5 362.88 PTS
-
5 368.00
+0.09 %
SBF 120 PTS
4 284.43
-
DAX PTS
13 003.70
+0.09 %
Dowjones PTS
22 956.96
+0.37 %
6 114.53
+0.36 %
Nikkei PTS
21 380.14
+0.59 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Panorama des mouvements d'extrême droite en Europe

| AFP | 74 | Aucun vote sur cette news
Le néerlandais Geert Wilders (PVV), l'allemande Frauke Petry (AfD), l'autrichien Harald Vilimsky (FPÖ), la française Marine Le Pen (FN) et l'italien Matteo Salvini (Ligue du Nord) lors d'une réunion à Coblence le 21 janvier 2017
Le néerlandais Geert Wilders (PVV), l'allemande Frauke Petry (AfD), l'autrichien Harald Vilimsky (FPÖ), la française Marine Le Pen (FN) et l'italien Matteo Salvini (Ligue du Nord) lors d'une réunion à Coblence le 21 janvier 2017 ( Roberto Pfeil / AFP/Archives )

Panorama des principaux partis d'extrême droite dans l'Union européenne, après la percée historique, aux élections législatives allemandes, de l'AfD, qui s'est imposé comme la troisième force politique du pays.

Formation populiste antimigrants flirtant avec l'extrême droite, l'Alternative pour l'Allemagne a raflé 12,6% des suffrages. Le mouvement, qui peut espérer pas loin de 90 députés, est le premier parti de droite dure à faire son entrée au Bundestag depuis 1945.

- France

Après une campagne axée sur la sortie de l'euro, le rétablissement des frontières et l'immigration, la candidate du Front national, Marine Le Pen, s'est qualifiée pour le second tour de l'élection présidentielle en mai dernier, avec un score inédit pour le FN (7,6 millions de voix, 21,3%).

Marine Le Pen fait un discours à Brugières le 23 septembre 2017
Marine Le Pen fait un discours à Brugières le 23 septembre 2017 ( ERIC CABANIS / POOL/AFP/Archives )

Elle a été ensuite battue par le centriste Emmanuel Macron, avec 33,9% des suffrages. Aux législatives qui ont suivi, le FN a échoué à constituer un groupe à l'Assemblée nationale, tout en y envoyant huit députés.

Fragilisée par des dissensions internes, Marine Le Pen a depuis entrepris une "refondation" du parti, dont son bras droit Florian Philippot vient de claquer la porte.

- Pays-Bas

Le Parti pour la liberté (PVV) anti-islam de Geert Wilders est devenu en mars dernier la deuxième force du Parlement néerlandais, derrière les Libéraux, avec 20 sièges sur 150.

Le néerlandais Geert Wilders, chef du Parti pour la liberté (PVV), anti-islam, 2e force du Parlement néerlandais
Le néerlandais Geert Wilders, chef du Parti pour la liberté (PVV), anti-islam, 2e force du Parlement néerlandais ( Robin van Lonkhuijsen / ANP/AFP/Archives )

Le mouvement créé en 2006 reste ostracisé par les autres formations politiques. Les négociations en vue de constituer un gouvernement de coalition sont toujours dans l'impasse.

- Bulgarie

Arrivés troisièmes aux législatives de mars 2017 au sein d'une coalition "Patriotes unis", les nationalistes bulgares ont fait leur entrée en mai au gouvernement où ils ont obtenu deux postes de vice-Premier ministre, deux ministères, ainsi que plusieurs portefeuilles de vice-ministres. Hostiles à la minorité turque et Rom, aux immigrés et aux homosexuels, les "Patriotes unis" s'affichent toutefois pro-UE et pro-Otan.

- Autriche

Qualifié pour le second tour de l'élection présidentielle de décembre 2016, le candidat du FPÖ, Norbert Hofer, a échoué à devenir le premier président d'extrême droite d'un Etat de l'UE.

Le candidat du FPÖ, Parti de la liberté d'Autriche, Norbert Hofer s'est qualifié pour le second tour de l'élection présidentielle de décembre 2016
Le candidat du FPÖ, Parti de la liberté d'Autriche, Norbert Hofer s'est qualifié pour le second tour de l'élection présidentielle de décembre 2016 ( JOE KLAMAR / AFP/Archives )

A quelques semaines des législatives anticipées du 15 octobre, le FPÖ (Parti de la liberté d'Autriche), qui compte actuellement 38 députés, est crédité de la deuxième ou de la troisième place dans les sondages. S'il a mis en veilleuse ses voix les plus eurosceptiques depuis le Brexit, le parti a renoué avec des slogans ouvertement xénophobes à l'approche du scrutin.

