En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 810.74 PTS
+0.51 %
4 808.00
+0.46 %
SBF 120 PTS
3 832.83
+0.61 %
DAX PTS
10 931.24
+0.36 %
Dowjones PTS
24 207.16
+0.59 %
6 668.56
-0.02 %
1.139
+0.01 %

Pécresse veut déloger les opposants à la base de loisirs de Romainville

| AFP | 306 | Aucun vote sur cette news
Manifestation contre le projet de zone de loisurs le 14 octobre 2018 à Romainville (Seine-Saint-Denis)
Manifestation contre le projet de zone de loisurs le 14 octobre 2018 à Romainville (Seine-Saint-Denis) ( Thomas SAMSON / AFP/Archives )

La présidente LR de la Région Ile-de-France Valérie Pécresse a écrit au gouvernement pour réclamer "l'intervention des forces de police" afin de déloger les opposants à un projet de base de loisirs à Romainville (Seine-Saint-Denis), a annoncé jeudi la Région.

Dans des courriers adressés le 19 octobre aux ministres de l'Intérieur et de la Justice, Christophe Castaner et Nicole Belloubet, et révélés par Le Parisien, la présidente de la Région dit souhaiter que le gouvernement puisse "donner l'ordre aux forces de police d'intervenir" dans la forêt sauvage de la Corniche des forts afin que le chantier, lancé le 8 octobre, "puisse reprendre dans des conditions normales".

Elle invoque le risque "d'événements dramatiques dans la mesure où le site clôturé constitue une zone de carrière dangereuse et que toute intrusion peut avoir pour conséquence des chutes potentiellement mortelles".

"Les polices nationale et municipale sont présentes chaque matin, dressent des contraventions mais n'ont pas ordre d'intervenir", déplore l'élue, qui a également déposé plainte pour intrusion illégale et blocage de chantier.

Les opposants, réunis dans un "Collectif des amis de la Corniche des forts", dénoncent le défrichage de 2.000 arbres et un projet "écologiquement aberrant". Sur ce site de 27 hectares fermé au public depuis 1965, une végétation foisonnante, enchevêtrement d'arbres, de lianes et de ronces, s'est développée sur d'anciennes carrières de gypse.

Depuis quelques jours, le noyau dur des opposants locaux a été rejoint par des militants qui entendent faire de ce site une ZAD ("zone à défendre").

A l'étude depuis une vingtaine d'années, un projet de base de loisirs de 7 hectares a été entériné par la Région pour un coût de plus de 12 millions d'euros. En 2020, il devrait notamment accueillir une prairie "solarium", des jeux pour enfants et des agrès sportifs, mais aussi un poney-club et de l'accrobranche.

Le 14 octobre, une semaine après la publication d'un rapport alarmant du GIEC (groupe d'experts sur le climat de l'ONU), 150 personnes avaient fait une chaîne humaine devant le bois.

Le lendemain, un petit groupe d'opposants, parmi lesquels l'ex-membre des Rita Mitsouko Catherine Ringer, avait commencé à bloquer les engins de chantier. "On est là pour défendre les arbres qui freinent le réchauffement climatique et dénoncer le fait de faire une prairie en injectant du béton dans le sol alors qu'il y a tout ce qu'il faut ici en matière d'espaces verts", avait dénoncé la chanteuse.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Turbos Call, du levier à la hausse pour votre portefeuille
Lundi 28 janvier de 12h30 à 13h30

Les SCPI, un produit incontournable dans la conjoncture actuelle ?
Vendredi 1er février de 12h15 à 13h00

Protéger son portefeuille avec les Turbos Put
Lundi 11 février de 12h30 à 13h00

Tradez sur le CAC 40 avec du levier
Lundi 18 février de 12h15 à 13h00

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 16/01/2019

    Communiqué de Presse   Information relative au nombre total de droits de vote et d'actions composant le capital social      Dijon, le 16 janvier 2019…

Publié le 16/01/2019

    Communiqué de Presse     Bilan semestriel du contrat de liquidité de Crossject au 31/12/2018      Dijon, le 16 janvier 2019     CROSSJECT (ISIN : FR0011716265 ;…

Publié le 16/01/2019

  Genève (Suisse) - le 15 janvier 2019 : WISeKey International Holding Ltd (WIHN.SW) (« WISeKey »), société de premier plan dans le domaine de la cybersécurité et…

Publié le 16/01/2019

Au titre de son premier trimestre 2018/2019, Manutan a affiché un chiffre d'affaires de 192,6 millions d'euros, une croissance de 2,9% par rapport au même trimestre de l'exercice précédent. "La…

Publié le 16/01/2019

Elis annonce avoir finalisé l’acquisition de 100 % de Metropolitana en Colombie. Le groupe, qui a réalisé en 2017 un chiffre d’affaires d’environ 4 millions d’euros, dispose de deux usines…