En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 823.79 PTS
-1.49 %
4 826.5
-1.28 %
SBF 120 PTS
3 840.71
-1.32 %
DAX PTS
10 772.26
-1.40 %
Dowjones PTS
24 597.38
+0.29 %
6 767.97
+0.00 %
1.129
-0.56 %

Ouverture du procès de l'affaire du "Mur des cons" à Paris

| AFP | 249 | Aucun vote sur cette news
L'ancienne présidente du Syndicat de la magistrature, Françoise Martres, le 29 octobre 2015 à Paris
L'ancienne présidente du Syndicat de la magistrature, Françoise Martres, le 29 octobre 2015 à Paris ( PATRICK KOVARIK / AFP/Archives )

Le tribunal correctionnel de Paris a commencé mardi après-midi à juger une magistrate, ancienne présidente du Syndicat de la magistrature, dans l'affaire du "Mur des cons" qui avait suscité un tollé à droite en 2013.

Françoise Martres, 61 ans, comparaît jusqu'à vendredi pour injures publiques, visée par douze plaintes en raison de ce trombinoscope affiché alors dans les locaux de ce syndicat classé à gauche.

"Avant d'ajouter un con, vérifiez qu'il n'y est pas déjà", était-il précisé au côté de dizaines de photos épinglées pêle-mêle sur un panneau d'affichage: des politiques, essentiellement de droite, mais aussi des magistrats, journalistes, intellectuels...

Les images, filmées au téléphone portable par un journaliste de France 3 le 5 avril 2013, avaient été diffusées le 24 avril suivant sur le site d'Atlantico, déclenchant une vive polémique.

Neuf des plaintes proviennent d'élus ou ex-élus Les Républicains (ex-UMP), comme Patrick Balkany, Éric Woerth ou Valérie Debord. Les trois autres plaintes ont été déposées par le Rassemblent national (RN), le maire de Béziers Robert Ménard (proche du RN) et l'ancien général Philippe Schmitt, qui avait critiqué le "laxisme" de certains juges après l'assassinat de sa fille.

Parmi eux sont présents M. Ménard, M. Schmitt et Wallerand de Saint Just, qui représente le RN. Dans les rangs des Républicains, seul l'ex-député LR Guy Geoffroy est annoncé, jeudi.

Mais d'autres personnes épinglées sur le "Mur", qui n'avaient pas porté plainte, se sont greffées aux plaintes existantes: Nadine Morano (LR) et Philippe de Villiers, absents, et le polémiste Dieudonné, venu en bermuda et gilet jaune. Une action vaine, car prescrite, mais qui pourrait leur permettre de s'offrir une tribune à l'audience.

Nicolas Dupont-Aignan (Debout la France) avait quant à lui écrit au tribunal, avant de sembler se désister.

Françoise Martres devrait être interrogée dans l'après-midi. Le journaliste de France 3 sera lui entendu comme témoin.

Sur le plan juridique, la question du caractère public ou non du trombinoscope devrait être au cœur du procès, tout comme la question de la prescription, qui n'est que de trois mois en matière d'injures.

L'ancien président Nicolas Sarkozy, la droite ou le Rassemblement national (RN, ex-FN) ont régulièrement invoqué cette affaire pour dénoncer la partialité supposée de certains magistrats.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 14/12/2018

Après six mois de revue, le budget média de Fiat Chrysler Automobile aux Etats-Unis a été attribué à Starcom, filiale de Publicis, face à UM et Hearts & Science (Omnicom). L’an dernier, le…

Publié le 14/12/2018

Anne-Sophie Lanaute a rejoint Icade en tant que Directrice Communication Financière et Relations Investisseurs, rattachée à Victoire Aubry, Membre du Comité Exécutif d’Icade en charge de des…

Publié le 14/12/2018

Résultats trimestriels...

Publié le 14/12/2018

Anevia, éditeur de logiciels pour la distribution en OTT et IPTV de la télévision et de la vidéo en direct, en différé et à la demande (VOD), a été choisi par Ting, opérateur américain de…

Publié le 14/12/2018

Communiqué de presse 14 décembre 2018 - N° 29   SCOR apporte son soutien à la science actuarielle avec l'attribution des prix de l'actuariat dans sept pays en 2018   En…