En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ browserName + ' ' + browserVersion }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 372.31 PTS
-
5 376.00
-
SBF 120 PTS
4 310.01
-
DAX PTS
12 695.16
-
Dowjones PTS
24 657.80
-0.17 %
7 280.70
+0.73 %
Nikkei PTS
22 585.44
+0.13 %

Nicolas Hulot annonce une hausse de 3% du budget de son ministère

| AFP | 377 | Aucun vote sur cette news
Le ministre de la Transition écologique, Nicolas Hulot, le 30 août 2017 à l'Elysée, à Paris
Le ministre de la Transition écologique, Nicolas Hulot, le 30 août 2017 à l'Elysée, à Paris ( ALAIN JOCARD / AFP )

Le budget 2018 du ministère de la Transition écologique et solidaire "sera globalement augmenté de 3%", a annoncé mercredi le ministre d'Etat Nicolas Hulot, au micro de France Info.

"Le budget sera non seulement stabilisé, mais globalement augmenté de 3%", a déclaré Nicolas Hulot, sans préciser quelle somme cela représentait pour son ministère qui regroupe les domaines de l'écologie, de l'environnement, des transports et de l'énergie.

L'ancien journaliste et animateur de télévision âgé de 62 ans a assuré ne pas "s'être bagarré beaucoup" pour bénéficier de cette augmentation "significative".

"Mais de toute façon on va être dans des marges budgétaires qui vont être d'énormes contraintes, a-t-il pondéré. Car j'ai aussi la responsabilité du ministère des Transports. Il va falloir qu'on fasse des choix. L'Etat ne pourra pas tout faire."

"Ce qui est prioritaire, c'est d'améliorer le quotidien du transport des Français, il y a des lignes ferroviaires où il faut que les trains réduisent leur vitesse pour des raisons de sécurité. Et si on veut tenir nos engagements climatiques, il faudra s'attaquer au transfert du transport routier, du fret, au ferroviaire", a-t-il dit, ajoutant que la mise en place d'autres lignes à grande vitesse "n'est pas la priorité", faute de moyens.

Interrogé sur son sentiment après avoir passé 100 jours à la tête de son ministère, Nicolas Hulot a reconnu qu'"on sent un tel poids de responsabilité, d'attente, de bienveillance, mais en même temps d'exigence, qu'on est pas serein. On est juste déterminé".

"La raison pour laquelle j'ai accepté d'être dans le gouvernement, c'est qu'il y avait un préalable pour réformer ce pays, notamment sur les sujets que je porte, pour changer en profondeur les choses. Si un jour, je n'y crois plus, j'en tirerai les leçons. Je ne reste que tant que je crois que l'on peut collectivement changer les choses", a-t-il assuré.

Enfin, à propos de son vote au premier tour de la présidentielle, le ministre a reconnu avoir voté pour le candidat du Parti socialiste Benoît Hamon. "Je n'ai pas voté pour Emmanuel Macron. Car je souhaitais que sur mes sujets, on densifie et on intensifie un peu l'ambition", s'est-il justifié.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/06/2018

Au cumul de 5 mois à fin mai, le chiffre d'affaires global a progressé de +1.8% à périmètre comparable...

Publié le 20/06/2018

931,5 kE de bénéfices en 2017...

Publié le 20/06/2018

Retour d'Assemblée générale Frey...

Publié le 20/06/2018

"Nous souhaitions nous rapprocher d'un industriel partageant nos valeurs"...

Publié le 20/06/2018

Communiqué de presse - 20 juin 2018       La société Autolib' conteste vigoureusement les allégations contenues dans le communiqué du Syndicat…