En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ browserName + ' ' + browserVersion }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 342.62 PTS
-0.83 %
5 338.50
-0.87 %
SBF 120 PTS
4 282.91
-0.81 %
DAX PTS
12 421.36
-1.26 %
Dowjones PTS
24 580.89
+0.49 %
7 197.51
+0.00 %
Nikkei PTS
22 338.15
-0.79 %

Pauvreté: le revenu de base n'est "pas la bonne réponse", selon Griveaux

| AFP | 190 | Aucun vote sur cette news
Benjamin Griveaux, porte-parole du gouvernement, le 6 juin 2018 à l'Elysée
Benjamin Griveaux, porte-parole du gouvernement, le 6 juin 2018 à l'Elysée ( Alain JOCARD / AFP )

Le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux a affirmé jeudi ne pas croire que le revenu de base, que 13 départements souhaitent expérimenter, soit "la bonne réponse" à la pauvreté, disant préférer une société "fondée sur la valeur travail".

"On a mis au coeur du projet politique d'Emmanuel Macron le travail. Le travail, donc l'éducation (...) Moi je considère que c'est le travail qui aujourd'hui est un facteur d'émancipation, de progression", a déclaré M. Griveaux sur France Inter.

"Moi je ne considère pas que le minimum de base soit la bonne réponse parce que philosophiquement je préfère avoir une société fondée aussi sur la valeur travail", a-t-il ajouté.

Treize présidents de départements défendant l'idée d'un revenu de base, versement mensuel unique issu d'une fusion de minima sociaux, ont lancé fin mars une concertation pour définir les contours d'une première expérimentation qu'ils souhaiteraient mener dans leurs territoires.

Principale cible de ce dispositif: les 34% de personnes éligibles au Revenu de solidarité active (RSA) qui n'en font pas la demande par manque d'information, par honte, ou parce que les démarches administratives leur semblent trop compliquées.

Ce "revenu de base" ne serait pas universel mais bien soumis à des conditions de ressources.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 25/06/2018

L'accalmie aura été de courte durée sur les marchés financiers européens. Après leur beau rebond de vendredi, ils rechutent franchement ce lundi tandis que le conflit commercial Chine/Etats-Unis…

Publié le 25/06/2018

Drone Volt, le constructeur français aéronautique spécialisé en drones civils professionnels, annonce ce jour qu'il participera à la 14ème édition du...

Publié le 25/06/2018

BNP Paribas aurait mis en vente un petit portefeuille clients au sein de son activité de banque privée en Espagne...

Publié le 25/06/2018

                  CHEOPS TECHNOLOGY LANCE iCod 400®, UNE OFFRE BASÉE SUR LE PROCESSEUR POWER D'IBM     Paris (France), 25 juin 2018. CHEOPS…

Publié le 25/06/2018

S&P ne s'attend qu'à une baisse modeste, de 2 à 3%, des prix des opérateurs télécoms en Italie en dépit de l'arrivée d'Iliad. La maison-mère de Free a certes dévoilé une offre agressive -…