En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 871.11 PTS
-0.10 %
4 868.50
-0.10 %
SBF 120 PTS
3 884.50
-0.11 %
DAX PTS
11 162.09
-0.39 %
Dowjones PTS
24 706.35
+1.38 %
6 784.61
+0.00 %
1.136
+0.00 %

Pécresse veut que "Libres!" devienne un "mouvement associé" au sein de LR

| AFP | 443 | Aucun vote sur cette news
La présidente de la région Ile-de-France Valérie Pécresse souhaite que son mouvement
La présidente de la région Ile-de-France Valérie Pécresse souhaite que son mouvement "Libres!" devienne un "mouvement associé" au sein des Républicains. Photo du 15 novembre 2017 à Paris ( ERIC PIERMONT / AFP/Archives )

La présidente de la région Ile-de-France Valérie Pécresse a dit dimanche souhaiter que son mouvement lancé cet été, "Libres!", devienne un "mouvement associé" au sein des Républicains.

"J’ai proposé à Laurent Wauquiez que Libres ! devienne un mouvement associé au sein des Républicains. Nous voulons ainsi nous ancrer dans notre famille politique, tout en ayant la possibilité d’avoir des adhérents qui ne soient pas forcément membres de LR. Avec son élection, nous assistons au départ de militants et d’élus et je leur dis : +Restez. Restez avec nous dans Libres ! +", a déclaré Mme Pécresse dans un entretien au Journal du Dimanche.

Que dit-elle à Alain Juppé, que l’on dit tenté de quitter LR comme l’a fait Xavier Bertrand ? "Que je ne renonce pas à peser et à convaincre. Je ne veux pas quitter ma famille politique, et j’espère qu’on ne m’y acculera pas un jour en franchissant des lignes rouges".

"Je souhaite qu’un maximum de grandes figures de la droite et du centre restent dans LR parce que je crois encore au pacte fondateur de l’UMP, à ce grand parti qui saurait inclure toutes les sensibilités de la droite et du centre", poursuit Valérie Pécresse.

Quid de la direction du parti annoncée mercredi ? "Le bon point, c’est qu’elle est paritaire. Le mauvais point, c’est sa fermeture : à une exception près (la sénatrice Sophie Primas, NDLR), tous ont soutenu Laurent Wauquiez dans l’élection interne. Ce n’est donc pas dans l’exécutif que sera représentée la diversité du mouvement. Le rassemblement des sensibilités, ce sont des actes : nous en jugerons avec la composition du futur bureau politique et de la commission d’investiture dès la semaine prochaine".

L’ancienne ministre rappelle ses "lignes rouges", notamment la "non-porosité avec le FN et ses affidés", sur laquelle "il y a encore des ambiguïtés qui méritent d’être levées" selon elle.

"Mon engagement politique date de 1995 : j’ai suivi le Chirac de la +fracture sociale+. Je pense donc profondément que la droite doit être sociale. Et cela ne se résume pas à dénoncer +le cancer de l’assistanat+"», a également déclaré Valérie Pécresse.

Sera-t-elle candidate à la primaire qu’elle juge "inéluctable" avant la présidentielle de 2022 ? "Je me consacre à 100 % à ma région et au travail sur les idées. C’est ce à quoi je m’attellerai dans les quatre prochaines années", dit-elle. "C’est indécent d’en parler aujourd’hui. Avez-vous vu l’état de la droite ?", lance encore Mme Pécresse.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Turbos Call, du levier à la hausse pour votre portefeuille
Lundi 28 janvier de 12h30 à 13h30

Les SCPI, un produit incontournable dans la conjoncture actuelle ?
Vendredi 1er février de 12h15 à 13h00

Protéger son portefeuille avec les Turbos Put
Lundi 11 février de 12h30 à 13h00

Tradez sur le CAC 40 avec du levier
Lundi 18 février de 12h15 à 13h00

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/01/2019

Franchissement de seuil passif

Publié le 21/01/2019

Casino (+0,54 à 39,40 euros ) annonce avoir atteint son objectif de cessions d'actifs non stratégiques pour un montant de 1,5 milliard d'euros. Et ce, grâce un accord avec des fonds gérés par…

Publié le 21/01/2019

Henkel (-6,49% à 90,72 euros) affiche de loin la plus forte baisse de l’indice Dax après avoir averti que la hausse des investissements pèsera sur ses profits en 2019. Le bénéfice par action du…

Publié le 21/01/2019

Le constructeur aéronautique français Dassault Aviation annonce l’acquisition des activités mondiales de maintenance du suisse ExecuJet, une filiale de Luxaviation. Le montant de la transaction…

Publié le 21/01/2019

Air France et le Syndicat national des pilotes de ligne (SNPL) se seraient entendus vendredi sur les principes d'un accord permettant de satisfaire les demandes d'augmentation salariale des pilotes et…