5 438.55 PTS
-
5 378.50
-
SBF 120 PTS
4 343.57
-
DAX PTS
12 572.39
+0.25 %
Dowjones PTS
24 448.69
-0.06 %
6 648.80
-0.28 %
Nikkei PTS
22 196.34
+0.49 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

NDDL: LR appelle le gouvernement à "évacuer par la force" les zadistes

| AFP | 282 | Aucun vote sur cette news
Marche contre l'aéroport à Notre-Dame-des-Lande, dans la Zad,
Marche contre l'aéroport à Notre-Dame-des-Lande, dans la Zad, "zone d'aménagement différé" pour les autorités, "zone à défendre" pour ses occupants, le 21 octobre 2017 ( LOIC VENANCE / AFP/Archives )

Les Républicains ont demandé lundi au gouvernement de faire "évacuer par la force" les zadistes opposés au projet d'aéroport à Notre-Dame-des-Landes, estimant que sur ce dossier, il ne devait "pas avoir la main qui tremble".

"La République ne doit pas avoir la main qui tremble sur l'évacuation, quelle que soit la décision prise sur l'aéroport Notre-Dame-des-Landes, de cette zone occupée par les dits zadistes", a affirmé Geoffroy Didier, porte-parole de LR, lors de son point de presse hebdomadaire à Paris.

"Par moment, la force est légitime et laisser cette zone défier la République est un symbole de l'impuissance publique", a ajouté M. Didier. Cette situation est "intolérable, inacceptable" et "il faut aujourd'hui (y) mettre fin sans délai".

Après la consultation en Loire-Atlantique en 2016, et l'approbation par la population de la construction d'un nouvel aéroport, Les Républicains demandent également "que les décisions populaires soient respectées".

"Emmanuel Macron ne peut pas vouloir davantage, comme il le dit lui-même, associer le peuple sur les questions européennes, et de l'autre s'asseoir sur les décisions populaires sous prétexte que la consultation de 2016 n'a pas été de son fait. La décision populaire doit être respectée", a insisté le porte-parole.

Le Premier ministre Edouard Philippe, qui a entamé vendredi un ultime tour de table avec les élus locaux concernés par ce projet enlisé depuis des années, a promis une décision définitive avant la fin du mois sur la construction ou non du nouvel aéroport nantais.

Environ 150 personnes vivent en permanence sur la ZAD ("zone d'aménagement différé" pour les autorités, "zone à défendre" pour ses occupants) et 200 personnes la fréquentent régulièrement, selon une source policière.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/04/2018

En 2017, le groupe Kerlink a réalisé un chiffre d'affaires de près de 25 ME, et affiche une croissance annuelle moyenne de plus de 62%...

Publié le 23/04/2018

Retour d'assemblée générale...

Publié le 23/04/2018

Premier trimestre 2018...

Publié le 23/04/2018

PM Crypto d'Ekinops permet une mise en conformité RGPD simple et rapide...

Publié le 23/04/2018

Un ancien de chez Grant Thornton pour succéder à Laurent Gonthiez...