En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 200.04 PTS
+0.08 %
5 197.00
+0.07 %
SBF 120 PTS
4 124.19
+0.09 %
DAX PTS
11 438.52
+0.32 %
Dowjones PTS
25 954.44
+0.24 %
7 062.34
+0.00 %
1.135
+0.08 %

Passeports de Benalla : "Notre conclusion sera qu'il faut saisir la justice pour parjure" (Kanner)

| AFP | 2247 | Aucun vote sur cette news
Le président du groupe socialiste au Sénat Patrick Kanner, le 09 juillet 2018 à Versailles
Le président du groupe socialiste au Sénat Patrick Kanner, le 09 juillet 2018 à Versailles ( ludovic MARIN / AFP/Archives )

Le patron des sénateurs socialistes Patrick Kanner, membre de la commission des lois, a la "conviction" qu'Alexandre Benalla "a menti" sur ses passeports à la commission et estime qu'il faudra "saisir la justice pour parjure".

"Notre conclusion sera, si les faits sont confirmés, à moins qu'il nous apporte lui d'autres éléments de preuve, qu'il faut saisir la justice pour parjure", a affirmé M. Kanner jeudi sur Cnews.

Les nouvelles auditions mercredi devant la commission du Sénat, notamment du directeur de cabinet d'Emmanuel Macron, Patrick Strzoda, contredisent directement l'affirmation, faite par Alexandre Benalla lors de sa propre audition le 19 septembre, selon laquelle il avait laissé dans son bureau de l'Élysée les passeports diplomatiques utilisés dans le cadre de ses fonctions de chargé de mission à la présidence de la République.

"Nous allons respecter les procédures, il est entendu lundi après-midi par le Sénat et la question qui lui sera posée, je le suppose, par monsieur Philippe Bas (président de la commission, ndlr): +Monsieur Benalla, le 19 septembre quand vous nous avez affirmé que les deux passeports étaient à l'Élysée, est-ce que vous nous avez menti ou pas?+", a expliqué M. Kanner.

"Et moi ma conviction profonde, à titre personnel, est qu'il a menti", a-t-il ajouté. Il y aurait alors parjure, "et donc il y a 5 ans de prison potentiels et 75.000 euros d'amende", a précisé le sénateur socialiste.

"La vraie question qui est posée dans cette affaire, c'est comment ce personnage, ce type d'individu pour reprendre l'expression de monsieur Strzoda, +borderline+, intrigant, affairiste, peut-être mythomane, peut avoir eu autant de fonctions et de responsabilité auprès de la personne, non pas d'Emmanuel Macron, mais du président de la République, notamment dans les fonctions de sécurité ?", s'est demandé l'ancien ministre de François Hollande.

Le premier secrétaire du PS, Olivier Faure, s'est demandé mercredi soir pourquoi Alexandre Benalla n'était pas "déjà en garde à vue", compte tenu des soupçons de l'Élysée sur l'utilisation par l'ancien chargé de mission d'un faux pour obtenir un passeport de service.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 mars 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/02/2019

CNP Assurances a enregistré en 2017 un résultat net part du groupe de 1,37 milliard d’euros en hausse de 6,4 % (+ 8,6 % à périmètre et change constants) principalement tiré par…

Publié le 21/02/2019

Axway a enregistré en 2018 un résultat net part du groupe de 11 millions d’euros contre 4,4 millions d’euros en 2017. Le résultat opérationnel d’activité a chuté de 21,2% à 31,9 millions…

Publié le 21/02/2019

La blessure à un genou de la future star NBA Zion Williamson a fait couler beaucoup d'encre...

Publié le 21/02/2019

Compte-tenu des moyens financiers de la société

Publié le 21/02/2019

Vallourec flambe de près de 22% à 2,11 euros, soutenu par des résultats annuels supérieurs aux attentes et des prévisions encourageantes. Les investisseurs sont rassurés par le bond du résultat…