En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 351.49 PTS
-4.23 %
4 311.50
-4.97 %
SBF 120 PTS
3 414.93
-4.22 %
DAX PTS
9 632.52
-3.68 %
Dow Jones PTS
21 636.78
-4.06 %
7 588.37
-3.91 %

Municipales à Lille: meetings LREM perturbés ou annulés, la candidate porte plainte

| AFP | 470 | 3 par 4 internautes
Violette Spillebout, l'ex-directrice de cabinet de la maire  sortante (PS) Martine Aubry, candidate (LREM) à la mairie de Lille dans son QG de campagne, en octobre 2019
Violette Spillebout, l'ex-directrice de cabinet de la maire sortante (PS) Martine Aubry, candidate (LREM) à la mairie de Lille dans son QG de campagne, en octobre 2019 ( DENIS CHARLET / AFP/Archives )

La candidate LREM aux élections municipales à Lille, Violette Spillebout, a porté plainte pour "entrave" à la liberté de réunion et d'expression après que plusieurs de ses réunions publiques ont été perturbées, voire annulées, par des manifestants dénonçant notamment la réforme des retraites.

"J'ai déposé plainte ce matin au commissariat de police" pour dénoncer ce "harcèlement" et cette "incitation à la haine", a déclaré mercredi à l'AFP la candidate du parti du président Emmanuel Macron.

Mme Spillebout a également envoyé un communiqué à chacun des candidats lillois pour leur demander de "condamner sans réserve ces actions" menées par des individus qui ont proféré "cris, insultes et menaces".

Elle dénonce notamment la publication sur les réseaux sociaux par le collectif d'extrême gauche "Lille Insurgée" des différents rendez-vous de campagne de la candidate LREM. "Nous vous partageons" ces rendez-vous "afin que vous puissiez vous y rendre plus facilement", écrivait lundi, avec un clin d'oeil, le collectif sur Facebook.

Dénonçant tout "amalgame" entre "Lille insurgée" et La France insoumise, le candidat LFI à Lille, Julien Poix, a indiqué à l'AFP qu'il porterait plainte "contre toute personne incriminant" les militants mélenchonistes.

Mais, a-t-il ajouté dans un communiqué publié dans la soirée, "il est absolument légitime que les citoyens interpellent les candidats de La Retraite En Moins (LREM) comme Violette Spillebout". "Celui qui empêche les réunions de Violette Spillebout, ce n'est pas le citoyen en colère" mais "Emmanuel Macron, qui sabote les élections municipales en refusant de retirer sa réforme des retraites", a-t-il déclaré.

"Quand il y a eu des faits de violences et des dégradations, nous les avons condamnées fermement", a réagi auprès de l'AFP l'entourage de la maire PS Martine Aubry, candidate à sa succession. "Mais là, il faut que Mme Spillebout accepte le débat démocratique sur les réformes du gouvernement qu'elle soutient", a-t-on ajouté.

Même son de cloches du côté du candidat EELV Stéphane Baly: "si les agressions sont inacceptables, et nous les avons dénoncées, ce n'est pas la même chose que des gens manifestent une certaine opposition au parti présidentiel. Il y a un côté victime autoproclamée chez Mme Spillebout", a-t-il déclaré à l'AFP.

 ■

Copyright © 2020 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
4 avis
Note moyenne : 3
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON FÊTE SA 1ÈRE ANNÉE

Découvrez le contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 mars 2020 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 27/03/2020

Xilam Animation présente les mesures prises par la société dans le cadre de la crise sanitaire Covid-19...

Publié le 27/03/2020

Le groupe Vicat a annoncé que les perspectives 2020, présentées le 14 février 2020 dans le cadre des résultats 2019, devront désormais être revues en fonction du potentiel impact du Covid-19…

Publié le 27/03/2020

Delfingen a publié un résultat net part du groupe en hausse de 48% à 8,5 millions d'euros pour l'exercice 2019. L'EBITDA ressort à 28,4 millions d'euros (+58%) dont +5,2 millions d'impact des…

Publié le 27/03/2020

Le résultat net, intégrant 3,8 ME de charges exceptionnelles additionnelles, s'élève à -24,4 ME

Publié le 27/03/2020

EssilorLuxottica a annoncé qu'au vu de l'évolution de l'épidémie de Covid-19 et de la probable incertitude prolongée qu'elle engendre, la société a décidé d'arrêter l'exécution de son…