En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 871.91 PTS
+1.21 %
5 870.5
+1.26 %
SBF 120 PTS
4 623.22
+1.1 %
DAX PTS
13 166.58
+0.86 %
Dow Jones PTS
28 015.06
+1.22 %
8 397.37
+1.07 %
1.106
+0. %

Municipales/Marseille: le député Saïd Ahamada candidat, investi ou non par LREM

| AFP | 428 | 1 par 1 internautes
Saïd Ahamada le 15 janvier 2019 à l'Assemblée nationale
Saïd Ahamada le 15 janvier 2019 à l'Assemblée nationale ( STEPHANE DE SAKUTIN / AFP/Archives )

Candidat "quoi qu'il arrive" : le député LREM de Marseille Saïd Ahamada a annoncé mardi qu'il briguerait la mairie de Marseille en mars en refusant d'attendre plus longtemps l'investiture de son parti.

"Il ne reste que 117 jours pour construire cet arc progressiste nécessaire pour gagner la ville avec des partenaires, il faut s'engager et cela nécessite de sortir du bois", a déclaré le député lors d'une conférence de presse.

L'élu a affirmé avoir pris sa décision au moment du premier anniversaire de l'effondrement d'immeubles qui a fait 8 morts rue d'Aubagne, le 5 novembre 2018.

"Je suis candidat à la mairie de Marseille quoi qu'il arrive, pour nous donner une chance de construire cet arc progressiste, car cela demande du temps", a-t-il insisté, précisant ne pas renoncer à obtenir l'investiture de son parti.

"On me disait d'abord que le candidat LREM devait sortir avant l'été, puis en juillet, puis novembre et maintenant on nous parle de décembre! Nous sommes dans la zone rouge", a estimé l'élu.

"Mais je pense que je serai choisi, à mon avis la CNI (NDLR: Commission nationale d'investiture) viendra valider ma candidature, ça va plutôt lui faciliter le boulot", a-t-il lâché, niant vouloir tordre le bras au parti.

Elu député des quartiers nord de Marseille en 2017, Saïd Ahamada, 47 ans, avait été le premier candidat à l'investiture LREM pour la mairie de Marseille, le 8 juin.

Il avait été suivi par Yvon Berland, ancien président de l'université Aix-Marseille, le 18 juillet. "Je me suis engagé à respecter les règles fixées par LREM", a réagi ce dernier mardi auprès de l'AFP, disant "rester serein et confiant" et parlant lui aussi de la nécessité de "faire émerger un arc progressiste".

D'autres noms circulent, comme celui du doyen de la faculté de droit d'Aix-en-Provence Jean-Philippe Agresti, ou celui de l'ex-responsable du patronat local Johan Bencivenga.

Mais l'état-major parisien n'a jamais semblé ravi face à ces candidatures, au point d'envoyer mi-octobre un émissaire à Marseille, Jean-Marc Borello, le président du groupe d'économie sociale et solidaire SOS, pour "repartir de zéro".

Fils d'immigré comorien qui a grandi dans un quartier sensible de Marseille, la cité Felix-Pyat (3e), Saïd Ahamada souhaite "un projet fortement écologique pour Marseille" et "réconcilier les Marseillais entre eux".

Pour les municipales des 15 et 22 mars à Marseille plusieurs candidats font déjà campagne pour succéder au maire LR Jean-Claude Gaudin qui ne se représentera pas après quatre mandats: Sébastien Barles pour EELV, le sénateur RN Stéphane Ravier, le patron de l'UDE Christophe Madrolle, le sénateur LR Bruno Gilles et la présidente LR du département Martine Vassal. Les Républicains espèrent trancher entre ces deux candidats le 27 novembre.

D'autre part, des discussions n'ont pas encore abouti pour une éventuelle candidature commune associant à gauche le PS, LFI et des représentants de collectifs citoyens.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 1
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 décembre 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 06/12/2019

Le groupe chinois Dongfgeng pourrait réduire sa part de façon à abaisser sa présence dans la future entité PSA-Fiat Chrysler, selon des sources citées par 'Reuters'.

Publié le 06/12/2019

Le chiffre d'affaires de Moulinvest s'établit à 64 ME au titre de l'exercice 2018-2019 contre 61,3 ME sur l'exercice précédent...

Publié le 06/12/2019

Tessi, spécialiste français des Business Process Services, a annoncé vendredi avoir achevé une augmentation de capital avec suppression du droit préférentiel de souscription. Le montant brut de…

Publié le 06/12/2019

Elior Group a annoncé avoir procédé à l’annulation de près de 4,27 millions de ses propres actions, représentant 2,39% de son capital social. La décision d’annulation des titres…

Publié le 06/12/2019

"Ces opérations contribueront à renforcer à la fois le potentiel de croissance du résultat par action", assure le management d'Elior...