En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 429.20 PTS
+0.43 %
5 435.50
+0.56 %
SBF 120 PTS
4 346.62
+0.32 %
DAX PTS
12 540.73
+0.38 %
Dowjones PTS
25 019.41
+0.38 %
7 375.82
+0.13 %
Nikkei PTS
22 597.35
+1.85 %

Mosquée de Mantes-la-Ville: nouveau revers judiciaire pour le maire RN (ex-FN)

| AFP | 178 | 3 par 1 internautes
Le maire RN (ex-FN) de Mantes-la-Ville, Cyril Nauth, pose devant la mairie le 31 mars 2014
Le maire RN (ex-FN) de Mantes-la-Ville, Cyril Nauth, pose devant la mairie le 31 mars 2014 ( FRED DUFOUR / AFP/Archives )

Nouveau revers pour le maire Rassemblement national (RN, ex-FN) de Mantes-la-Ville (Yvelines): le tribunal administratif de Versailles a jugé illégal mercredi son refus de délivrer un permis de construire à l'association des musulmans de Mantes Sud (AMMS) qui souhaite aménager une salle de prière.

C'est la 5e décision de justice défavorable à Cyril Nauth, seul maire frontiste d'Ile-de-France, dans le conflit qui l'oppose aux musulmans de sa commune pour la construction d'une mosquée.

La justice a estimé que le refus du maire relevait du "détournement de pouvoir", aucun motif valable n'ayant été présenté au tribunal pour le justifier.

Le tribunal intime donc l'ordre à la mairie de Mantes-la-Ville de délivrer un permis de construire à l'AMMS afin qu'elle puisse aménager une salle de prière et des bureaux dans l'ancienne trésorerie municipale, déjà en partie transformée en lieu de culte. La capacité d'accueil doit être portée de 300 à 700 fidèles.

"Ce jugement va dans le sens d'une justice plus efficiente lorsqu'une commune cherche à faire obstruction, pour de mauvaises raisons, à un projet", s'est réjoui François Benech, l'avocat de la préfecture des Yvelines qui enjoint depuis le début la mairie de Mantes à délivrer ce permis de construire.

Le dossier de la mosquée est au cœur d'un long bras de fer tant politique que judiciaire entre l'association et la municipalité dirigée par Cyril Nauth. Ce dernier avait fait du refus de l'implantation d'un lieu de culte musulman à Mantes-la-Ville un des arguments de sa campagne victorieuse en 2014.

M. Nauth a dans un premier temps refusé de signer la promesse de vente de l'ancienne trésorerie municipale, une décision prise sous l'ancienne mandature socialiste. L'AMMS a tout de même pu racheter le bâtiment à la communauté d'agglomération de Mantes-en-Yvelines en octobre 2015 afin d'y déménager sa salle de prière devenue vétuste.

La mairie a alors contre-attaqué en tentant de préempter les locaux pour y installer sa police municipale. A quatre reprises, la dernière fois en novembre 2017, la justice a tranché en faveur de l'AMMS, estimant que la mairie n'apportait aucun argument valable pour s'opposer à cette implantation.

La mairie de Mantes-la-Ville dispose désormais d'un mois pour délivrer un permis de construire à l'association, sans quoi elle sera pénalisée à hauteur de 150 euros par jour. La commune a également été condamnée à verser 3.000 euros à l'AMMS au titre des frais de justice.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 3
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

LES SUMMER DAYS

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 16 juillet 2018

CODE OFFRE : SUMMER18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : SUMMER18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 13/07/2018

GAUMONT       Informations relatives au nombre total de droits de vote et d'actions du capital social prévues par l'article L. 233-8-II du code de…

Publié le 13/07/2018

L'ANR de liquidation dilué grimpe à 2,2 euros (1,49 euro au 31 mars 2017)...

Publié le 13/07/2018

  Aujourd'hui, la Cour d'appel d'Amsterdam a déclaré contraignant l'accord de transaction Fortis conclu entre Ageas, Stichting FORsettlement et les…

Publié le 13/07/2018

Officiis Properties rappelle avoir cédé l'immeuble Salengro le 19 décembre 2017...

Publié le 13/07/2018

SOFRAGI Société Française de Gestion et d'Investissement       SICAF au  Capital de 3.100.000 euros Siège Social : 37, avenue des Champs Elysées - 75008…