En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 363.79 PTS
-
5 368.0
-
SBF 120 PTS
4 309.93
-
DAX PTS
12 157.67
-
Dowjones PTS
26 246.96
+0.71 %
7 494.40
+0.80 %
1.167
+0.02 %

Nazis: le gouvernement dénonce "une faute politique" et "morale" de Mélenchon

| AFP | 334 | Aucun vote sur cette news
Jean-Luc Mélenchon, président de La France Insoumise, lors de la manifestation contre la réforme du Code du travail, le 23 septembre 2017 à Paris
Jean-Luc Mélenchon, président de La France Insoumise, lors de la manifestation contre la réforme du Code du travail, le 23 septembre 2017 à Paris ( GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP )

Le porte-parole du gouvernement Christophe Castaner a qualifié dimanche de "faute politique" et "morale" les propos de Jean-Luc Mélenchon sur les nazis tenus la veille lors de la manifestation de La France insoumise contre la réforme du Code du travail.

"C'est une faute politique de mettre sur le même niveau ceux qui ont fait tomber les nazis - et la rue y a contribué évidemment - mais aussi Alain Juppé et Emmanuel Macron, c'est une faute grave", a déclaré M. Castaner lors de l'émission "Questions politiques" France Inter-franceinfo-Le Monde, évoquant aussi une "faute morale".

Le leader de La France insoumise avait répliqué samedi à Emmanuel Macron, pour qui "la démocratie, ce n'est pas la rue", en soulignant que "c'est la rue qui a abattu les rois, les nazis, le plan Juppé et le CPE..." et en assurant que "la bataille n'est pas finie" sur la réforme du Code du travail.

Selon M. Castaner, dans le discours de M. Mélenchon, "il y a beaucoup de références à la Seconde Guerre mondiale" et "il voudrait nous faire croire que le pouvoir en France alors est aussi illégitime que celui d'Emmanuel Macron" mais "il se trompe" et "cet amalgame avec les nazis est totalement insupportable".

"Il porte la violence dans son discours, y compris dans cette invitation à aller gêner ceux qui sont responsables au plus près de chez eux" avec l'idée de "casserolades" samedi prochain, a encore critiqué le secrétaire d'Etat aux Relations avec le Parlement.

Ainsi, "il ne faut pas s'étonner de voir les dérapages qu'on a connus cette semaine, avec une gendarmerie qui brûle", a-t-il ajouté, en référence à l'incendie criminel des locaux techniques de la caserne de Grenoble, revendiqué par la mouvance d'extrême gauche.

M. Mélenchon "porte une violence verbale qui peut mener à tous les excès, je l'invite à la modération", a encore déclaré M. Castaner.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/09/2018

Selon le 'Financial Times', l'investisseur activiste CIAM a écrit à la direction de Scor pour lui reprocher son rejet de l'offre de rachat soumise en août par l'assureur Covéa.

Publié le 18/09/2018

DÉCLARATION DE TRANSACTIONS SUR ACTIONS PROPRES RÉALISÉES DU 10 AU 14 SEPTEMBRE 2018   Présentation agrégée par jour et par…

Publié le 18/09/2018

Le projet de retrait de la cote de Tesla, finalement avorté fin août, a déclenché une enquête judiciaire aux Etats-Unis, selon l'agence 'Bloomberg'. En cause, la communication erratique d'Elon…

Publié le 18/09/2018

Vinci a annoncé le succès d’une émission obligataire de 1,750 milliard d’euros, répartis entre une souche de 0,75 milliard d’euros à échéance septembre 2025, assortie d’un coupon de…

Publié le 18/09/2018

PARIS-LA DEFENSE (FRANCE), 18 septembre 2018 - Le Conseil de surveillance de Tarkett a décidé de nommer Fabrice Barthélemy en qualité de Président du Directoire de Tarkett par…