5 265.84 PTS
-0.45 %
5 265.0
-0.43 %
SBF 120 PTS
4 223.31
-0.38 %
DAX PTS
12 389.47
-0.79 %
Dowjones PTS
24 964.75
-1.01 %
6 779.69
+0.00 %
Nikkei PTS
21 970.81
+0.21 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Paris: Florence Berthout succède à NKM à la tête de l'opposition LR

| AFP | 300 | Aucun vote sur cette news
Florence Berthout (g) et Nathalie Kosciusko-Morizet, le 12 février 2014 à Paris
Florence Berthout (g) et Nathalie Kosciusko-Morizet, le 12 février 2014 à Paris ( PATRICK KOVARIK / AFP/Archives )

La maire du Ve arrondissement Florence Berthout a été élue mercredi soir présidente du groupe Les Républicains au Conseil de Paris, succédant à Nathalie Kosciusko-Morizet à la tête de l'opposition LR à la maire PS de la capitale Anne Hidalgo.

Mme Berthout, 55 ans, a recueilli 24 voix, devançant Alexandre Vesperini, 30 ans (VIe), qui a obtenu 19 voix, dans un scrutin qui a également compté trois bulletins nuls.

Les autres candidats en lice étaient François-David Cravenne, 50 ans (XVe), Jean-Baptiste Menguy, 38 ans (XVe) et Jean-Baptiste de Froment, 39 ans (IXe). Ce dernier a été élu premier vice-président du groupe.

"Merci à mes collègues LR du Conseil de Paris pour la confiance qu'ils m'apportent en m'élisant présidente de notre groupe ce soir", a réagi la nouvelle présidente sur Twitter.

Mme Berthout prend la tête d'un groupe agité de tensions internes accentuées par les dernières élections.

Le groupe qui comptait 55 membres, est récemment tombé à 54 après le départ vers les non-inscrits de l'ex-député Pierre Lellouche, puis à 48 avec la création officielle mardi d'un groupe de six élus des "Parisiens Progressistes et Constructifs", que NKM a rejoint.

L'ex-députée de l'Essonne, candidate malheureuse aux législatives à Paris, avait annoncé mardi dernier qu'elle renonçait, sur "fond de divergences profondes", à se représenter au poste de présidente où, selon de nombreux élus LR, elle aurait été battue.

Mme Berthout, qui "ne veut pas et ne sera pas candidate à la mairie de Paris" en 2020, entend assurer une "présidence au service du collectif", avec quelques axes: aider les militants dans les arrondissements de "reconquête" détenus par la gauche dans l'est et le centre et que "les plus jeunes puissent trouver leur place", avait-elle indiqué à la presse lors de la campagne.

Il "faudra apprendre à dépasser les blessures", selon Mme Berthout qui a "l'ambition de contribuer à créer de la bienveillance entre nous pour que les talents s'additionnent".

La nouvelle présidente de groupe avait été aux municipales de 2014 la "tombeuse de Tiberi", mettant fin à l'influence de cette famille sur cet arrondissement dont Jean Tiberi avait été le maire de 1983 à 2014. Investie par l'UMP, elle avait battu Dominique Tiberi, le fils de l'ancien maire de Paris, qui s'était présenté en dissident.

Conseillère de Paris depuis 2001 d'abord dans le Ier arrondissement, conseillère régionale d'Ile-de-France, Mme Berthout a exercé entre 1993 et 2007 dans plusieurs cabinets ministériels, notamment à Matignon avec Dominique de Villepin, avant d'occuper le poste de directrice générale de l’Établissement public de la Villette de 2007 à 2015.

Elle avait soutenu Bruno Le Maire lors de la primaire de la droite et du centre.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 21/02/2018

Une recapitalisation pourrait s'imposer

Publié le 21/02/2018

Une personne sans-abri dort sous un métro à Paris, le 28 décembre 2017 ( Eric FEFERBERG / AFP/Archives )"Près de 3.000" sans-abri ont été comptabilisés à Paris dans la nuit de jeudi à…

Publié le 21/02/2018

Le site de construction de la "Ferme des 1000 veaux", à Saint-Martial-le-Vieux, dans la Creuse, le 17 janvier 2015 ( THIERRY ZOCCOLAN / AFP/Archives )La "Ferme des mille veaux", contestée par…

Publié le 21/02/2018

L'AMF répond favorablement à la demande de Premier Investissement

Publié le 21/02/2018

Les principales hausses du jour sont en effet liées à des publications, en particulier Eramet, M6, Nexity et Accorhotel

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/02/2018

L'offre est libellée à 0,20 euro par action...

Publié le 21/02/2018

Une recapitalisation pourrait s'imposer

Publié le 21/02/2018

Lloyds Banking (+1,92% à 69,15 pence) affiche l’une des plus fortes hausses de l’indice FTSE 100, le plan stratégique faisant passer à l’arrière-plan des résultats inférieurs aux attentes.…

Publié le 21/02/2018

L'AMF répond favorablement à la demande de Premier Investissement

Publié le 21/02/2018

Le groupe a élargi sa palette par des acquisitions...

CONTENUS SPONSORISÉS