En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 100.68 PTS
-0.17 %
6 096.00
-0.23 %
SBF 120 PTS
4 822.93
-0.2 %
DAX PTS
13 776.71
-0.09 %
Dow Jones PTS
29 348.03
+0.4 %
9 718.73
+0. %

Municipales: des logiciels de prospection électorale pour cibler les messages politiques

| AFP | 225 | Aucun vote sur cette news
Préparation du matériel électoral lors des élections européennes le 20 mai 2019 à Rouffach, dans l'est de la France
Préparation du matériel électoral lors des élections européennes le 20 mai 2019 à Rouffach, dans l'est de la France ( SEBASTIEN BOZON / AFP/Archives )

Identifier les endroits où il y a des votes à gagner et cibler les messages politiques: pour remporter les élections municipales, les candidats n'hésitent plus à s'équiper de logiciels d'analyse de données, mais la pratique est étroitement encadrée.

"Organiser une campagne avant, c'était avoir du flair, du pif politique. Il y avait un certain artisanat, des feuilles volantes dans les permanences", rappelle Vincent Moncenis, fondateur de DigitalBox.

Son logiciel permet au candidat "d'organiser ses contacts, de gérer les invitations pour des réunions publiques et de structurer son équipe", bref de rendre la campagne "un peu plus intelligente".

Chiffres et dates clés des municipales
Chiffres et dates clés des municipales ( Maryam EL HAMOUCHI / AFP/Archives )

"Le projet ne varie pas, il est gravé dans le marbre", explique M. Moncenis, mais "si vous avez 10 points dans votre programme et 10 groupes d'électeurs, il s'agit de leur envoyer le bon message, celui sur la petite enfance aux parents d'élèves par exemple."

Auparavant, la première tâche d'un candidat est de glaner les contacts de potentiels électeurs. Plusieurs entreprises d'analyse de données veulent faciliter ce travail.

"La question est: où sont les gens à qui je dois parler?", explique Laure Vaugeois, en charge des relations commerciales de la société Explain (ex-LMP). Ensuite, "la meilleure organisation de campagne, c'est le porte-à-porte."

La méthode statistique pour identifier les bureaux de vote les plus favorables repose sur "l'inférence écologique", qui n'a rien à voir avec des engagements environnementaux mais permet de prédire le comportement de différents groupes sociaux en fonction de données agrégées, par exemple les précédents résultats électoraux et des données démographiques.

Barack Obama lors d'un meeting électoral à la Virginia Commonwealth University le 5 mai 2012
Barack Obama lors d'un meeting électoral à la Virginia Commonwealth University le 5 mai 2012 ( SARA D. DAVIS / GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP/Archives )

"Le porte-à-porte ciblé a un vrai impact sur les résultats", assène Laure Vaugeois, qui s'appuie sur une expérience avec groupe témoin lors de la campagne de François Hollande en 2012.

Depuis l'utilisation de l'outil Blue State Digital par Barack Obama en 2008 puis en 2012, ou de NationBuilder par Donald Trump (et 3 des 4 autres candidats à l'élection présidentielle américaine) en 2016, il n'y a plus d'ambition politique sans volonté de maîtriser techniquement les données.

"Chez les écologistes, la première fois c'était pendant les européennes (en 2019)", explique Léa Balage, en charge des mobilisations pour EELV et candidat sur la liste écologiste dans le 18e arrondissement parisien.

Cinq procédures de contrôle en cours

"L'outil permettait aux militants de pouvoir recevoir une alerte pour aller faire du porte-à-porte. Ça nous permettait de récupérer les adresses e-mails des gens qui s'intéressaient à la campagne des écologistes", continue-t-elle.

Devant des panneaux d'affichage pour les élections européennes de 2019, le 16 mai 2019 à Paris
Devant des panneaux d'affichage pour les élections européennes de 2019, le 16 mai 2019 à Paris ( JOEL SAGET / AFP/Archives )

Pour les municipales, la militante utilise désormais Quorum, le dernier arrivé parmi la dizaine de solutions disponibles en France.

"Beaucoup d'outils sont arrivés en voulant copier les Etats-Unis", explique à l'AFP l'un de ses fondateurs Florent Barre. "Mais en France, le maillage des données disponibles est limité aux bureaux de vote pour les résultats et aux Iris (Ilots regroupés pour l'information statistique, NDLR) pour les données Insee". Résultat, "la dynamique de prédiction est moins précise qu'aux Etats-Unis", continue-t-il.

Quorum se veut donc surtout une interface pour "équiper et autonomiser le bénévole" et faire remonter aux équipes de campagne les réponses à des questionnaires proposés aux électeurs rencontrés.

Les logiciels de stratégie électorale utilisés aujourd'hui en France "font moins que ce qu'on peut imaginer", veut rassurer la Commission nationale de l'informatique et des libertés (Cnil) qui surveille néanmoins de près le secteur.

Inscriptions sur les listes électorales à Paris, le 27 décembre 2011
Inscriptions sur les listes électorales à Paris, le 27 décembre 2011 ( THOMAS COEX / AFP/Archives )

Interrogé par l'AFP, son directeur de la protection des droits et des sanctions Mathias Moulin affirme que cinq procédures de contrôle sont en cours dont deux dossiers posent question, notamment sur "les conditions de réutilisation des listes électorales".

Celles-ci ne peuvent être utilisées à des fins commerciales, mais certains éditeurs encouragent leurs clients à les chercher eux-mêmes auprès de leur mairie, puis les aident à les charger dans le logiciel.

Autre protection, les publicités politiques sont interdites en France six mois avant le scrutin et les réseaux sociaux deviennent plus transparents sur les campagnes publicitaires auxquelles sont exposés leurs utilisateurs.

"Or, profiler des individus ne sert à rien si on ne peut pas les contacter", explique M. Moulin. Enfin, le coût de ces logiciels (de quelques centaines à plusieurs dizaines de milliers d'euros mensuels) n'est pas négligeable et "les plafonds de dépenses dans le cadre des campagnes locales ne permettent pas de faire les traitements les plus intrusifs."

 ■

Copyright © 2020 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON FÊTE SA 1ÈRE ANNÉE

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 29 février 2020 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/02/2020

Aucune discussion avec Alitalia et Latam...

Publié le 20/02/2020

Le rythme des publications reste dense avec Schneider et Bouygues qui se distinguent à la hausse

Publié le 20/02/2020

Bouygues dévoile des comptes 2019 en ligne avec ses objectifs annuels grâce à des résultats solides portés par ses trois activités et une génération...

Publié le 20/02/2020

Il sera proposé à l’Assemblée générale de Gecina, qui se tiendra le 23 avril 2020, de décider une distribution de 5,60 euros par action au titre de l’exercice 2019, en hausse de 1,8%. La…

Publié le 20/02/2020

En 2019, Gecina a réalisé un résultat récurrent net part du groupe en hausse de 0,2% à 438 millions d'euros. Par action, il est ressorti à 5,95 euros, en augmentation de 0,3%. Hors effets des…