En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 317.11 PTS
-0.79 %
4 307.50
-0.83 %
SBF 120 PTS
3 378.08
-1.08 %
DAX PTS
9 587.00
-0.47 %
Dow Jones PTS
21 636.78
-4.06 %
7 588.37
+0. %

Municipales: les femmes tête de liste augmentent mais la parité est encore loin

| AFP | 469 | Aucun vote sur cette news
Près d'une tête de liste sur cinq est une femme pour les prochaines élections municipales
Près d'une tête de liste sur cinq est une femme pour les prochaines élections municipales ( SEBASTIEN BOZON / AFP )

Un total de 21,32% des têtes de listes des communes de plus de 1.000 habitants aux élections municipales de mars sont des femmes, contre seulement 15,46% en 2014, selon un décompte de l'AFP. Une avancée notable même si la parité semble encore lointaine.

"Une progression de 6 points de pourcentage, ce n'est pas négligeable", salue la politologue Mariette Sineau, qui travaille sur le genre et la politique.

A deux jours de la journée internationale pour les droits des femmes, l'enseignante à Science po se félicite aussi de voir des femmes têtes de liste de grandes agglomérations comme Paris ou Marseille, de bon augure pour l'avenir, selon elle.

Elle rappelle cependant "le parcours de la combattante" que représente pour les femmes le fait de décrocher une investiture, a fortiori une tête de liste.

Selon elle, la limitation du cumul des mandats votée en 2014 pourrait bénéficier aux femmes en mettant fin aux règnes des "grands féodaux" qui s'accaparaient les mandats nationaux et locaux.

Depuis la loi du 17 mai 2013, déjà en vigueur lors des municipales de 2014, une obligation de parité est appliquée, respectant une alternance homme/femme, dans les listes de toutes les communes de 1.000 habitants et plus.

Cette obligation de parité a été étendue en novembre par la loi "engagement et proximité" aux communes de 500 à 1.000 habitants mais cette réforme ne sera pas appliquée avant 2026.

La règle de la parité de 2013 s'applique également à l'élection des adjoints au sein des conseils municipaux. Mais le choix en amont des têtes de listes, lui, ne relève d'aucune règle, si ce n'est celle propre aux organisations politiques.

Résultat, la présence des femmes au sein des exécutifs communaux reste souvent secondaire. Fin 2019, elles étaient seulement 16,9% à être maires et 29% 1er adjoints contre 40% conseillères municipales, selon le site administratif "vie publique".

Des auditions devant l'Assemblée ont par ailleurs mis en lumière la persistance d'une répartition genrée des délégations, les femmes s'occupant souvent de la petite enfance ou des affaires scolaires alors que les finances ou l'urbanisme restent majoritairement confiés aux hommes.

Pour "permettre un réel partage du pouvoir", une proposition de loi visant à renforcer la parité à l'échelle locale a été déposée par la majorité fin mars à l'Assemblée. Elle prône une généralisation des scrutins de liste à toute les communes et propose que le maire et le premier adjoint soient obligatoirement de sexe différent.

 ■

Copyright © 2020 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON FÊTE SA 1ÈRE ANNÉE

Découvrez le contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 mars 2020 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 30/03/2020

Kering redonne 1% ce lundi à 475 euros, alors que le broker Jefferies reste à l'achat sur le dossier mais avec un objectif de cours ramené de 666 à...

Publié le 30/03/2020

Trésorerie nette de plus de 10 ME...

Publié le 30/03/2020

ABN Amro flanche de 7,04% à 7,576 euros après avoir annoncé une série de mauvaises nouvelles : suspension du dividende, hausse du coût du risque et pertes au premier trimestre. La communication…

Publié le 30/03/2020

Prenant acte des annonces du gouvernement espagnol, Airbus annonce la suspension de la majeure partie de sa production dans le pays jusqu'au 9 avril...

Publié le 30/03/2020

Compte tenu des nouvelles mesures prises par l’Espagne dans sa lutte contre la propagation de la pandémie de coronavirus, Airbus annonce lundi la suspension de l’essentiel de ses activités de…