En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 552.34 PTS
+0.03 %
5 543.00
-0.12 %
SBF 120 PTS
4 380.30
+0.15 %
DAX PTS
12 260.07
+0.26 %
Dowjones PTS
27 154.20
-0.25 %
7 834.90
-0.88 %
1.122
+0.00 %

Mercosur: Jadot (EELV) fustige la "duplicité indigne" du gouvernement

| AFP | 226 | 3 par 2 internautes
Yannick Jadot à Paris, le 26 mai 2019
Yannick Jadot à Paris, le 26 mai 2019 ( STEPHANE DE SAKUTIN / AFP )

Le député européen Yannick Jadot (EELV) a dénoncé lundi la "duplicité indigne" du gouvernement à propos de l'accord commercial conclu vendredi entre l'UE et les pays latino-américains du Mercosur.

"Franchement, le gouvernement, le président de la République, sur ces affaires de libre-échange, a une position d'une duplicité indigne. On est dans le mensonge", a dénoncé le député européen sur BFMTV et RMC.

"Vous allez avoir 100.000 tonnes de boeuf brésilien qui va arriver, élevé dans des conditions dégueulasses, c'est des scandales sanitaires tous les jours", a-t-il affirmé, ajoutant: "c'est ça qu'on réserve à nos agriculteurs ?"

"J'ai dénoncé la duplicité du gouvernement qui prétendait pendant la campagne (des élections européennes, NDLR) que la France ne signerait pas l'accord du Mercosur", a insisté Yannick Jadot, ajoutant qu'il en avait "assez des menteurs" et que les écologistes avaient maintenant "la responsabilité d'agir".

"C'est quand même incroyable que le président de la République pactise avec M. Bolsonaro au Japon" lors du dernier G20, a-t-il ajouté, affirmant que le chef de l'Etat brésilien "veut massacrer l'Amazonie", "a réautorisé 239 pesticides interdits" et "veut livrer son pays à l'agrobusiness".

Revenant sur l'entretien de Nicolas Hulot accordé au Monde dimanche, dans lequel l'ancien ministre de la Transition écologique s'en est pris à l'accord commercial, M. Jadot a dit "comprend(re) son désarroi, sa colère".

Parmi les pourfendeurs de l'accord, le député de Maine-et-Loire Matthieu Orphelin, ex-"marcheur" et proche de Nicolas Hulot, a estimé lundi dans un communiqué que sa signature "révèle un dysfonctionnement grave dans la politique commerciale de l'UE, en déphasage total avec les enjeux climatiques, agricoles et sociaux".

Les réactions se sont multipliées pour dénoncer cet accord de libéralisation commerciale entre l'UE et les quatre pays du Mercosur (Argentine, Bresil, Uruguay et Paraguay), jugé "inacceptable" par les agriculteurs français et perçu comme un "coup dur pour l'agriculture" selon les mots de la présidente de la FNSEA Christiane Lambert.

Le vote des eurodéputés En Marche en faveur de l'accord "n'est pas acquis", a mis en garde lundi l'eurodéputé Pascal Canfin, soulignant que son impact sur les filières agricoles et l'environnement était dans la balance.

Ce vaste traité de libre-échange, touchant près de 770 millions de consommateurs, salué par Emmanuel Macron, permettra notamment d'éliminer de nombreux droits de douane entre les deux parties au niveau industriel et agricole.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
2 avis
Note moyenne : 3
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/07/2019

Le chiffre d'affaires de Nanobiotix au titre du second trimestre 2019 est de 31,9 KE...

Publié le 19/07/2019

Derichebourg a signé un contrat de prêt de 130 millions d’euros avec la Banque européenne d’investissement, destiné à contribuer au financement à long terme d’un programme pluriannuel…

Publié le 19/07/2019

Le chiffre d’affaires de Nanobiotix au titre du second trimestre 2019 est de 31 900 euros contre 77 300 un an plus tôt. Il provient de la refacturation des frais partagés liés à l’organisation…

Publié le 19/07/2019

Les investissements de ce programme pluriannuel concerneront principalement l'amélioration des taux de valorisation des matières traitées

Publié le 19/07/2019

Le mnémonique deviendra ALUNT