée nationale le 28 juillet 2017
Le député UDI d'une circonscription des Français de l'étranger Meyer Habib, à l'Assemblée nationale le 28 juillet 2017 ( JACQUES DEMARTHON / AFP/Archives )

L'évocation jeudi à l'Assemblée nationale par la France insoumise de l'affaire du logiciel d'espionnage israélien Pegasus a provoqué un violent échange entre le député UDI Meyer Habib et le groupe LFI, accusé "d'antisémitisme".

L'accrochage s'est produit à la toute fin de l'examen d'un texte renforçant notamment les outils technologiques du renseignement français.

Ugo Bernalicis (LFI) a concentré ses interventions sur "le scandale" du logiciel élaboré par la société israélienne NSO, mis en cause selon l'enquête d'un consortium de médias dans de possibles écoutes par le Maroc de personnalités françaises, dont le président Macron et le député insoumis Adrien Quatennens.

M. Habib, député d'une circonscription des Français de l'étranger comprenant Israël et lui-même franco-israélien, a souligné en substance que le problème venait de l'utilisation inappropriée de ce logiciel, pas de sa conception en soi, qui pouvait être bénéfique dans la lutte antiterroriste.

Il a notamment fait valoir "qu'avec ce genre de logiciel", les Israéliens avaient aidé la France à déjouer un projet d'attentat sur son sol soutenu par l'Iran, à Villepinte au nord de Paris en 2018.

M. Bernalicis a alors accusé M. Habib de "faire le malin", ajoutant: "je me demande comment il obtient ce genre d'information lui-même".

S'en est suivi un brouhaha. Dans un rappel au règlement, Alexis Corbière du même groupe a alors affirmé avoir entendu M. Habib "hurler des insultes et notamment traiter une de nos collègues +d'antisémite+". Il a dénoncé des propos "intolérables et mensongers" émanant d'un député "violent" et "en voie de radicalisation antiparlementaire". Et réclamé des "sanctions", en saisissant la présidence de l'Assemblée.

Le président de séance Marc Le Fur (LR) a lui-même dit n'avoir "rien entendu".

Le député LFI Ugo Bernalicis à l'Assemblée nationale le 28 mars 2018
Le député LFI Ugo Bernalicis à l'Assemblée nationale le 28 mars 2018 ( JACQUES DEMARTHON / AFP/Archives )

"Lorsqu'on parle d’un logiciel israélien très performant et qui permet d’arrêter certains attentats terroristes, là j’ai été mis en cause, ça suffit leur obsession des juifs et leur obsession d’Israël", a répliqué en séance M. Habib. Le député UDI a ajouté que le patron de LFI, Jean-Luc Mélenchon, avait "accusé les juifs" pour la défaite du travailliste britannique Jeremy Corbyn en 2019.

"La haine d'Israël, les dérapages antisémites, c'est l'ADN Mélenchon", avait-il auparavant affirmé dans un tweet.

 ■

Copyright © 2021 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
10 avis
Note moyenne : 4.90
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 juillet 2021 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/07/2021

Dans le cadre du contrat d'émission de Bons d'Emission d'Obligations Convertibles en Actions avec Bons de Souscription d'Actions Attachés conclu entre...

Publié le 23/07/2021

Le groupe NSE, spécialiste dans la conception, la fabrication et la maintenance d'équipements électroniques de haute technologie plus particulièrement...

Publié le 23/07/2021

Cybergun annonce que, à l'issue de l'Assemblée générale du 19 juillet 2021, la société a décidé de mettre en oeuvre un regroupement des actions...

Publié le 23/07/2021

La Société des Bains de Mer et ses filiales ont réalisé au cours du premier trimestre un chiffre d'affaires en forte augmentation par rapport à celui...

Publié le 23/07/2021

Dans le prolongement du communiqué de presse en date du 30 juin 2021 et à la suite de l'avis favorable des institutions représentatives du personnel...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne