En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 919.02 PTS
+0.59 %
5 934.5
+0.86 %
SBF 120 PTS
4 655.99
+0.57 %
DAX PTS
13 282.72
+0.46 %
Dow Jones PTS
28 135.38
+0.01 %
8 487.71
+0.25 %
1.112
+0.04 %

Municipales: le PCD vise une quarantaine de listes d'"union" des droites

| AFP | 313 | Aucun vote sur cette news
Le président du Parti Chrétien-démocrate (PCD) Jean-Frédéric Poisson prononçant un discours lors de la
Le président du Parti Chrétien-démocrate (PCD) Jean-Frédéric Poisson prononçant un discours lors de la "Convention de la droite" à Paris le 28 septembre 2019 ( Sameer Al-Doumy / AFP )

Le très conservateur Parti Chrétien-démocrate, présidé par l'ancien candidat à la présidentielle Jean-Frédéric Poisson, entend présenter ou intégrer, aux élections municipales, une quarantaine de listes "d'union" des droites, conduites par des candidats LR, RN ou PCD.

Considérant qu'"aucun mouvement ni aucune personne ne peut prétendre gagner seul", "la participation du PCD (aux élections municipales) se fera dans le cadre de listes de coalition et d'union autour d'un projet local partagé", indique jeudi le parti dans un communiqué.

Mais le PCD, fondé par Christine Boutin, ne soutiendra aucune liste de la République en Marche ou "revendiquant le soutien de la majorité présidentielle", car il "s'oppose énergiquement, depuis l'origine et sans concession, à la politique menée par Emmanuel Macron".

Le mouvement politique explique vouloir "participer au +décloisonnement+ entre des formations et des personnes qui partagent des convictions très voisines", dans le but de "constituer une alliance autour d’un projet commun de gouvernement alternatif à la politique macronienne, avec tous ceux qui ne veulent pas que la France disparaisse".

À Paris, le PCD s'est rallié à la liste du candidat déjà soutenu par le Rassemblement national, Serge Federbusch, qui n'est membre d'aucun de ces mouvements.

Au Mans, il a apporté son soutien au candidat RN Louis de Cacqueray-Valmenier, qui intégrera sur sa liste la référente du PCD dans la Sarthe, Brigitte Dujardin.

À Lyon, le PCD affirme s'être rallié à la liste du LR Étienne Blanc, mais ce dernier a démenti "tout accord politique" avec un parti dont il dénonce "la nouvelle orientation" et "ses accords passés avec le Rassemblement national dans plusieurs communes".

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 décembre 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 13/12/2019

Deux des principaux actionnaires de PSA Groupe, la famille Peugeot et la banque publique BPI, auraient demandé des assurances sur la gouvernance du nouvel ensemble en cas de départ de Carlos…

Publié le 13/12/2019

Deux des principaux actionnaires de PSA Groupe, la famille Peugeot et la banque publique BPI, auraient demandé des assurances sur la gouvernance du nouvel ensemble en cas de départ de Carlos…

Publié le 13/12/2019

Au cours du 1er semestre de l'exercice 2019/2020, les discussions engagées avec les créanciers du Groupe afin de restructurer les dettes se sont poursuivies, avec différentes avancées positives...

Publié le 13/12/2019

L'action Digigram est sur un dernier cours de 0,61 euro...

Publié le 13/12/2019

Depuis le début de l'année, le trafic de Paris Aéroport est en progression de +2,8% avec un total de 99,9 millions de passagers...