En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ browserName + ' ' + browserVersion }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 341.11 PTS
-0.86 %
5 337.00
-0.90 %
SBF 120 PTS
4 282.99
-0.81 %
DAX PTS
12 370.98
-1.66 %
Dowjones PTS
24 580.89
+0.00 %
7 197.51
+0.00 %
Nikkei PTS
22 338.15
-0.79 %

Ordonnances: "non ce n'est pas le Medef qui a gagné", selon Castaner

| AFP | 415 | Aucun vote sur cette news
Le porte-parole du gouvernement, Christophe Castaner, le 30 août 2017 à l'Elysée, à Paris
Le porte-parole du gouvernement, Christophe Castaner, le 30 août 2017 à l'Elysée, à Paris ( ALAIN JOCARD / AFP )

"Non, ce n'est pas le Medef qui a gagné", a déclaré vendredi le porte-parole du gouvernement, Christophe Castaner, à propos des ordonnances réformant le code du travail, se réjouissant néanmoins que la CGT soit le seul syndicat à appeler à une mobilisation qu'il n'attend pas "extrêmement forte".

"Non, ce n'est pas le Medef qui a gagné, sinon la CFDT qui dit qu'on ne va pas assez loin ou FO bloqueraient le système", a estimé le secrétaire d'Etat aux Relations avec le Parlement sur le plateau de LCI.

Le président du Medef, "Pierre Gattaz n'est pas membre du gouvernement ou chef du gouvernement, il espérait, lui, qu'on aille beaucoup plus loin sur les revendications du patronat", a-t-il poursuivi, à propos de la réaction du patron des patrons à la réforme évoquant "une première étape".

"A l'heure qu'il est, nous avons le sentiment que la mobilisation, parce qu'elle n'est portée que par un principal syndicat, la CGT, n'est pas attendue extrêmement forte, et la CGT ne souhaite pas bloquer le pays", a-t-il précisé à propos de la journée d'action du 12 septembre.

Concernant la manifestation parisienne du 23 septembre à l'appel de La France insoumise, M. Castaner a expliqué qu'il n’essaierait "pas de convaincre" le mouvement de Jean-Luc Mélenchon dont, selon lui, "quel que soit le texte, la position aurait été la même".

"Dans les manifestations, dans les mouvements dans les +appels à insurrection+, je reprends le vocabulaire de La France insoumise, il y a toujours des risques de dérapage et d'embrasement", a-t-il observé. "C'est ce qu'ils veulent, l'embrasement pour le pays, La France insoumise, c'est ce que nous ne voulons pas".

Evoquant son "respect" pour les futurs manifestants, le secrétaire d'Etat a reconnu qu'il ne ressentait "jamais de sérénité face à une manifestation".

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 25/06/2018

Croissance en question

Publié le 25/06/2018

Lexibook prend 1,4% à 1,05 euro dans un volume de 1,4% du capital ce lundi...

Publié le 25/06/2018

Prysmian chute de 8,41% à 21,25 euros après avoir abaissé sa prévision d'Ebitda pour cette année. Circonstance aggravante : cet avertissement est survenu deux jours après la mise à jour de ses…

Publié le 25/06/2018

Makheia a annoncé ce lundi les gains de trois budgets significatifs dans des secteurs aussi variés que l'automobile, l'audiovisuel et le prêt-à-porter...

Publié le 25/06/2018

Cette certification intègre le chargement des identifiants de connexion au réseau cellulaire lors de la fabrication des eSIM Les équipementiers peuvent désormais acquérir des…