En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 372.61 PTS
+0.09 %
5 365.5
+0.06 %
SBF 120 PTS
4 238.23
+0.03 %
DAX PTS
12 093.35
-0.03 %
Dowjones PTS
26 089.61
-0.07 %
7 479.11
+0.00 %
1.121
+0.06 %

Mise en examen en vue de Marine Le Pen pour avoir dévoilé un document judiciaire

| AFP | 313 | Aucun vote sur cette news
La présidente du Rassemblement National Marine Le Pen, le 26 mai 2019 à Paris
La présidente du Rassemblement National Marine Le Pen, le 26 mai 2019 à Paris ( Bertrand GUAY / AFP/Archives )

La présidente du Rassemblement national, Marine Le Pen, a indiqué mercredi qu'elle était convoquée par un juge d'instruction en vue d'une mise en examen pour avoir publié en septembre sur Twitter une ordonnance judiciaire, ce qu'elle a estimé être "une persécution".

Cette nouvelle mise en examen est consécutive à une première, relative à la publication, déjà sur Twitter, de photos d'exactions du groupe État islamique, une "diffusion d'images violentes" punie par la loi, selon l'accusation.

Or, le juge en charge de ce dossier avait, lors de son instruction, délivré une ordonnance d'expertise psychiatrique à l'endroit de Mme Le Pen, tel que prévu par les textes en matière de diffusion d'images violentes.

La leader d'extrême droite s'était insurgée contre le procédé, en dénonçant une "méthode" utilisée "dans les régimes totalitaires" - elle avait en outre déclaré qu'elle ne se rendrait "bien sûr" pas devant l'expert psychiatre.

Mais Mme Le Pen avait alors publié, encore sur Twitter, in extenso, le document ordonnant cette expertise.

Dans la foulée, une nouvelle enquête a alors été ouverte, confiée à la Brigade de répression de la délinquance contre la personne, la loi interdisant la publication d'un acte de procédure judiciaire avant une audience publique.

C'est dans ce cadre qu'elle a fait l'objet d'une convocation datée du 23 mai pour première comparution en vue d'une mise en examen, prévue le 16 juillet, selon un document que la présidente du RN a publié mercredi, toujours sur Twitter.

"La persécution reprend de plus belle ! Je suis donc poursuivie pour avoir révélé la volonté de la justice de me soumettre à une expertise psychiatrique pour avoir dénoncé les atrocités de Daech. Ces dérives deviennent très graves", a commenté Mme Le Pen sur le réseau social.

Dans l'affaire de la diffusion des photos d'exactions de l'organisation État islamique, le parquet a requis début mars le renvoi devant un tribunal correctionnel de Mme Le Pen, ainsi que du député RN Gilbert Collard, pour "diffusion d'images violentes".

Il revient désormais à la juge d'instruction d'ordonner ou non un procès pour les deux élus.

La patronne du RN est mise en examen dans un autre dossier, celui des emplois présumés fictifs d'assistants parlementaires européens, notamment pour "détournements de fonds publics", aux côtés de plusieurs autres responsables politiques de son parti.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 30 juin 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/06/2019

Le rendement comme argument...

Publié le 17/06/2019

Sur un pic annuel...

Publié le 17/06/2019

Emilie de Possesse est nommée Directrice générale du secteur d’activités Ressources d’Accenture pour la France et le Benelux et rejoint le comité de direction d’Accenture dans la région,…

Publié le 17/06/2019

Eurazeo Growth annonce la prise d’une participation minoritaire au capital de PayFit, leader de la gestion de la paie et des solutions RH pour les PME. La société d'investissement apporte 35…

Publié le 17/06/2019

Airbus présente l'A321XLR ! Sans surprise, l'avionneur européen officialise le lancement de l'A321neo 'ultra longue portée'...