En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 806.20 PTS
+1.35 %
4 789.0
+1.15 %
SBF 120 PTS
3 820.27
+1.34 %
DAX PTS
10 780.51
+1.49 %
Dowjones PTS
24 357.69
-0.27 %
6 705.45
+0.34 %
1.131
-0.32 %

"Paradise papers" : les personnalités et groupes cités

| AFP | 999 | Aucun vote sur cette news
Paradise papers
Paradise papers ( Vincent LEFAI / AFP )

Apple, Bono, Shakira, le milliardaire Bernard Arnault, plusieurs personnalités et grands groupes sont épinglés par l'enquête des "Paradise papers" sur les pratiques l'optimisation fiscale à l'échelle mondiale.

Ils rejettent toute irrégularité et affirment avoir eu recours à des montages légaux.

- Des personnalités politiques -

- Elizabeth II disposerait, via le Duché de Lancaster, domaine privé de la souveraine et source de revenus, d'une dizaine de millions de livres sterling d'avoirs dans des fonds aux Iles Caïmans et aux Bermudes. Ils sont, d'après les révélations du Consortium international des journalistes d'investigation (ICIJ), investis dans de nombreuses sociétés dont Brighthouse, une entreprise de location-vente d'électroménager accusée de profiter de la misère via des remboursements à taux d'intérêt prohibitifs.

- Son fils, le prince Charles aurait fait campagne pour que certains accords sur le changement climatique soient modifiés, sans révéler que le Duché de Cornouailles, une de ses sources de revenus, venait d'investir dans une société basée aux Bermudes qui profiterait de ses propositions.

- Le secrétaire d'Etat au Commerce américain, Wilbur Ross, contrôlerait 31% d'une société de transport maritime, Navigator Holdings, via des sociétés offshore. L'un des principaux clients de cette entreprise est, selon l'ICIJ, la société gazière russe Sibur, contrôlée par des proches du président Vladimir Poutine, dont un oligarque sanctionné par Washington après l'annexion de la Crimée.

- Au Canada, le milliardaire Stephen Bronfman, ami du Premier ministre Justin Trudeau et trésorier de son parti lors de sa campagne en 2015, aurait placé 52 millions d'euros dans une société offshore aux Iles Caïmans.

- Des célébrités -

- Le chanteur Bono est, selon l'enquête, actionnaire d'une entreprise maltaise qui aurait investi dans un centre commercial lituanien, via une holding qui aurait recouru à des techniques d'optimisation fiscale illégales.

- Le champion du monde de Formule 1, le Britannique Lewis Hamilton, aurait utilisé une société-écran sur l'île de Man pour économiser la TVA sur l'achat d'un nouveau jet privé de plus de 18 millions d'euros, selon le Guardian.

Le champion du monde de Formule 1, le Britannique Lewis Hamilton, aurait utilisé une société-écran sur l'île de Man pour économiser la TVA sur l'achat d'un nouveau jet privé de plus de 18 millions d'euros, selon le Guardian
Le champion du monde de Formule 1, le Britannique Lewis Hamilton, aurait utilisé une société-écran sur l'île de Man pour économiser la TVA sur l'achat d'un nouveau jet privé de plus de 18 millions d'euros, selon le Guardian ( Nelson ALMEIDA / AFP )

- La chanteuse américaine Madonna aurait investi, selon Radio France, dans une société bénéficiant de taxes sur la plus-value quasiment inexistantes.

- La chanteuse colombienne Shakira, qui vit à Barcelone, serait domiciliée aux Bahamas pour des raisons fiscales et aurait transféré à Malte et au Luxembourg ses droits d'auteur, environ 31,6 millions d'euros, d'après Le Monde.

- De grands groupes -

- Les filiales d'Apple en Irlande ont, selon l'ICIJ, profité d'un vide dans le droit fiscal irlandais, leur permettant un temps de ne payer aucun impôt dans le monde. Le groupe a ensuite déménagé à Jersey où le taux d'imposition pour les entreprises est nul.

- Nike aurait utilisé une série de montages aux Pays-Bas et aux Bermudes pour échapper au paiement de plusieurs milliards d'euros d'impôts.

- La société de VTC Uber, le fabricant du Botox, le laboratoire pharmaceutique Allergan, auraient eu recours à des montages semblables.

- Le milliardaire français Bernard Arnault et son groupe LVMH auraient placé "des actifs dans six paradis fiscaux", selon Le Monde, dont un yacht détenu par une société maltaise, battant pavillon aux Caïmans.

- Le géant pétrolier Total utiliserait des filiales aux Bermudes à des fins d'optimisation fiscale, selon le site de France Info.

- Le groupe Dassault Aviation aurait joué un "rôle actif" dans des montages destinés à éviter à ses clients d'acquitter la TVA sur les jets privés, via l'île de Man, selon Le Monde.

- Les "Paradise papers" ont par ailleurs révélé que des sociétés russes, proches du Kremlin, avaient investi des centaines de millions de dollars dans Twitter et Facebook. Les géants de l'internet sont actuellement sous le feu des critiques sur l'utilisation de leurs plateformes dans la propagation de rumeurs russes pendant la campagne présidentielle américaine de 2016.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 11/12/2018

    Communiqué de presse Villepinte, le 11 décembre2018       DECLARATION RELATIVE AU NOMBRE DE DROITS DE VOTE ET D'ACTIONS COMPOSANT LE CAPITAL DE LA…

Publié le 11/12/2018

Les ambitions du plan de transformation et de croissance durable du Groupe Bel, engagé depuis 2015, et visant à soutenir la croissance de ses marques à l'international et son développement sur le…

Publié le 11/12/2018

GL Events a obtenu la gestion de l'activité événementielle de Saint-Etienne et Caen. Ainsi, dans l'agglomération de Saint-Etienne, le groupe devra gérer 3 sites événementiels à compter du 1er…

Publié le 11/12/2018

A périmètre comparable, la hausse du chiffre d'affaires 2017-2018 est de 5,1%

Publié le 11/12/2018

SII a enregistré au premier semestre un résultat net de 13,65 millions d'euros, en hausse de 25,6% à 13,65 millions d'euros et un résultat opérationnel en augmentation de 19,7% à 20,35 millions…