- Italie

La Ligue du Nord, vieux mouvement sécessionniste, s'est transformée en un parti anti-euro et anti-immigrés. Début décembre 2016, il a milité avec succès pour le "non" au référendum sur une révision de la Constitution, entrainant la chute du gouvernement de Matteo Renzi.

A la peine pour s'implanter dans le Sud, la Ligue du Nord a obtenu 18 sièges à la Chambre des députés lors des législatives de 2013.

- Slovaquie

Législatives allemandes : les transferts de voix
Législatives allemandes : les transferts de voix ( Matthias BOLLMEYER / AFP )

Notre Slovaquie (LSNS), parti néo-nazi lancé en 2012, a tiré profit de la crainte des migrants pour faire en mars 2016 son entrée au Parlement, avec 14 sièges sur 150.

- Grèce

Aube dorée (AD) a conforté, à la faveur de la crise migratoire, sa place de troisième parti du pays, aux législatives de septembre 2015, avec 6,99% et 18 députés. Un élu a depuis fait défection.

AD rejette le qualificatif de néonazi et se veut "un mouvement nationaliste" défenseur de "la race blanche". Tous ses chefs sont jugés depuis avril 2015 pour appartenance à une bande criminelle.

- Suède

Les Démocrates de Suède (SD) ont réalisé une percée historique en septembre 2014 en devenant la troisième force du pays (13% des voix). Ils comptent 48 sièges au Parlement sur 349.

Créé en 1998, ce parti nationaliste et anti-immigration, dont les racines puisent aux sources du mouvement néo-nazi, a pris ses distances avec les groupuscules racistes et violents, très actifs dans les années 1990.

Législatives allemandes : répartition du vote
Législatives allemandes : répartition du vote ( Jochen GEBAUER / AFP )

- Belgique

Le Vlaams Belang (VB, Intérêt flamand), qui prône l'indépendance de la Flandre, occupe depuis juin 2014 trois des 150 sièges à la Chambre des représentants. En net recul, il a vu son électorat siphonné par le parti nationaliste Nouvelle alliance flamande (N-VA).

- Hongrie

Le Jobbik (Mouvement pour une meilleure Hongrie) est la deuxième force du Parlement avec 24 députés. Face à la ligne dure anti-immigration et autoritaire du Premier ministre conservateur Viktor Orban, le parti a remisé les slogans violemment racistes et antisémites de ses débuts pour se recentrer sur la corruption, la santé, l'éducation.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 15 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

SUR LE MÊME SUJET
Publié le 15/10/2017

Le chef du Parti de la Liberté autrichien Heinz-Christian Strache fait campagne à ienne le 13 octobre 2017 ( JOE KLAMAR / AFP/Archives )Panorama des principaux partis d'extrême droite dans…

Publié le 15/10/2017

Des manifestants contre l'indépendance de la Catalogne effectuent des saluts fascistes, le 1er octobre 2017 à Barcelone ( PAU BARRENA / AFP/Archives )Alors que le bras de fer s'intensifie…

Publié le 14/10/2017

Le chef du Parti de la Liberté autrichien Heinz-Christian Strache fait campagne à ienne le 13 octobre 2017 ( JOE KLAMAR / AFP/Archives )Panorama des principaux partis d'extrême droite dans…

Publié le 06/05/2017

Une affiche du candidat Emmanuel Macron vandalisée à Paris, le 5 mai 2017 ( JOEL SAGET / AFP/Archives )La permanence d'En Marche! à Lyon a été prise pour cible vendredi en début de soirée…

Publié le 13/04/2017

Philippe Martinez, le numéro un de la CGT, lors d'une conférence à Paris, le 29 mars 2017 ( BERTRAND GUAY / AFP/Archives )Le numéro un de la CGT Philippe Martinez a assuré jeudi à Nantes…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 16/10/2017

Le volet défensif de Bluelinea a été accéléré à partir de l'été avec la reconfiguration des effectifs. Le management reste confiant sur le développement de la société...

Publié le 16/10/2017

Cette opération s'inscrit dans le cadre du contrat d'émission d'OCABSA signé entre Neolife et Bracknor Fund en 2016...

Publié le 16/10/2017

Résultats trimestriels...

Publié le 16/10/2017

Pendant la 4e Fenêtre de Cessibilité, ouverte du 8 août 2017 au 6 octobre 2017 (inclus), aucun BSA n'a fait l'objet d'ordres d'achat...

Publié le 16/10/2017

Assystem Technologies et ESI comptent offrir de nouvelles solutions s'adressant à l'Usine du Futur....

CONTENUS SPONSORISÉS