5 092.31 PTS
-1.06 %
5 088.50
-1.09 %
SBF 120 PTS
4 072.19
-1.07 %
DAX PTS
12 153.46
-0.41 %
Dowjones PTS
21 750.73
-1.24 %
5 796.32
+0.00 %
Nikkei PTS
19 470.41
-1.18 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Message de soutien de l'Assemblée à la députée REM agressée

| AFP | 118 | Aucun vote sur cette news
Le président de l'Assemblée nationale François de Rugy, le 12 juillet 2017 à Paris
Le président de l'Assemblée nationale François de Rugy, le 12 juillet 2017 à Paris ( ALAIN JOCARD / AFP/Archives )

François de Rugy a adressé mercredi, au nom de l'Assemblée nationale, un message de soutien à la députée d'En Marche agressée dimanche sur un marché des Hauts-de-Seine, jugeant que les élus doivent pouvoir agir "en toute sérénité".

"Au nom de tous les groupes et présidents de groupes", le président de l'Assemblée (REM, ex-écologiste) a souhaité "apporter un soutien chaleureux à notre collègue Laurianne Rossi, qui a été victime d'une agression sur le marché de Bagneux, dans sa circonscription, dimanche dernier", a déclaré M. de Rugy depuis le perchoir, avant le démarrage de la séance de questions au gouvernement.

Des applaudissements ont alors retenti dans l'hémicycle.

Et "je crois que naturellement la condamnation est unanime envers ce type d'actes contre les élus, candidats, militants, citoyens, ils doivent pouvoir mener leur action en toute sérénité", a ajouté M. de Rugy.

L'agresseur de la députée de la République en marche Laurianne Rossi, 33 ans, giflée dimanche sur un marché à Bagneux alors qu'elle distribuait des tracts, a été condamné lundi à six mois d'emprisonnement, dont cinq avec sursis.

L'homme de 63 ans, qui avait reconnu les faits et dont le geste violent avait suscité l'indignation dans la classe politique, a été incarcéré dans la soirée.

L'agression a eu lieu moins de deux mois après celle subie par une autre élue, la candidate LR Nathalie Kosciusko-Morizet, prise à partie trois jours avant le second tour des législatives, alors qu'elle distribuait elle aussi des tracts sur un marché, à Paris.

Son agresseur présumé, maire d'une petite commune de l'Eure, sera fixé sur son sort le 7 septembre. Quatre mois de prison avec sursis et 1.500 euros d'amende ont été requis contre lui.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS*

en Chèques-Cadeaux !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 31 août 2017

CODE OFFRE : ETE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, joignez le coupon ou saisissiez le code offre : ETE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/08/2017

Palier de croissance

Publié le 18/08/2017

Embellie escomptée

Publié le 18/08/2017

La société nordiste va allonger son nom...

Publié le 18/08/2017

L'assemblée générale se réunira le 28 septembre...

CONTENUS SPONSORISÉS