5 349.30 PTS
-0.15 %
5 355.0
+0.10 %
SBF 120 PTS
4 267.01
-0.16 %
DAX PTS
13 103.56
+0.27 %
Dowjones PTS
24 651.74
+0.58 %
6 466.32
+1.20 %
Nikkei PTS
22 553.22
-0.62 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

ND-des-Landes: "pas d'intime conviction", la décision sera "politique"

| AFP | 130 | Aucun vote sur cette news
Des personnes opposées à l'implantation d'un nouvel aéroport, ont réalisé une chaîne humaine pour écrire
Des personnes opposées à l'implantation d'un nouvel aéroport, ont réalisé une chaîne humaine pour écrire "Aéroport Non !", le 25 juin 2006 dans un champs de Notre-Dame-des-Landes près de Nantes ( ALAIN JOCARD / AFP/Archives )

Les médiateurs nommés par le gouvernement pour sortir de l'impasse le projet contesté d'aéroport à Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique) n'ont "pas d'intime conviction", a assuré l'un d'eux mardi à Nantes, réaffirmant que la décision finale serait "politique".

"Je n'ai pas d'intime conviction, pas plus aujourd'hui que j'en aurai demain", a déclaré Gérard Feldzer à la presse, à l'issue d'une réunion à la préfecture de Loire-Atlantique avec une centaine de participants, partisans et opposants au nouvel aéroport nantais, auditionnés depuis le 1er juin dans le cadre de la médiation voulue par le gouvernement pour débloquer ce dossier enlisé depuis des années.

Cette médiation "n'est pas un rapport de plus, on fait appel à des expertises extérieures et indépendantes, sur le bruit, sur les trajectoires, sur qui paye quoi, sur le réaménagement des pistes à Nantes-Atlantique (l'aéroport existant, NDLR), sur l'agriculture, sur la biodiversité. On a tout listé et il n'y a pas une chose qui nous aurait échappée", a poursuivi cet ancien pilote de ligne proche du ministre de la Transition écologique Nicolas Hulot.

Mais "sur la centaine de questions qu'on s'est posées, ce n'est pas déterminant pour faire le choix, le choix, il sera politique. On ne va pas l'orienter du tout, vraiment pas", a martelé M. Feldzer, répondant à certaines critiques formulées par les deux camps.

Le syndicat mixte aéroportuaire (SMA) du Grand Ouest, qui regroupe les collectivités participant au financement de la nouvelle infrastructure, ont immédiatement dénoncé, dans un communiqué, "une présentation orientée et partielle" de la part des médiateurs qui ont "surtout focalisé leurs analyses sur le réaménagement de Nantes Atlantique".

"Les collectivités, qui avaient dénoncé la partialité de cette médiation, voient aujourd'hui leurs craintes renforcées, avec une médiation d'apaisement qui tourne vers une médiation de contournement", déplore le SMA.

Les opposants au projet d'aéroport à Notre-Dame-des-Landes ont également retenu de cette réunion de plus de deux heures que les médiateurs avaient "insisté sur le fait qu'il fallait rééquilibrer l'option Nantes-Atlantique et c'est quelque chose qu'on demande depuis très très longtemps", selon Thomas Dubreuil, l'avocat de deux associations anti-aéroport.

"Pour l'instant, la méthode paraît assez vertueuse, mais il y a quand même des points de crispations. On jugera sur pièces, (…) on essaye d'avoir confiance", a-t-il souligné.

Vieux de cinquante ans, relancé au début des années 2000, le dossier de Notre-Dame-des-Landes est "clairement une prise de tête, parce que les positions sont tranchées, sont violentes, de part et d'autre", a confié Gérard Feldzer. Il doit remettre, avec les deux autres médiateurs, Michel Badré, ingénieur membre du Conseil économique, social et environnemental, et Anne Boquet, préfète, un rapport au gouvernement le 1er décembre. Le Premier ministre Édouard Philippe a promis de prendre une décision avant Noël.

Depuis l'installation de la mission de médiation le 1er juin et jusqu'à ce "point d'étape", "à peu près 200 personnes" ont été reçues par les médiateurs, selon M. Feldzer.

Une liste complète des auditions menées et des travaux en cours a été mise en ligne mardi soir sur internet (http://mediation-aeroport-du-grand-ouest.fr).

Déclaré d'utilité publique en 2008, le nouvel aéroport nantais aurait dû être inauguré en 2017.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/12/2017

Le conseil d'administration de SoLocal Group a pris acte de la démission de Monica Menghini et a décidé, sur proposition du comité des nominations, de coopter Marie-Christine Levet en qualité…

Publié le 15/12/2017

En prévision de son départ de Wendel le 31 décembre prochain, Frédéric Lemoine a présenté sa démission du conseil d'administration de Bureau Veritas à compter du 31 décembre 2017. En…

Publié le 15/12/2017

André François-Poncet remplace Frédéric Lemoine au Conseil d'administration de Bureau Veritas à compter du 1er janvier 2018   Neuilly-sur-Seine, le 15 décembre…

Publié le 15/12/2017

L'objectif d'Immobilière Dassault est de lancer un projet de restructuration de ce bâtiment

Publié le 15/12/2017

Immobilière Dassault a finalisé l'achat d'un immeuble situé au 16 rue de la Paix, Paris 2ème, dont elle avait annoncé avoir signé une promesse le 23 octobre dernier. Il est rappelé que cet…

CONTENUS SPONSORISÉS