En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 853.70 PTS
-0.88 %
4 837.0
-1.06 %
SBF 120 PTS
3 857.72
-0.89 %
DAX PTS
10 865.77
-0.54 %
Dowjones PTS
24 166.70
-1.75 %
6 656.85
-1.64 %
1.130
-0.49 %

Migrants: "mouvements migratoires forts sur les Pyrénées"

| AFP | 397 | Aucun vote sur cette news
Christophe Castaner lors d'une conférence de Presse à Madrid le 12 novembre 2018
Christophe Castaner lors d'une conférence de Presse à Madrid le 12 novembre 2018 ( JAVIER SORIANO / AFP )

Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner s'est inquiété lundi, "des mouvements migratoires forts sur les Pyrénées" annonçant une coopération accrue avec l'Espagne, lors d'une visite au poste-frontière du Perthus (Pyrénées-Orientales) avant un déplacement officiel à Madrid.

"Il y a des mouvements migratoires forts sur les Pyrénées, une montée en puissance sur les Pyrénées-Orientales. Ce qui est essentiel, c'est de travailler collectivement. Il y a ici une grande coopération des services espagnols et français", a déclaré M. Castaner au centre de coopération franco-espagnole policière et douanière (CCPD) du Perthus, avant de se rendre dans la capitale espagnole pour y rencontrer son homologue.

Le ministre de l'Intérieur souhaite "rendre plus efficace cette coopération" soulignant que "l'Espagne a vu augmenter ses entrées de 150 %".

"L'enjeu pour la France est triple : travailler avec les pays d'origine des migrants, travailler avec les pays de transit dont le Maroc, et travailler sur la frontière européenne qu'il faut renforcer", a-t-il précisé.

Annonçant "des effectifs renforcés", le ministre a indiqué qu'il envisageait "la nomination d'un coordonnateur sur les Pyrénées".

Fin octobre, le ministre de l'Intérieur avait déjà évoqué dans une interview au JDD, la création d'un "coordonnateur sécurité", qui serait un haut fonctionnaire, pour "mieux organiser les contrôles et le dialogue avec les autorités espagnoles", avait-il dit.

"On a recensé en Espagne 48.000 entrées irrégulières en provenance du Maroc" et "les non-admissions à la frontière franco-espagnole ont augmenté de près de 60% dans les Pyrénées-Atlantiques par rapport à l’an passé", avait affirmé M. Castaner dans ce long interview dans lequel il détaillait sa feuille de route.

"Les spécialistes de la Paf ont noté ces dernier mois un basculement des flux migratoires de l'Italie vers l'Espagne", a indiqué à l'AFP le procureur de Perpignan, Jean-Jacques Fagni, précisant que le phénomène avait débuté "avant l'arrivée du nouveau gouvernent italien et de Matteo Salvini".

Selon ce magistrat, il y a ainsi "un fort développement des filières d'immigration clandestine dans les Pyrénées-Orientales".

Début octobre, deux pakistanais qui convoyaient 24 compatriotes entre l'Italie et l'Espagne "entassés dans un petit fourgon Iveco", ont écopés de trois ans de prison ferme en comparution immédiate, indique encore le procureur.

Des taxis avec "des chauffeurs d’origine vietnamienne", des trains, TGV ou petites lignes, des autocars, "aussi bien Euroline que de petites compagnies du Maghreb", les passeurs ont recours à tous les moyens de transports existants, précise M. Fagni.

Si la plupart des affaires ne font l'objet que "d'une activité purement policière avec une réadmission immédiate des migrants" en Espagne, les dossiers d'immigration clandestine "pèsent lourdement sur l'activité du TGI de Perpignan" depuis le début de l'année, affirme M. Fagni.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 14/12/2018

Carbios annonce la nomination de Ian Hudson au poste de Président du Conseil d’administration. Il succède à Jean Falgoux et prendra ses nouvelles fonctions le 1er Janvier 2019, après avoir été…

Publié le 14/12/2018

Deuxième séance consécutive de correction pour l'indice parisien...

Publié le 14/12/2018

Le Conseil d'Administration de SoLocal Group, tenu ce jour, a pris acte de la démission d'Arnaud Marion, qui suite à la prise de ses nouvelles fonctions exécutives au sein de Smovengo, a souhaité…

Publié le 14/12/2018

Dans la continuité de la politique de distribution de dividendes des derniers exercices, le Conseil d’administration de Kering a décidé, lors de sa réunion du 14 décembre 2018, le versement…

Publié le 14/12/2018

Compte tenu des bons résultats de 2CRSi en 2018, une prime a été décidée pour tous les salariés du groupe en France...