En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 655.46 PTS
-
5 645.50
+0.07 %
SBF 120 PTS
4 461.53
-
DAX PTS
12 468.53
+0.47 %
Dowjones PTS
27 219.52
+0.14 %
7 892.95
-0.31 %
1.107
+0.01 %

Mutuelles de Bretagne: "la vérité fait son chemin", selon l'avocat de Ferrand

| AFP | 199 | 1 par 2 internautes
L'avocat de Richard Ferrand Paul-Albert Iweins le 2 mai 2017 à Paris
L'avocat de Richard Ferrand Paul-Albert Iweins le 2 mai 2017 à Paris ( Jacques DEMARTHON / AFP/Archives )

Le placement sous le statut intermédiaire de témoin assisté de la compagne de Richard Ferrand dans l'affaire des Mutuelles de Bretagne est "une bonne nouvelle" et montre que "la vérité fait son chemin", a déclaré vendredi à l'AFP Me Paul-Albert Iweins, avocat du président de l'Assemblée.

Le fait que Sandrine Doucen n'ait pas été, elle, mise en examen jeudi à l'issue de son audition par les juges lillois en charge de l'enquête constitue "une bonne nouvelle", a estimé Me Iweins, l'un des deux avocats, avec Philippe Bazire, de M. Ferrand.

"La vérité fait son chemin. Les commentateurs qui avaient cru pouvoir s'aligner sur la version d'Anticor", l'association anticorruption qui a déposé plainte avec constitution de partie civile dans cette affaire, "feraient bien d'être prudents", a-t-il ajouté.

L'entourage du président de l'Assemblée nationale avait lui aussi estimé jeudi que la non-mise en examen de Mme Doucen était "de nature rassurante pour la suite de l'instruction".

Sandrine Doucen a été placée jeudi soir sous le statut intermédiaire de témoin assisté pour "complicité de prise illégale d'intérêts et recel" dans l'affaire des Mutuelles de Bretagne, au lendemain de la mise en examen de M. Ferrand pour prise illégale d'intérêts dans cette même affaire.

Cette mise en examen est liée au fait que les Mutuelles de Bretagne, qu'il dirigeait alors, avaient décidé en 2011 de louer des locaux commerciaux appartenant à sa compagne.

Ce fidèle de la première heure d'Emmanuel Macron avait aussitôt réagi auprès de l'AFP dans la nuit de mercredi à jeudi en se disant "déterminé à poursuivre (sa) mission".

Le président de l'Assemblée nationale Richard Ferrand et sa compagne Sandrine Doucen le 15 octobre 2018 à Paris
Le président de l'Assemblée nationale Richard Ferrand et sa compagne Sandrine Doucen le 15 octobre 2018 à Paris ( Christophe Petit-Tesson / POOL/AFP/Archives )

L'affaire des Mutuelles de Bretagne avait conduit M. Ferrand à quitter le gouvernement en juin 2017. A peine nommé ministre de la Cohésion des territoires, il avait été épinglé par Le Canard enchaîné qui avait révélé l'affaire.

Le procureur de Brest avait ouvert une enquête préliminaire en juin 2017, classée sans suite en octobre. Il avait invoqué la prescription s'agissant d'un éventuel délit de prise illégale d'intérêts et jugé que les infractions d'abus de confiance et d'escroquerie n'étaient "pas constituées".

L'association anticorruption Anticor avait alors déposé une seconde plainte avec constitution de partie civile. L'information judiciaire, ouverte à Paris, avait été dépaysée à Lille en juillet 2018, un magistrat parisien lié à Anticor étant à l'origine de la procédure judiciaire.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
2 avis
Note moyenne : 1
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE DE BOURSE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 23 septembre 2019

CODE OFFRE : RENTREE19

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE19 lors de votre ouverture de compte.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 13/09/2019

REOF Holding détient plus de plus de 60% du capital...

Publié le 13/09/2019

Orby TV s'appuie sur la couverture en bande Ku d'Eutelsat 117 West A sur les Etats-Unis pour la diffusion de son service de télévision par satellite...

Publié le 13/09/2019

Immobilière Dassault a publié au titre de son premier semestre un résultat net de 11,85 millions d’euros contre 10,68 millions un an plus tôt. Le cash-flow courant (hors variation du BFR)…

Publié le 13/09/2019

Les revenus locatifs du 1er semestre 2019 d'Immobilière Dassault se sont élevés à 10,3 ME, en hausse de 55,2% parrapport au 1er semestre 2018...

Publié le 13/09/2019

Alstom se redresse de 2,2% à 38,29 euros ce vendredi dans un marché actif, après avoir trébuché hier de 4,9% à 37,45 euros à l'annonce des conditions...