En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 100.72 PTS
+1.02 %
6 101.50
-
SBF 120 PTS
4 798.09
+0.9 %
DAX PTS
13 526.13
+0.72 %
Dow Jones PTS
29 348.10
+0.17 %
9 173.73
+0.53 %
1.109
0. %

Municipales: Marine Le Pen invite les Républicains à "ouvrir les yeux" et à contrer Macron

| AFP | 279 | 1 par 2 internautes
La présidente du Rassemblement national Marine Le Pen lors d'une convention de son parti sur les municipales, le 12 janvier 2020 à Paris
La présidente du Rassemblement national Marine Le Pen lors d'une convention de son parti sur les municipales, le 12 janvier 2020 à Paris ( Lionel BONAVENTURE / AFP )

Marine Le Pen a invité dimanche les électeurs des Républicains à "ouvrir les yeux" sur "la trahison dont ils sont victimes" en s'alliant avec le parti d'Emmanuel Macron et à la rejoindre pour les municipales de mars.

"J'appelle les électeurs les Républicains à ouvrir les yeux (...) sur les alliances nombreuses de leur mouvement avec le parti d'Emmanuel Macron, (...) à constater la trahison dont ils sont victimes de la part de ceux qui leur ont fait croire qu'ils lutteraient contre la politique d'Emmanuel Macron alors qu'ils en sont aujourd'hui les marchepieds, à défaut d'en être les paillassons", a déclaré la présidente du Rassemblement national devant plusieurs centaines de militants réunis à la Maison de la chimie à Paris pour une convention sur les municipales.

La finaliste de la présidentielle en 2017 a dénoncé "le macronisme" "toujours semeur de désordre, cynique, arrogant, souvent blessant, et de plus en plus violent", tout "en étant parfaitement et méticuleusement inefficace" comme avec la réforme des retraites.

"C'est à la condamnation de cette politique (de M. Macron, ndlr) et de ses méthodes que j'appelle les électeurs et particulièrement ceux qui souffrent de la politique injuste d'Emmanuel Macron", a ajouté la cheffe du RN à deux mois du premier tour des municipales.

Marine Le Pen a appelé militants et candidats à "mener (le combat) à tous les niveaux, de la cage d'escalier à la région, du quartier à l'assemblée, de la commune au Parlement européen".

"Le combat municipal n'est pas une corvée" mais "une séquence territoriale qui va durer un an" avec les départementales et les régionales en 2021, et qui doit "conduire le peuple au pouvoir", a martelé Marine Le Pen, très probable candidate à la présidentielle en 2022.

"A ceux qui en doutent" et "qui croient que nous sommes venus cueillir du muguet ou des fraises, je le clame haut et fort, notre volonté est de parvenir au pouvoir".

Elle s'est félicité que son parti, rebaptisé "Rassemblement national" en juin 2018 et qui a ouvert ses listes à des candidats extérieurs au RN, devienne "une grande force politique qui agrège des personnalités" et "qui s'adjoint d'autres forces".

Elle a promis des listes "localistes" en plaidant, comme à Fréjus en septembre, en faveur du concept de "démétropolisation" visant à un rééquilibrage entre les campagnes et les villes. "C'est la vision de la ville qui sépare fondamentalement les nationaux des mondialistes: d'un côté, les partisans de l'enracinement et de la proximité, de l'autre la vision hors-sol de populations interchangeables".

La sécurité sera "un axe fort" de la campagne, selon Marine Le Pen, qui a promis que "l'immigration sauvage, le terreau de la multiplication et de l'aggravation de cette insécurité", serait "combattue", comme "le communautarisme qui est l'autre arme létale du fondamentalisme islamiste, la première de ces armes étant le terrorisme".

Sur la réforme des retraites, "le fonds est odieux, la forme est une manipulation de bout en bout: abandon d'un système social que le monde entier nous envie, baisse annoncée massive des pensions", a-t-elle dénoncé estimant que "rien dans cette réforme n'est à garder".

"L'âge pivot était un élément de négociation grossier et un écran de fumée destiné à être sacrifié et à focaliser l'attention pour faire accepter l'essentiel du texte", a redit la présidente du RN.

 ■

Copyright © 2020 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
2 avis
Note moyenne : 1
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 18/01/2020

Les attaquants de Lyon Moussa Dembélé et Rayan Cherki, auteurs de trois des quatre buts contre Nantes, en Coupe de France, le 18 janvier 2020 à La Beaujoire ( LOIC VENANCE / AFP )Lyon a rejoint…

Publié le 18/01/2020

Meghan Markle avec le prince Harry le 7 janvier 2020 à Londres ( DANIEL LEAL-OLIVAS / POOL/AFP/Archives )Un peu plus de deux ans après son entrée fracassante dans la famille royale britannique,…

Publié le 18/01/2020

Des "gilets jaunes" manifestent contre la réforme des retraites, le 4 janvier 2020 à Paris ( FRANCOIS GUILLOT / AFP/Archives )Quelques milliers de manifestants ont défilé samedi après-midi à…

Publié le 18/01/2020

L'émissaire de l'ONU en Libye, Ghassan Salamé; lors d'une interview avec l'AFP le 18 janvier 2020 à Berlin ( Odd ANDERSEN / AFP )Des forces pro-Haftar ont bloqué samedi les principaux…

Publié le 18/01/2020

Logo de YouTube, la plateforme de vidéos de Google ( Lionel BONAVENTURE / AFP/Archives )Ils rêvent de faire du cinéma, ou se sont déjà lancés. Au Festival du film de comédie de l'Alpe…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/01/2020

Vinci Aéroport, filiale du groupe Vinci, a vu son trafic croître de 5,7% en 2019 dans les 46 aéroports qu'elle gère, à 255 millions de passagers. Les seuils de 50 millions de passagers, des 30…

Publié le 17/01/2020

Marie Brizard Wine & Spirits (MBWS) a annoncé la conclusion ce vendredi d'un accord tripartite portant sur la cession, par les prêteurs bancaires de MBWS, de la dette bancaire de la société à…

Publié le 17/01/2020

Vinci Airports annonce aborder avec confiance l'année 2020

Publié le 17/01/2020

Imerys a conclu un accord pour l'acquisition du premier producteur indien de panneaux à base de silicate de calcium pour des projets d'isolation thermique dans des industries telles que le ciment, la…

Publié le 17/01/2020

Marie Brizard Wine & Spirits annonce la conclusion d'un accord tripartite portant sur la cession, par les prêteurs bancaires de MBWS, de la dette...