En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 871.91 PTS
+1.21 %
5 867.5
+1.21 %
SBF 120 PTS
4 623.22
+1.1 %
DAX PTS
13 166.58
+0.86 %
Dow Jones PTS
28 011.40
+1.21 %
8 392.65
+1.01 %
1.105
-0.47 %

Municipales à Perpignan: les ambitions du RN face à une droite divisée

| AFP | 339 | 2.50 par 2 internautes
Le député RN Louis Aliot, 50 ans, candidat aux municipales de 2020 à Perpignan
Le député RN Louis Aliot, 50 ans, candidat aux municipales de 2020 à Perpignan ( Thomas SAMSON / AFP/Archives )

Perpignan et ses 120.000 habitants sera-t-elle la plus belle prise du Rassemblement national aux prochaines municipales? Pour sa troisième tentative, Louis Aliot fait face à une droite et une gauche divisées mais bien décidées à lui barrer la route.

Dans la cité catalane, plombée par un chômage et des taux de pauvreté élevés, l'extrême droite est arrivée en tête aux premiers tours des derniers scrutins. Et Louis Aliot, 50 ans, ancien compagnon de Marine Le Pen, a été élu député en 2017 de la 2ème circonscription (qui comprend plusieurs quartiers de Perpignan) avec 51,65% des voix face à un candidat En Marche.

En retrait des instances dirigeantes du RN depuis 2018, il se présente aux municipales sans étiquette. "Pour passer le cap des 50% à une élection, il faut rassembler au-delà de l'étiquette, (...) il faut aller bien au-delà des intentions de vote du RN et de Marine Le Pen", souligne-t-il à l'AFP.

Après avoir engrangé près de 45% des voix au second tour en 2014, il se montre confiant: "le plafond de verre a sauté avec les législatives. Il y a un contexte qui fait que c'est possible. Je ne me dis pas que je vais gagner mais que je peux gagner, qu'il y a beaucoup plus de chances que la dernière fois".

"Remettre de l'ordre"

Jean-Marc Pujol, 70 ans, maire (LR) sortant de Perpignan, investi pour les municipales de 2020
Jean-Marc Pujol, 70 ans, maire (LR) sortant de Perpignan, investi pour les municipales de 2020 ( RAYMOND ROIG / AFP/Archives )

"L'image de Perpignan aujourd'hui, c'est une image de pauvreté, de misère et d'insécurité et ils (les Perpignanais) se disent qu'avec un maire qui veut remettre de l'ordre, cela sera toujours mieux que le laisser-aller et le laisser-faire qui a marqué la mandature de M. (Jean-Marc) Pujol, soutenu par la gauche".

Le maire LR de la cité catalane avait bénéficié en 2014 du retrait du candidat socialiste au second tour.

De nouveau investi par Les Républicains (mais pas par LREM), M. Pujol, 70 ans mais "ni usé, ni fatigué" par 10 ans à l'Hôtel de Ville, officialisera sa candidature fin novembre ou début décembre, estimant être "en mesure de battre le RN en restant fidèle aux valeurs républicaines".

"Pour répondre aux populistes, il faut être fort sur les sujets sur lesquels ils surfent: la sécurité, la proximité et la transition écologique", assure-t-il à l'AFP.

Il écarte dans l'immédiat un éventuel "front républicain" pour faire barrage à Louis Aliot: "Je suis sportif, quand je monte sur le terrain, c'est pour jouer le match jusqu'au bout. Tout le reste, les fronts républicains etc, je ne pense pas que cela fonctionne aujourd'hui car les gens considèrent que ce sont des magouilles".

Il doit pourtant affronter la concurrence de deux de ses anciens adjoints à la mairie: Olivier Amiel, trésorier départemental des Républicains dont le slogan est "Pacification, Probité, Innovation" et Romain Grau, député En Marche du département et camarade de promotion du président Emmanuel Macron à l'ENA.

