5 160.36 PTS
-0.31 %
5 155.00
-0.42 %
SBF 120 PTS
4 123.82
-0.31 %
DAX PTS
12 227.66
-0.30 %
Dowjones PTS
22 024.87
+0.00 %
5 917.42
+0.00 %
Nikkei PTS
19 702.63
-0.14 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Moralisation: vers une "abstention navrée" des Insoumis

| AFP | 132 | Aucun vote sur cette news
Le chef de file de la France insoumise, Jean-Luc Mélenchon, le 26 juillet 2017 à l'Assemblée nationale
Le chef de file de la France insoumise, Jean-Luc Mélenchon, le 26 juillet 2017 à l'Assemblée nationale ( JACQUES DEMARTHON / AFP )

Les Insoumis envisagent "une abstention navrée" sur les projets de loi pour la confiance dans la vie publique, a déclaré vendredi Jean-Luc Mélenchon, jugeant qu'ils n'ont "plus d'angle vif" et critiquant "pas de l'amateurisme, mais un système" autoritaire de la majorité.

"On ne peut être ni pour quelque chose qui n'a plus aucun angle vif, ni contre car il y a quand même des choses votées en cours de route, comme sur les emplois familiaux. Donc une abstention désolée, navrée de voir tout ça se terminer ainsi", a déclaré le chef de file du groupe LFI lors d'une conférence de presse.

Il a regretté des absences, par exemple que les textes ne concernent "pas la situation des ministres, au moment où éclate une affaire pas très reluisante pour la ministre du Travail, enrichie à la suite de licenciements", allusion à Muriel Pénicaud et sa plus-value boursière lorsqu'elle était DRH de Danone.

Au lendemain d'une soirée houleuse dans l'hémicycle de l'Assemblée, qu'ont quitté en cours de débat les députés de son groupe pour protester, le chef de file de LFI a critiqué "un style de pouvoir" fait de "passages en force" et "un système", mais "pas de l'amateurisme des nouveaux députés ou présidents" de séance.

"C'est très dommage, surtout quand on fait une loi pour rétablir la confiance, de mettre une Assemblée dans une situation pareille et d'augmenter la confusion", selon lui. Il a décrit la situation jeudi soir comme "étrange, avec un président de l'Assemblée pas joignable, un président du groupe majoritaire pas là, le ministre chargé des Relations avec le Parlement non plus" et "une ministre de la Justice tétanisée".

Selon l'ancien candidat à la présidentielle, "ce mois de juillet restera comme celui où le nouveau pouvoir s'est auto-bloqué" et "arrêté au milieu du pont d'Arcole", en "poussant à bout les relations avec tout le monde, les militaires, les syndicats, maintenant l'Assemblée nationale".

Et à l'Assemblée, a complété Danièle Obono, "c'est une conclusion un peu désastreuse de la session extraordinaire" marquée par les problèmes sur "la répartition des postes", "les ordonnances sur la réforme du Code du Travail" ou "les problèmes de vote en commission, répétés en séance" sur la moralisation.

Eric Coquerel a vu des ferments d'"instabilité" dans la majorité, avec quelques votes contre l'orientation gouvernementale. Les élus du groupe REM, "traversé de contradictions politiques", ne sont "pas des marionnettes, ne vont pas accepter d'être tenus au pas", a considéré M. Mélenchon, pensant aussi les Insoumis capables de "déverrouiller une machine qui se pensait bien huilée".

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS*

en Chèques-Cadeaux !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 31 août 2017

CODE OFFRE : ETE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, joignez le coupon ou saisissiez le code offre : ETE17 lors de votre ouverture de compte.

SUR LE MÊME SUJET
Publié le 02/05/2017

Stéphane Le Foll le 21 février 2017 à Mont-de-Marsan ( GEORGES GOBET / AFP/Archives )Le porte-parole du gouvernement Stéphane Le Foll a fait part mardi de son "incompréhension" face au choix…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/08/2017

Le titre tire sa révérence par la petite porte...

Publié le 17/08/2017

Berkshire Hattaway a indiqué que sa division énergie n'allait pas améliorer son offre de 9 milliards de dollars pour acquérir 80% d'Oncor Electric, un distributeur d'électricité. La société…

Publié le 17/08/2017

L'analyste privilégie Vinci...

Publié le 17/08/2017

Deux grosses applications traitées...

CONTENUS SPONSORISÉS