En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 379.88 PTS
-0.34 %
5 369.00
-0.50 %
SBF 120 PTS
4 297.99
-0.52 %
DAX PTS
12 536.79
-0.20 %
Dowjones PTS
25 029.07
-0.12 %
7 313.36
-0.50 %
1.170
-0.16 %

Mondial: Macron salue "l'enthousiasme" des Français autour des Bleus

| AFP | 159 | Aucun vote sur cette news
Le président de la République, Emmanuel Macron, lors d'une conférence de presse à Bruxelles, le 12 juillet 2018
Le président de la République, Emmanuel Macron, lors d'une conférence de presse à Bruxelles, le 12 juillet 2018 ( LUDOVIC MARIN / POOL/AFP )

Emmanuel Macron s'est félicité jeudi que l'équipe de France soit soutenue "par tout un pays", avec "beaucoup d'enthousiasme", avant la finale du Mondial contre la Croatie dimanche.

Le président français s'est refusé à "tout pronostic" sur le résultat de ce match car, a-t-il confessé, "je suis superstitieux".

"Il y aura tout un pays derrière (les Bleus), avec beaucoup de force, d'enthousiasme et sans doute un peu de fébrilité. Avec la volonté de rapporter la coupe et une deuxième étoile" de champions du Monde après le titre de 1998, a-t-il ajouté à l'issue du sommet de l'Otan à Bruxelles.

"L'Europe est en finale, c'est une très bonne nouvelle", a précisé le président, qui se rendra dimanche à Moscou pour assister au match, comme il l'avait fait mardi pour la demi-finale France-Belgique (1-0) à Saint-Petersbourg.

Il retrouvera à Moscou la présidente croate Kolinda Grabar-Kitarovic, présente elle aussi à Bruxelles.

"Nous allons gagner!", a-t-elle prédit, tout sourire, en arrivant jeudi matin au siège de l'Otan.

En marge de la finale, Emmanuel Macron s'entretiendra aussi avec son homologue russe Vladimir Poutine des questions bilatérales et régionales comme l'Ukraine.

"Il y a une volonté d'essayer d'enclencher une désescalade", a-t-il indiqué. "Il ne peut pas y avoir de renonciation aux accords de Minsk et ce que nous avons décidé en termes de sécurité dans la région", selon le président, soucieux de "maintenir la discussion permanente" avec Moscou pour "aller vers une forme de normalisation".

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/07/2018

Remboursement anticipé d'une partie des OCA en circulation, avec Yorkville qui accepte de convertir le solde de ses OCA en actions (,5 E/action) et TxCell qui pourra acheter l'ensemble des bons et…

Publié le 23/07/2018

Dans des volumes limités, Vente-unique...

Publié le 23/07/2018

C’est désormais officiel. Alfredo Altavilla, le patron de Fiat Chrysler Automobiles (FCA) pour les régions Europe, Proche-Orient, Afrique va quitter le groupe fin août afin de « poursuivre…

Publié le 23/07/2018

Atos a dévoilé son projet d'acquisition de Syntel pour 3,4 milliards de dollars, soit 41 dollars par action, entièrement payables en numéraire. Ce prix représente une prime d'environ 14% sur…

Publié le 23/07/2018

Lundi 23 juillet 2018APRRLa filiale autoroutière d'Eiffage communiquera son chiffre d'affaires du deuxième trimestre après la clôture de la Bourse.ICADELa foncière publiera ses résultats du…