En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 941.75 PTS
+0.98 %
5 944.0
+1.02 %
SBF 120 PTS
4 673.76
+0.96 %
DAX PTS
13 353.31
+1. %
Dow Jones PTS
28 132.05
+0.79 %
8 466.89
+0. %
1.117
-0.06 %

Municipales: Mélenchon en entremetteur d'une gauche marseillaise dispersée

| AFP | 292 | 1 par 4 internautes
Le député des Bouches-du-Rhône Jean-Luc Mélenchon avec sa suppléante Sophie Camard, le 9 novembre 2019 à Marseille
Le député des Bouches-du-Rhône Jean-Luc Mélenchon avec sa suppléante Sophie Camard, le 9 novembre 2019 à Marseille ( CLEMENT MAHOUDEAU / AFP/Archives )

"Candidat à rien", le député insoumis de Marseille Jean-Luc Mélenchon a offert ses services aux représentants de la gauche marseillaise et des écologistes pour parvenir à une union aux municipales, selon un mail consulté mardi par l'AFP.

"Je vous propose (....) une réunion d’échanges (avec) aucun autre enjeu que l’espoir de bien faire", écrit le chef de file de La France Insoumise dans ce mail d'invitation aux autres forces politiques, dévoilé par le site Marsactu.

"Je me propose aujourd’hui d’aider à notre succès commun. J’en prends l’initiative parce que n’étant candidat à rien je peux donc, sans a priori, vous être utile à tous", écrit encore l'élu, qui convie les destinataires jeudi soir au local marseillais de la France insoumise.

Ce message a été envoyé à "toutes les forces du Printemps marseillais", projet de liste qui réunit notamment des partis de gauche dont le PS, LFI et le PCF, aux représentants du "pacte démocratique", collectif de militants et de citoyens, ainsi qu'à EELV, qui s'est lancée sans attendre une union de la gauche, a-t-on précisé du côté de LFI.

Après 25 ans de mandat du maire LR Jean-Claude Gaudin, dans une ville marquée ces derniers mois par la mort de huit personnes dans des effondrements d'immeubles insalubres et un rapport au vitriol de la chambre régionale des comptes, M. Mélenchon acte du "blocage" des tentatives d'union à gauche. "Marseille et son peuple ont besoin d’un profond changement", ajoute-t-il.

EELV doit décider mardi soir s'il se rendra à l'invitation de M. Mélenchon. "Il faut toujours dialoguer avec des partenaires éventuels de second tour, mais ça nous paraît compliqué de repartir de zéro"; a expliqué à l'AFP la tête de liste écologiste Sébastien Barles, qui se "demande si la figure clivante (de M. Mélenchon) est la meilleure pour rassembler". Le Pacte démocratique participera, lui, à cette réunion.

Jusqu'à présent, et malgré moult réunions, ces forces ne sont pas parvenues à s'unir. Certaines sont secouées par des dissensions internes, à l'image du PS. L'ancien candidat à la mairie Patrick Mennucci a ainsi tonné mardi contre tout "accord avec M. Mélenchon (qui) nous plombe" plaidant pour "une liste centrale au premier tour constituée du PS avec (la maire d'arrondissement ex-PS) Samia Ghali", du PCF et si possible des écologistes.

A droite et au centre, le paysage électoral est également flou dans la deuxième ville de France. Le sénateur RN Stéphane Ravier est candidat, tout comme deux élus LR, Martine Vassal et Bruno Gilles, que leur parti tentera de départager cette semaine. LREM n'est pas encore parvenu à décider d'une stratégie.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
4 avis
Note moyenne : 1
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 décembre 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 13/12/2019

Outre l'automobile et les matières premières, le secteur bancaire est aussi l'un des grands gagnants du jour en Bourse...

Publié le 13/12/2019

Navya renforce ses équipes dans la continuité des orientations stratégiques présentées en juillet dernier avec la nomination de Lilian Birocheau (36 ans) en tant que Vice-président licences et…

Publié le 13/12/2019

Le retour dans le vert des comptes de LDLC au premier semestre est salué par un bond de 18,10% à 11,55 euros de l’action du spécialiste de la high-tech online. Bénéficiant de l’optimisation…

Publié le 13/12/2019

LDLC va mieux...

Publié le 13/12/2019

Casino fait partie des quelques grandes valeurs de la place parisienne à échapper à la bonne orientation des marchés en cette fin de semaine...