En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 909.45 PTS
-
4 892.0
-
SBF 120 PTS
3 901.62
-
DAX PTS
10 929.43
-
Dowjones PTS
24 527.27
+0.64 %
6 763.96
+0.89 %
1.136
-0.04 %

Mélenchon explique pourquoi il n'a "rien à dire" sur la mort de Johnny

| AFP | 694 | 5 par 1 internautes
Le chef de file de La France insoumise Jean-Luc Mélenchon, s'exprimant face aux journalistes après un entretien à l'Elysée, le 21 novembre 2017
Le chef de file de La France insoumise Jean-Luc Mélenchon, s'exprimant face aux journalistes après un entretien à l'Elysée, le 21 novembre 2017 ( LUDOVIC MARIN / AFP/Archives )

Le chef de file de La France insoumise explique dans une vidéo pourquoi il n'a "rien à dire" sur la disparition de Johnny Hallyday, disant aussi comprendre "qu'il y ait plein de gens à qui ça fasse du chagrin".

"Sur Johnny, qu'est-ce que vous voulez que je dise moi ?", lance Jean-Luc Mélenchon en ouverture de sa "revue de la semaine", mise en ligne sur les réseaux sociaux au soir de l'annonce du décès du chanteur, où il défend notamment l'idée d'un "Conseil de déontologie du journalisme".

"Quand on fait une notice nécrologique, qu'on parle de quelqu'un qui est mort, c'est soit pour dire +attention les gens, c'était quelqu'un d'important, il a écrit ceci, il a écrit cela+, et c'est une manière de signaler aux gens l'importance de quelqu'un qui disparaît. Mais là, Johnny Hallyday, il n'a pas besoin de moi pour que on sache qu'il chantait des chansons qui ont marqué son époque, son temps et tout ça", explique-t-il.

"Donc moi j'ai rien à dire sur le sujet (...) en tout cas moi j'ai pas plus à dire que ceux qui sont en train de me regarder".

"Je comprends qu'il y ait plein de gens à qui ça fasse du chagrin, pourtant ils ne le connaissent pas, ils ne lui ont jamais parlé, ils n'ont fait que écouter sa musique", affirme-t-il également. "Mais c'est un chagrin qu'on a sur la vie qui passe, sur la vanité des choses, sur tout ce qui dans notre propre existence personnelle a pu entrer en résonance avec les autres grâce à une musique ou une chanson".

Contrairement à de nombreuses autres personnalités de tous bords, Jean-Luc Mélenchon n'avait pas réagi mercredi à l'annonce du décès de Johnny Hallyday.

Son porte-parole Alexis Corbière avait retiré un tweet mercredi matin selon lequel "la triste mort de #JohnnyHallyday" ne devait pas "faire oublier le nouveau mauvais coup" que préparerait l'exécutif sur le Smic. "J'ai fait une bêtise dans le sens où c’est maladroit, c’est un manque de tact. Plein de gens ont l’impression que c’est un manque de respect à Johnny, ça me touche, j’aime beaucoup Johnny", a-t-il expliqué mercredi soir sur RMC.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 13/12/2018

Theresa May et le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, à Bruxelles le 11 décembre 2018, avant une réunion pour renégocier les termes du Brexit ( Aris Oikonomou /…

Publié le 13/12/2018

Une photo de Cherif Chekatt, l'auteur présumé de l'attentat du marché de Noël de Strasbourg, qui a fait au moins deux morts, obtenue par l'AFP le 12 décembre 2018 ( Handout / AFP )Il a un…

Publié le 12/12/2018

Theresa May, le 10 décembre 2018 devant la Chambre des Communes de Londres, lorsqu'elle a annoncé le report du vote sur l'accord de Brexit ( HO / PRU/AFP )Theresa May a survécu mercredi à un…

Publié le 12/12/2018

Une photo de Cherif Chekatt, l'auteur présumé de l'attentat du marché de Noël de Strasbourg, qui a fait au moins deux morts, obtenue par l'AFP le 12 décembre 2018 ( Handout / AFP )La police…

Publié le 12/12/2018

Un policier de la BRI (Brigade de recherche et d'intervention) franchit le Pont de l'Europe qui enjambe la Rhine à Strasbourg, le 12 décembre 2018 ( Frederick FLORIN / AFP )Mardi soir, Cherif…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 12/12/2018

Cette facilité modifie et proroge l'ouverture de crédit syndiqué signée par le groupe Nexans en 2015...

Publié le 12/12/2018

Dominico de Carvalho est nommé représentant permanent de la société Aviva France...

Publié le 12/12/2018

Les économies d'énergies réalisées par Gazonor au travers de ces nouveaux moteurs vont contribuer à l'amélioration de la rentabilité

Publié le 12/12/2018

L'assemblée générale ordinaire des actionnaires de Maurel & Prom, réunie sur 2e convocation, s'est tenue le 12 décembre (9h30) au Cercle National des...

Publié le 12/12/2018

  Paris, le 12 décembre 2018 N° 17-18   Compte rendu des Assemblées Générales  du mercredi 12 décembre 2018             Établissements Maurel &…