"Besoin de changement"

Romain Grau, 45 ans, candidat (LREM) aux municipales de 2020 à Perpignan
Romain Grau, 45 ans, candidat (LREM) aux municipales de 2020 à Perpignan ( Thomas SAMSON / AFP/Archives )

Pour Romain Grau, "il y a un grand besoin de changement" car le maire sortant "a fait une mauvaise politique et est responsable du bilan d'aujourd'hui, il en est le seul responsable". Le candidat En Marche, 45 ans, compte bien capitaliser sur le bon score de M. Macron au second tour de la présidentielle en 2017 (près de 60% des voix à Perpignan).

Selon lui, "Perpignan a besoin de paix et de tranquillité et pas de jeter de l'huile sur le feu comme le fait M. Aliot sans cesse".

"Il faut tout faire pour que M. Aliot ne prenne pas la ville de Perpignan", martèle-t-il. "Cela fait très longtemps que je suis partisan d'un front républicain au second tour face au Front national".

A gauche, les Verts, les Socialistes, les Radicaux de gauche et quelques Insoumis se sont rassemblés autour d'Agnès Langevine (EELV), vice-présidente de la Région Occitanie. "Nous ne souhaitons pas nous résigner à une élection de Louis Aliot, nous combattons depuis toujours ses idées et ses valeurs", explique la tête de liste à l'AFP.

Elle "veux dessiner un arc humaniste et écologiste au regard des urgences climatique et sociale et du risque RN", en espérant être en deuxième position au premier tour. Plus à gauche, Jean-Bernard Mathon dirige une liste soutenue par la France insoumise, le PCF et NPA.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
2 avis
Note moyenne : 2.50
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 décembre 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 06/12/2019

La militante suédoise pour le climat Greta Thunberg escortée par des agents de sécurité et des policiers à son arrivée à la gare de Madrid, le 6 décembre 2019 ( PIERRE-PHILIPPE MARCOU /…

Publié le 06/12/2019

Salle de contrôle d'Euronext, l'opérateur de la Bourse de Paris, à La Défense, le 27 avril 2018 ( ERIC PIERMONT / AFP/Archives )La Bourse de Paris a achevé la semaine en nette hausse (+1,21%)…

Publié le 06/12/2019

Les marchés actions européens ont clôturé en nette hausse, soutenus par les espoirs sur le commerce et des indicateurs économiques rassurants. En novembre, le secteur non-agricole a créé 266…

Publié le 06/12/2019

Le Premier ministre Edouard Philippe s'exprime sur la réforme des retraites dans la cour de Matigon, le 6 décembre 2019 à Paris ( Bertrand GUAY / AFP )Un système de retraites universel…

Publié le 06/12/2019

Il s’agit d’une bonne nouvelle pour Tesla. Sa Model 3, construite localement, a été inscrite sur la liste des véhicules éligibles aux aides publiques pour le développement des nouvelles…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 06/12/2019

Le chiffre d'affaires de Moulinvest s'établit à 64 ME au titre de l'exercice 2018-2019 contre 61,3 ME sur l'exercice précédent...

Publié le 06/12/2019

Tessi, spécialiste français des Business Process Services, a annoncé vendredi avoir achevé une augmentation de capital avec suppression du droit préférentiel de souscription. Le montant brut de…

Publié le 06/12/2019

Elior Group a annoncé avoir procédé à l’annulation de près de 4,27 millions de ses propres actions, représentant 2,39% de son capital social. La décision d’annulation des titres…

Publié le 06/12/2019

Néovacs annonce le lancement d’un appel d’offres ouvert jusqu’au 10 janvier 2020 à 16 heures, en vue de la présentation d’un plan de continuation par des partenaires ou investisseurs ou…

Publié le 06/12/2019

Tessi annonce le succès de son augmentation de capital avecsuppression du droit préférentiel de souscription, par voie d'offre au public et avec...