En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 351.49 PTS
-4.23 %
4 311.50
-4.97 %
SBF 120 PTS
3 414.93
-4.22 %
DAX PTS
9 632.52
-3.68 %
Dow Jones PTS
21 636.78
-4.06 %
7 588.37
-3.91 %

Municipales: arrondissement par arrondissement, la stratégie Buzyn à Paris

| AFP | 270 | Aucun vote sur cette news
Agnès Buzyn sur le plateau de France Info lors du débat sur les municipales à Paris, à Paris le 10 mars 2020
Agnès Buzyn sur le plateau de France Info lors du débat sur les municipales à Paris, à Paris le 10 mars 2020 ( CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / POOL/AFP )

La candidate LREM Agnès Buzyn, placée en embuscade derrière Anne Hidalgo (PS) et Rachida Dati (LR) avant le premier tour des municipales dimanche, peaufine sa stratégie "arrondissement par arrondissement" pour tenter de doubler ses deux rivales à la mairie de Paris.

Même si elle n'arrive qu'en troisième position dans les sondages et qu'elle n'a eu qu'un mois pour faire campagne, après l'abandon rocambolesque de Benjamin Griveaux, l'ex-ministre de la Santé ne veut pas s'avouer vaincue.

Mardi, avant un déjeuner avec le Premier ministre Édouard Philippe venu la soutenir, elle a pris l'exemple d'un ancien maire, élu en 1977, dont elle veut réitérer l'exploit... "Regardez Jacques Chirac ! Il avait fait campagne en février" seulement, a-t-elle glissé, tout sourire.

Pour ravir l'Hôtel de Ville à la gauche qui la détient depuis 2001, Mme Buzyn veut "rassembler la famille politique, et élargir avec des maires venus de la droite, de la gauche, du centre", explique son directeur de campagne, Paul Midy. Mais attention, LREM "ne fera pas d'accord ni avec Dati, ni avec LR, ni avec aucun appareil", prévient-il.

Une précision qui vient à point nommé alors que l'aile gauche de la macronie s'inquiète, et prévient qu'une telle alliance avec LR constitue une "ligne rouge", selon un marcheur parisien.

LREM a "initialement débuté la campagne à Paris dans l'idée que la droite parisienne pourrait être localement un supplétif pour nous", admet celui-ci, mais il faut aujourd'hui "se rendre à l'évidence que cela pourrait être nous le supplétif de la droite".

Comme nombre de macronistes venus de la gauche, Marlène Schiappa a averti qu'elle préférait "perdre une élection que perdre (mes) valeurs". "Moi je ne rejoindrai pas la liste de Rachida Dati", a-t-elle étayé sur BFMTV, ajoutant toutefois: "si nous sommes en tête et que nous sommes rejoints par des gens qui étaient avec Rachida Dati, Cédric Villani, les Verts ou ailleurs, nous les accueillerons avec plaisir".

Et le deuxième débat organisé mardi soir entre les sept candidats sur France Télévisions et visualisé par plus de 400.000 téléspectateurs en moyenne selon le groupe, a signé les lignes de démarcation entre les trois favorites du scrutin.

"Procès en sorcellerie"

Gaspard Gantzer, tête de liste dans le 6e arrondissement à Paris qui a rallié Agnès Buzyn, à Paris le 5 mars 2020
Gaspard Gantzer, tête de liste dans le 6e arrondissement à Paris qui a rallié Agnès Buzyn, à Paris le 5 mars 2020 ( Philippe LOPEZ / AFP/Archives )

"Le procès en droitisation d'Agnès Buzyn est un procès en sorcellerie", s'agace Patrick Levy-Waitz, stratège et proche de la candidate. La preuve: "Nous avons 3 têtes de liste de droite, 3 centristes, 3 de gauche et le reste ce sont des macronistes", rappelle le co-président de la Commission parisienne d'investiture, évoquant "des gens compétents, qui n'ont pas été choisis pour leurs étiquettes".

Parmi les alliés possibles pour le second tour, plusieurs regards se tournent vers l'ex-LREM Cédric Villani même si aucun accord n'a été trouvé entre les deux avant le premier tour. Pire: alors que son soutien Hugues Renson proposait ses services à l'équipe de l'ancienne ministre, le patron de LREM, Stanislas Guerini, a rejeté la main tendue, en dépit des assurances de l’Élysée que "ça (allait) se faire".

"Je proposerai une plateforme programmatique, un pacte de gouvernance" à tous ceux qui voudront la rejoindre, indique Agnès Buzyn à l'AFP.

Dans le viseur de LREM, les deux arrondissements (XIIe et XIVe) à bascule qui fournissent 10 conseillers de Paris chacun, le XVIIIe arrondissement, miné par des problèmes liés aux campements de migrants, crack, cantines scolaires... Et le nouveau né, "Paris Centre", fruit d'une fusion des quatre premiers arrondissements.

Pour les remporter, l'équipe de Mme Buzyn assure "discuter avec tout le monde, des gens de la droite, comme de la gauche".

Que feront par exemple le dissident LR Philippe Goujon dans le XVe arrondissement ou le maire LR sortant du XVIIe, Geoffroy Boulard, qui ont tous deux accepté dans le passé de discuter avec LREM ?

"Est-ce que des mecs qui ont vécu 19 ans dans l'opposition ont envie de perdre ? Tout le monde a envie d'une alternance"... reste à mesurer "le courage" de chacun, avance un cadre de La République en marche.

 ■

Copyright © 2020 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON FÊTE SA 1ÈRE ANNÉE

Découvrez le contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 mars 2020 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 21/01/2020

AEW Ciloger a annoncé l’acquisition en VEFA d’un immeuble situé sis 64, rue Parmentier dans le 11ème arrondissement de Paris, pour le compte de la SCPI Fructipierre. L’actif est en cours de…

Publié le 24/12/2019

EDF : Le secteur des énergies nouvelles tire la croissance du groupe EDF a validé une figure de retournement arrondi lors du mois de novembre. Les cours viennent de franchir la…

Publié le 20/12/2019

Gecina a répondu à l'appel du Ministre de la Ville et du Logement invitant les acteurs privés de l'immobilier à identifier des locaux afin de proposer...

Publié le 12/12/2019

EDF : Le renforcement dans les énergies renouvelables offre une croissance importante. Le retournement arrondi d’EDF prend forme : une nouvelle impulsion haussière est…

Publié le 04/12/2019

CREDIT AGRICOLE : La faiblesse des taux d’intérêts pèse sur le secteur bancaire. Après avoir testé à plusieurs reprises la résistance à 12,75 EUR, Crédit Agricole a…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 27/03/2020

Xilam Animation présente les mesures prises par la société dans le cadre de la crise sanitaire Covid-19...

Publié le 27/03/2020

Le groupe Vicat a annoncé que les perspectives 2020, présentées le 14 février 2020 dans le cadre des résultats 2019, devront désormais être revues en fonction du potentiel impact du Covid-19…

Publié le 27/03/2020

Delfingen a publié un résultat net part du groupe en hausse de 48% à 8,5 millions d'euros pour l'exercice 2019. L'EBITDA ressort à 28,4 millions d'euros (+58%) dont +5,2 millions d'impact des…

Publié le 27/03/2020

Le résultat net, intégrant 3,8 ME de charges exceptionnelles additionnelles, s'élève à -24,4 ME

Publié le 27/03/2020

EssilorLuxottica a annoncé qu'au vu de l'évolution de l'épidémie de Covid-19 et de la probable incertitude prolongée qu'elle engendre, la société a décidé d'arrêter l'exécution de son…